Une semaine en NBA : Harden en mode MVP

Au programme cette semaine, un barbu roi du scoring, une équipe toujours à la recherche de son collectif, un comeback historique et des vacances prématurées pour Lebron James.

 

 

Le MVP : James Harden relance le débat !

On est habitué à tous types de performances individuelles avec James Harden. Pourtant le barbu le plus célèbre de la ligue arrive encore à nous surprendre.

Il a commencé la semaine doucement lors de la victoire à Atlanta avec tout de même une belle ligne de stats : 31 points, 8 rebonds et 10 assists. Il a ensuite pris feu pour dépasser la barre des 50 points à deux reprises, tout d’abord avec 57 points lors de la défaite en overtime à Memphis. Inarrêtable, “Fear the beard” a réussi à faire encore mieux contre San Antonio avec la victoire en prime. Avec 61 points (dont 27 dans le 1er quart-temps), il a tout simplement égalé son record en carrière. Pour finir la semaine, il a inscrit « seulement » 28 points contre les Pelicans.

Evidemment avec ses performances hors du commun, James Harden relance le débat du MVP. Même si  Giannis Antetokounmpo semble avoir une longueur d’avance, le joueur de Houston n’a pas dit son dernier mot. Avec une moyenne de 44,25 points ; 6,25 rebonds et 5,75 assists sur les matchs de la semaine, il est encore dans la course pour le trophée de MVP.

D’un point de vue collectif, grâce à son scoreur d’élite, Houston a gagné 3 de ces 4 matchs. L’équipe texane conserve ainsi sa 3ème place en embuscade derrière les Warriors et les Nuggets.

 

 

L’équipe de la semaine : Miami fait de la résistance

Vu le programme qui attendait Miami cette semaine et la bonne forme d’Orlando, difficile de penser que le Heat allait pouvoir s’accrocher à sa 8ème place.

Les hommes d’Erik Spoelstra ont parfaitement négocié cette semaine, avec pour seul accroc, une lourde défaite sur le parquet de Milwaukee (116-87). Pour le reste 3 victoires à l’extérieur en 3 matchs. Ils se sont imposés (116-107) à Oklahoma City grâce au duo Wade/Dragic. Les deux arrières ont inscrit 51 points en sortie de banc pour venir à bout du Thunder. Ils ont ensuite mis fin à la série de 9 victoires des Spurs en venant s’imposer (110-105) à l’AT&T Center. Ils ont fini la semaine avec une victoire (113-108) à Washington.

Si Wade (17 points de moyenne) et Dragic ont été précieux en sortie de banc, c’est en défense que Miami a fait la différence. Promu titulaire depuis quelques mois, Bam Adebayo a encore montré toutes ses qualités athlétiques. Plus que sa moyenne de 10 points et 10 rebonds, c’est surtout son impact sur la défense qui est important pour le Heat. Il a bien été aidé par Kevin Olynyk (13 points ; 6 rebonds) qui est également une pièce importante du dispositif de Miami.

Avec un bilan de (36-37), les joueurs de Miami possèdent une seule victoire d’avance sur Orlando qui reste sur une série de 4 victoires. Il reste encore 9 matchs à jouer et la qualification est loin d’être acquise pour les coéquipiers de Dwane Wade.

Credit photo : Basket USA

 

Le flop : Boston encore en difficulté

Depuis le début de la saison, Boston alterne le bon et le moins bon. On a eu droit au mauvais visage des Celtics cette fois-ci. Avec 4 gros matchs au programme, les joueurs de Boston avaient une semaine chargée. Ils ont perdu les 4 matchs dont 2 au TD Garden contre les Nuggets (105-114) et les Spurs (96-115). Ils se sont également inclinés contre les 76ers (118-115), un de leur concurrent direct dans la conférence Est. Pour finir, ils se sont écroulés à Charlotte dans le money time gâchant une avance de 10 points en à peine 4 minutes (124-117).

Kyrie Irving a encore été le leader offensif de Boston mais il était trop esseulé. Malgré une adresse parfois douteuse, le meneur des Celtics finit la semaine avec 27 points et 6.5 assists de moyenne. A part Irving, les autres joueurs (Tatum, Brown, Hayward…) n’ont pas été au niveau offensivement.

En difficulté en attaque, les joueurs de Brad Stevens ont également eu des problèmes en défense avec  117,75 points encaissés par match. Ils ont notamment été incapable de stopper Joel Embiid (37 points ; 22 rebonds) ou Lamarcus Aldridge (48 points ; 13 rebonds) qui se sont régalés dans la raquette de Boston.

Les Celtics sont donc 5ème de la conférence Est et ils semblent un ton en dessous des Bucks, Raptors ou 76ers. Espérons qu’à l’approche des playoffs, Boston retrouve enfin son collectif qui a fait sa force l’an dernier. L’attente commence à être longue…

 

 

Le match de la semaine : Le comeback de l’année pour les Nets !

Sur le papier, le déplacement des Nets sur le parquet des Kings ne ressemble pas au match de l’année. Pourtant les Nets nous ont offert un comeback hallucinant pour l’emporter en toute fin de match. Une victoire importante dans la course aux playoffs de la conférence Est.

La jeunesse de Sacramento fait la différence

En début de match, les Kings font feu de tout bois et les joueurs de Brooklyn semblent dépasser. La vitesse et la fougue de De’Aaron Fox et de Marvin Bagley permettent à Sacramento de rapidement prendre le large (38-25 à la fin du 1er quart-temps).

Malgré une bonne résistance des Nets dans le 2ème quart-temps, le scénario est identique après la pause. Le jeune duo des Kings fait encore la loi et l’écart continue de gonfler. Meilleur scoreur de son équipe le rookie Marvin Bagley finira la partie avec 28 points. De’Aaron Fox n’est pas loin avec 27 points inscrits pour 9 assists.

Avec 25 points d’avance à la fin du 3ème quart-temps, le match semble plié et Sacramento devrait s’imposer facilement devant son public.

Un braquage signé Russell

Relativement discret lors de ce match, le meneur des Nets débute le 4ème quart-temps avec seulement 17 points au compteur. Son équipe menée de 25 points, il choisit ce moment pour se réveiller.

C’est d’abord Rondae Hollis-Jefferson qui sonne la révolte en inscrivant 7 points en début de 4ème quart-temps. D’Angelo Russel va ensuite prendre le relais pour inscrire 10 points en très peu de temps. En quelques minutes, les Nets sont revenus à 10 points de leur hôte ! Le meneur de Brooklyn est en feu et il continue son festival. A 1 minute de la fin, sur un nouveau tir à 3 points de D-Lo, les Nets passent devant (121-119). Grâce à deux lancers francs de Fox, les Kings reviennent à égalité mais Hollis-Jefferson a le dernier mot. Il inscrit un lay-up après une belle pénétration dans la raquette.

Les Nets viennent donc de passer un (45-18) aux Kings dans le 4ème quart-temps. Ils s’imposent sur le fil après avoir remonté un handicap de 25 points. D’Angelo Russel a inscrit 27 points dans le dernier quart. Il finit la rencontre avec 44 points (record en carrière) et 12 assists. Hollis-Jefferson a également était à son avantage lors de cette fin de match. Il finit le match avec 14 points dont 12 dans la dernière reprise.

Credit photo: abc7ny

Une remontée historique

On le sait, tout peut aller très vite en basket et on assiste régulièrement à des comebacks incroyables. Cette fois-ci les Nets (ou les Kings…) ont fait très fort. Il s’agit seulement de la 4ème fois de l’histoire qu’une équipe comble un déficit de 25 points dans le dernier quart-temps. C’est, à n’en pas douter, le plus gros retournement de situation de toute la saison !

 

 

En bref

Lebron James ne verra pas les playoffs

Ce n’est pas une surprise mais c’est maintenant officiel, les Lakers sont éliminés de la course aux playoffs.  C’est évidemment un pari raté et un gros camouflet pour Lebron James.

Que ça soit avec Cleveland ou Miami, le King avait participé aux 14 dernières campagnes de playoffs. Il faut remonter aux playoffs 2005 pour trouver trace d’une absence de Lebron. Ces 5 mois de repos ne seront pas de trop pour les joueurs et les dirigeants des Lakers afin de construire un projet qui tienne la route la saison prochaine.

 

Les Nuggets en playoffs

Grâce à leur victoire sur le parquet du TD Garden de Boston en début de semaine, les Nuggets se sont assuré une place pour les playoffs. C’est une première depuis 2013 pour les joueurs de Denver. C’est également une belle revanche pour une franchise qui a loupé la qualification pour une seule victoire lors des deux dernières saisons.

Les coéquipiers de Nikola Jokic doivent maintenant réaliser une bonne fin de saison pour espérer finir au minimum 2ème de la conférence Ouest. Dans tous les cas, les playoffs s’annoncent très disputé à l’Ouest et aucun tirage ne sera facile.

Credit photo: BSN Denver

 

Stat de la semaine : Elfrid Payton puissance 5

Contre les Mavericks et dans une indifférence quasi générale (à l’image de la saison des Pelicans), Elfrid Payton a signé son 5ème triple double d’affilé. Grâce à cette performance exceptionnelle, le meneur des Pelicans entre ainsi dans un club très fermé et surtout très prestigieux. On retrouve dans ce club: Russel Westbrook, Oscar Robertson, Wilt Chamberlain et Michael Jordan. Difficile de faire mieux !

A propos de l'auteur

Je m'intéresse de près ou de loin à tous les sports (ou presque). Grand fan des Warriors (même avant qu'ils ne se mettent à gagner), je voue un culte particulier à Steph Curry!

Poster un commentaire

Donec luctus at elementum quis, non