Une semaine en NBA: Trust the process

Au programme cette semaine en NBA, encore un big man à l’honneur, les Spurs de retour au 1er plan, une belle bagarre et une sombre histoire de racisme.

 

 

Le MVP : Joel Embiid est de retour !

Après Towns et Drummond c’est une nouvelle fois un pivot qui est à l’honneur cette semaine.

Depuis son retour de blessure, qui l’a tenu éloigné des parquets pendant un petit mois, le pivot des 76ers est irrésistible. En début de semaine, il a signé 2 gros double double contre Cleveland (17 pts et 19 rebonds) et Sacramento (21 pts et 17 rebonds) pour 2 victoires faciles de son équipe. Pour finir, il a réalisé une performance majuscule et une victoire pleine d’autorité sur le parquet des Bucks (125-130), leader de la conférence Est.

Pour résister aux 52 points de Giannis Antetokounmpo, « le process » a réalisé son meilleur match de la saison : 40 points (dont 4 tirs à points), 15 rebonds, 6 assists et 3 contres. Il a été omniprésent des deux côtés du terrain et sa panoplie de shoot en attaque est impressionnante. Son duel avec le Greak Freek a été exceptionnel d’intensité. On a hâte de revoir cet affrontement sur une série de playoffs !

Embiid finit donc la semaine avec 26 points, 17 rebonds, 4.5 assists et 3.5 rebonds de moyenne. Pas de doute, sa blessure au genou est derrière lui ! Dans son sillage, Philadelphie enchaine les victoires: 4 victoires en 4 matchs depuis son retour et 3 victoires cette semaine). Grâce à leur pivot, les 76ers sont remontés à la 3ème place de la conférence Est.

 

 

L’équipe de la semaine : Les Spurs font le grand huit

3 matchs et 3 victoires cette semaine pour San Antonio qui poursuit sa série ! Ça fait maintenant 8 matchs que les joueurs de Greg Popovich n’ont plus perdus. Ils ont commencé leur semaine par des victoires faciles contre les Mavs (+7) et les Knicks (+26). Ils ont finis par une victoire de prestige contre les Blazers (108-103), un concurrent direct au classement. Grâce à cette victoire et à cette série, les Spurs se sont replacés dans la conférence Ouest même s’ils occupent toujours la 6ème place. Avec un bilan de (41-29), les Texans ne sont plus qu’à une victoire du Thunder (42-28) et des Blazers (42-27).

Un peu en retrait cette semaine (19.5 points et 8.5 rebonds de moyenne), Aldridge a laissé la vedette à DeRozan (22 points, 5 rebonds et 5 assists de moyenne). L’ancien joueur des Raptors a notamment effectué un très bon match lors de la victoire contre Portland. Les 2 stars des Spurs ont pu s’appuyer sur un équipe complète, collective et en place définitivement (seulement 97 pts/match encaissés cette semaine) pour poursuivre leur série de victoires. De retour de blessure, Rudy Gay a été précieux en sortie de banc. Derrick White a également été très bon avec notamment 23 points inscrits contre Dallas.

La semaine prochaine, un programme chargé avec Warriors et Rockets au programme. On va voir si les joueurs de San Antonio vont pouvoir continuer leur série et encore remonter au classement.

Credit photo: si.com

 

 

Le flop : Toronto laisse filer Milwaukee

Mauvaise opération pour les Raptors cette semaine, avec 2 défaites en 3 matchs. Parfois, laissé au repos Kawhi Léonard a pourtant disputé les 3 matchs de la semaine. Ça n’a pas empêché son équipe de s’incliner lourdement à Cleveland (126-101) et à Détroit (110-107). Ils n’ont remporté qu’une seule victoire contre de faible Lakers (111-98).

Si Leonard a tenu son rang avec notamment un match solide à Détroit (33 pts et 10 rebonds), il n’a pas vraiment été aidé par ses coéquipiers. Excellent en Février, Pascal Siakam est plus en difficulté ces derniers temps avec seulement 14 pts et 4 rebonds de moyenne cette semaine. Serge Ibaka s’est battu avec Marquese Chriss lors de la défaite contre Cleveland (voir ci-dessous) et il a écopé de 3 matchs de suspension. Enfin, l’apport de Marc Gasol peine à se faire sentir pour le moment. L’espagnol a été en difficulté contre Cleveland notamment avec seulement 2 points inscrits.

Les Raptors se retrouvent donc à 3 victoires des Bucks. Il semble difficile pour eux de pouvoir rattraper Milwaukee pour la 1ère place de la conférence Est. Rien d’alarmant cependant pour la franchise canadienne qui a le temps de se remettre en forme avant les playoffs.

 

 

Le match de la semaine : La réponse du champion

4ème affrontement de la saison entre les deux derniers finalistes de la conférence Ouest. Mené 3-0 depuis le début de la saison, les Warriors ont enfin pris le dessus sur les Rockets et envoient un signe fort en vue des playoffs.

Les Warriors en difficulté contre les gros

Depuis le début de saison, Golden State a perdu beaucoup de match contre les grosses équipes du championnat. Avant cette rencontre, ils avaient perdus 3 fois contre Houston dont 2 fois à domicile. Ils ont également perdus contre les Celtics, les Raptors et le Thunder, 3 fois à domicile avec un écart d’au moins 18 points. Ajouté à cela, 6 défaites lors des 10 derniers matchs, les Warriors se devaient donc de répondre présent du côté Houston pour faire taire les critiques logiques.

La défense et Thompson au rendez-vous

Pour redresser la barre, les Warriors se devaient de hausser leur niveau en défense. Quoi de mieux que de se frotter au meilleur marqueur NBA pour se remettre dans le bain. En limitant les Rockets a 104 points et James Harden a 29 points (avec notamment un horrible 3/12 à 3 points), les joueurs de Golden State ont réussi leur coup. On a senti dès le début du match que la défense allait être agressive côté Golden State. Looney, Iguodala, Thompson se relaient sur James Harden qui force beaucoup de shoots.

Bon en défense, les Warriors prennent le large grâce au duo Curry/Thompson qui enchaine les paniers à 3 points. Très précieux lors de ce match et avec une adresse retrouvée, Klay Thompson finira meilleur marqueur de la rencontre avec 30 points dont un joli 5/10 à 3 pts.

Demarcus Cousins le facteur X

Lors de ce match, on a aperçu l’arme fatale que pourrait être Demarcus Cousins en playoffs. Le pivot de Golden State semble avoir retrouvé un bon niveau. En l’absence de Kevin Durant son rôle a été plus important que d’habitude. Résultat: une grosse performance pour Boogie qui termine avec une belle feuille de stat (27 points à 11/13 , 8 rebonds et 7 assists). Il a posé de gros problème à Houston dans la raquette, alternant les shoots près du cercle et les passes pour les Splash Brothers. Son activité en défense a également été importante. En début de match il a souvent été visé par l’attaque de Houston mais il a résisté. Et le pire c’est qu’il n’est pas encore à 100% de ses moyens!

Credit photo: Inside Basket

Houston proche du hold-up

Menés et malmenés toute la partie, les Rockets ont bien failli revenir au score en fin de match. Mené de 10 points (104-94) à quelques minutes de la fin, Houston va progressivement revenir dans la partie grâce à des paniers de James Harden et Chris Paul. En face, Curry et Thompson ratent des tirs ouverts et le Toyota Center se met à espérer. Un nouveau panier (avec la faute) de Chris Paul (24 points et 6 assists) permet même aux Texans de revenir à -1! Malheureusement pour Houston cela sera insuffisant. Curry va mettre ses deux lancers francs pour faire repasser l’écart à +3 pour les Warriors. Steve Kerr demande alors à ses joueurs de faire faute. Harden manque volontairement son 2ème lancer franc mais André Iguodala capte le rebond. Victoire (104-106) pour les coéquipiers de Steph Curry. De bon augure en attendant d’éventuelles retrouvailles en playoffs.

 

 

En bref

Ibaka ressort les gants

Lors du match contre Cleveland, après un accrochage avec Marquese Chriss, le grand Serge a pété les plombs. Il s’en est pris violemment au joueur des Cavs qui a évidemment répondu. Heureusement pour l’espagnol, ses coups n’ont pas vraiment atteint Marquese Chriss. Il s’en sort avec seulement 3 matchs de suspension (contre 1 pour le joueur de Cleveland).

Le joueur des Raptors est un habitué de ce genre d’accrochages. On se rappelle notamment une belle empoignade avec Robin Lopez.

Credit photo : L’équipe

 

L’affaire Westbrook

Lors du déplacement du Thunder sur le parquet de Utah, Russell Westbrook est pris à partie par des fans du Jazz qui l’insultent. Le problème est que ces insultes sont à caractères racistes. Le meneur d’OKC, hors de lui, a menacé de s’en prendre physiquement à ce fan ainsi qu’à sa femme. L’affaire a fait grand bruit dans les médias américains, beaucoup de joueurs se plaignant notamment du climat parfois raciste à Salt Lake City.

L’auteur des insultes a été banni à vie de la Vivint Smart Home Arena et la propriétaire du Jazz, Gail Miller, a adressé un message fort au fan de Utah pour que ce genre d’incident de se reproduise plus. De son côté, Westbrook a écopé d’une amende de 25000$ de la part de la ligue… Une amende pour la bonne cause assurément!

 

La stat de la semaine : Les Splash Brothers dans l’histoire

Seulement 2 joueurs dans l’histoire de la NBA ont réussi 200 tirs à 3 pts par saison sur 7 saisons consécutives. Il s’agit évidemment des 2 snipers de Golden State. Ce genre de stat étant quasiment impossible à réaliser au siècle dernier. Le tir à 3 pts a pris une place de plus en plus importante en NBA ces dernières saison et les deux compères en sont en partie responsables.

A propos de l'auteur

Je m'intéresse de près ou de loin à tous les sports (ou presque). Grand fan des Warriors (même avant qu'ils ne se mettent à gagner), je voue un culte particulier à Steph Curry!

Poster un commentaire

Aenean lectus diam felis Curabitur Aliquam tristique tempus libero et, mattis id