Une semaine en NBA

Découvrez toutes les semaines, l’essentiel de l’actualité en NBA. Au programme cette semaine, les exploits de Monsieur triple double, New-York est en déprime, un classico surprenant, une blessure bête mais tellement grave et bien sur les derniers infos de la Trade Deadline.

Le MVP : Westbrook égale Chamberlain

Encore une semaine énorme (ou banale ?) pour Russel Westbrook avec 3 triples doubles en 3 matchs. Il porte son total à 9 triples doubles d’affilé, soit le record de Wilt Chamberlain égalé. Il aura l’occasion de dépasser ce record mardi contre les Blazers.

En plus de soigner ses statistiques personnelles, il fait gagner son équipe qui a remporté ses 3 matchs de la semaine. Moins scoreur que les saisons précédentes, il partage plus la balle et fait jouer ses coéquipiers. Paul Georges est le 1er à en profiter avec une moyenne de 28.3 points par match. Grâce à son duo All-Star, Oklahoma City est solidement installé sur le podium de la conférence Ouest avec une des meilleures attaques de la ligue.

Ses stats sur la semaine : 17 points / 13 rebonds / 14 passes décisives. Pas de doute, il n’y a bien que le meneur du Thunder pour avoir une ligne statistique pareille !

L’équipe de la semaine : Les Bucks au sommet de la NBA

Ils ont certes perdu leur dernier match de 20 points à domicile contre Orlando (Antetokounmpo était blessé) mais à part cet accident, les Bucks tournent à plein régime. Mise à part cette défaite, ils ont gagné leurs 3 autres matchs de la semaine contre Dallas, Washington et Brooklyn. Sur ces 3 matchs, Milwaukee a inscrit 127 points par match tout ça grâce à un Giannis Antetokounmpo en mode MVP. Avec 34 points et 13 points de moyenne sur ces 3 rencontres, dont une pointe à 43 points contre les Wizzards, le leader des Bucks a encore été monstrueux entrainant avec lui son équipe tout en haut du classement. Les Bucks ont gagné 8 de leurs 10 derniers matchs, ils ont la 2ème attaque de la ligue (derrière les Warriors) et tout simplement le meilleur bilan (41-14) ! Avec un Greek Freak à ce niveau, il faudra compter sur eux dans une conférence Est qui s’annonce très ouverte.

Le flop : New York qui se saborde en envoyant Kristaps Porzingis à Dallas.

Séisme à New-York ! Même s’il était out pour le reste de la saison, le letton semblait incarner l’avenir de la franchise et son transfert pose des sérieuses questions sur les choix sportifs de cette franchise. Les Knicks ont certes récupéré Dédé Jordan et Dennis Smith JR en échange (et des tours de draft) mais l’objectif est ailleurs. La franchise de la grosse pomme semble partie pour faire du « tanking » toute la saison afin de mettre toutes les chances de son côté pour obtenir le 1er choix de la prochaine draft qui s’annonce très talentueuse (Objectif Zion ?). Elle aura également une grosse marge financière à l’intersaison pour essayer d’attraper un ou plusieurs franchises player. On parle de Irving et Durant notamment. Evidemment ce ne sont que des rumeurs mais ce qui est bien réel c’est qu’avec 14 défaites d’affilés les Knicks sont actuellement la plus mauvaise équipe de la ligue. Objectif atteint !

Le match de la semaine : Le classico Celtics/Lakers

Avant le match, les Celtics restaient sur 5 victoires d’affilée et les Lakers n’avaient gagné que 2 de leurs 8 derniers matchs, avec notamment une défaite de 42 points à Indiana. Oui mais voilà avec Lebron James dans son équipe tout peut arriver, ce n’est pas nouveau.

Plus complet et plus collectif, les Celtics démarrent mieux ce match et ils atteignent la mi-temps avec 9 points d’avance. Moins adroit en début de 2nd mi-temps, les joueurs de Boston voient les Lakers revenir grâce notamment à plusieurs tirs à 3 points de Kyle Kuzma. 42 points inscrits dans le quart-temps (dont un tir au buzzer de Rajon Rondo) et les coéquipiers de Lebron James ont cette fois 6 points d’avance avant le début du 4ème quart-temps. Le match commence a monté en intensité et les Celtics repassent devant dans un TD Garden bouillant. Lebron James est au four et au moulin (il finira le match en triple double) pour maintenir son équipe dans le match avec notamment 2 tirs de loin. A quelques secondes de la fin, Kyrie Irving pense inscrire le panier de la gagne. Sur l’action suivante Ingram est contré par Al Horford et les Celtics vont donc s’imposer de 1 point. C’était sans compter sur un rebond improbable des Lakers sur ce tir. Le ballon atterrit miraculeusement dans les mains de Rajon Rondo qui shoot et qui vient crucifier son ancien équipe au buzzer (128-129) ! L’ex-enfant chéri de Boston plonge le TD Garden dans le silence et offre aux Lakers une victoire de prestige.

En bref

Trade Deadline : Jeudi a marqué la fin de la période des transferts. Les derniers jours, voire les dernières heures de cette période sont toujours très agitées et donnent lieu à des nombreux transferts. Certains sont vraiment anecdotique voir improbable (ex : un joueur du bout du banc contre un 3ème tour de draft protégé, un joueur qui est transféré dans 3 franchises différentes avant d’être coupé…) mais d’autres ont permis à quelques franchises de sérieusement se renforcer à l’approche des playoffs. Voici en quelques mots, les 3 transferts à retenir lors des derniers jours de cette Trade Deadline :

  • Marc Gasol rejoint Toronto. Direction Memphis pour Jonas Vallanciunas, Delon Wright et CJ Miles qui font le chemin inverse.

  • Tobias Harris vient renforcer les 76ers. Boban Marjanovic et Mike Scott sont également des nouveaux joueurs de Philadelphie. En échange, les Clippers récupèrent le prometteur Landry Shamet, Wilson Chandler et Mike Muscala.

  • On en a parlé plus haut, le transfert de Porzingis à Dallas. Le letton sera accompagné de Tim Hardaway Jr., Courtney Lee et Trey Burke. Evidemment la contrepartie est importante pour les Mavericks. New York obtient dans cett échange : Dennis Smith Jr., Wesley Matthews, DeAndre Jordan et deux premiers tours de draft (2021 et 2023).

 

La rumeur Anthony Davis : C’est le transfert qui a agité le monde de la NBA toute la semaine dernière. Davis a annoncé qu’il voulait quitter les Pelicans sa franchise de toujours. Evidemment, cette nouvelle a fait tourner la tête de plusieurs managers, Magic Johnson en tête. Les Lakers étaient prêt à proposer la moitié de leur effectif plus des tours de draft pour pouvoir associer Anthony Davis à Lebron James. Finalement les 2 équipes ne sont pas entendues et aucune autre équipe n’a semblé en mesure de faire une offre à la hauteur du talent de Davis. Il faudra donc attendre cet été pour connaitre la suite de ce feuilleton. Pour le moment Unibrow est revenu sur les parquets comme si de rien était et il a signé son retour avec 32 points et une victoire contre Minnesota. Malgré ça, la saison s’annonce étrange du côté de la Nouvelle-Orleans…

John Wall blessé : Absent des terrains depuis déjà quelques semaines, John Wall s’est tout simplement rompu le tendon d’Achille en tombant à son domicile. Résultat : 1 an d’absence pour le joueur des Wizzards. C’est évidemment une terrible nouvelle pour le joueur et sa franchise…

Lebron James humilié : Enorme défaite de 42 points pour les Lakers sur le parquet des Pacers. Une conséquence des rumeurs autour du transfert d’Anthony Davis ? En tout cas, les joueurs des Lakers semblaient ailleurs lors de ce match et Lebron James a essuyé la défaite la plus lourde de sa carrière.

 

 

A propos de l'auteur

Supporter inconditionnel de l'Olympique de Marseille mais aussi du football en général. Fan des Houston Rockets mais surtout de The Beard.

Poster un commentaire

leo vel, leo. risus. lectus facilisis