Golf

Une semaine sur les greens : les Australiens prennent le contrôle, Garrick Higgo fabuleux aux Canaries

Avec pas moins de cinq tournois sur les circuits majeurs du golf mondial cette semaine, les derniers jours n'ont pas été de tout repos pour les amateurs de golf. De l'Afrique du Sud à la Nouvelle-Orléans en passant par les îles Canaries, le gratin du golf mondial était présent pour faire le spectacle. Retour sur cette semaine de golf d'exception.

PGA : un duo australien s'impose en Louisiane

Le PGA donnait rendez-vous cette semaine à La Nouvelle-Orléans pour la Zurich Classic, un tournoi qui commence à devenir un des incontournables de la saison de golf sur le circuit nord-américain. Avec un format assez original, opposant des duos toute la semaine, il fallait être connaisseur pour bien comprendre les spécificités de ce Zurich Classic.

Après un jeudi disputé en four balls, comprenez que chacun des deux joueurs joue sa balle et que seulement le meilleur score des deux est comptabilisé, et un vendredi disputé en foursome, où chaque joueur joue un coup alternativement, le cut venait sanctionner les duos les moins bien classés des deux premières journées.

Parmi les duos qui passent à la trappe, on pourra noter le duo américain Collin Morikawa / Matthew Wolff passé totalement à côté sur la journée de vendredi. Le prometteur duo sud-coréen Sungjae Im / Byeong-hun An ne passera pas lui non plus un cut jugé à -6.

Avec de magnifiques paires encore en compétition comme le duo Tony Finau / Cameron Champ, Justin Rose / Henrik Stenson, Bubba Watson / Scottie Scheffler ou encore Jon Rahm / Ryan Palmer, ce sont deux autres paires qui se distinguent dans un week-end respectant le même format que jeudi et vendredi. Deux duos de joueurs qui se connaissent très bien jouent au chat et à la souris toute la journée sans pour autant réussir à se départager : les Australiens Cameron Smith et Mark Leishman opposés aux Sud-Africains Louis Oosthuizen et Charl Schwartzel.

Impressionnantes tout au long de la journée, une des deux paires va pourtant craquer sur le premier tour de play-off : le duo sud-africain. Au moment de frapper son premier coup de drive du trou numéro 18, Louis Oosthuizen craque complètement et voit sa balle terminer dans l'eau. Le duo australien n'a plus qu'à profiter de l'occasion en assurant tous ses coups pour signer le par sur le trou et s'offrir son premier titre en duo, le second à titre individuel pour Cameron Smith, déjà vainqueur il y a deux saisons.

Tour européen : Garrick Higgo s'offre son deuxième titre à 21 ans

Laissées de côté par le Tour européen depuis de très nombreuses saisons, les îles Canaries font leur retour en force dans le calendrier de la saison. Avec un triptyque de tournois consécutifs au programme, le Gran Canaria Lopesan Open ouvrait le bal cette semaine avec un parcours tout simplement magnifique. Surplombant l'océan, le parcours réduit en par 70 pour l'occasion n'a pas jamais vraiment rivalisé avec les joueurs en lice cette semaine. Régulièrement battu avec des cartes devenues presque ”communes” de 61, 62 ou 63, il fallait scorer pour être bien placé cette semaine et passer le cut.

Situé à -5 au terme de la journée de vendredi, celui-ci viendra sanctionner de grands noms du circuit comme un récent vainqueur Kurt Kitayama ou encore un joueur malchanceux après un triple-bogey au 15 le jeudi, Adrian Otaegui. Parmi les quinze Tricolores engagés, sept ne passeront pas la journée de vendredi. Avec beaucoup de regrets à un petit coup de voir le week-end, on retrouve le jeune Romain Sciot-Siegrist et Joël Stalter, tous deux réguliers avec quatre cartes de 68, insuffisant pour se donner la chance de disputer 36 trous supplémentaires. Plus loin, on retrouve des joueurs qui ont déçu et notamment Raphaël Jacquelin, Adrien Saddier coupable d'un triple-bogey au 14 qui le prive de toute chance de passer le cut, ou encore Alexander Lévy qu'on aura vu s'amuser vendredi sans pour autant nous offrir des performances comme il en a le secret. Jean-Baptiste Gonnet et Benjamin Hébert viennent compléter le groupe des Français qui ne passent pas un cut exceptionnellement haut compte tenu des conditions avec un vent encore très faible sur le parcours.

Au terme de ces deux premières journées, un groupe se détache en tête, composé de l'Allemand Maximilian Kieffer, récemment défait en play-offs par John Catlin en Autriche, Thorbjørn Olesen, auteur d'une carte de 61 vendredi, ou encore le Français Matthieu Pavon très performant avec deux cartes de 66 et 64 pour commencer le tournoi. Le Moving Day ne portera pas si bien son nom aux Canaries avec des modifications limitées au classement si ce n'est la dégringolade d'un Robin Roussel très bon après deux tours mais auteur d'une carte de +2 samedi, ou les remontées assez impressionnantes de Sam Horsfield mais surtout de l’Écossais Connor Syme avec une carte de 62 samedi accompagné du Sud-Africain Higgo en tête avec deux coups d'avance samedi soir.

La dernière journée va rapidement tourner à un duel à trois. Un joueur en tête, Garrick Higgo, accentue son avance sur le début de parcours avec un birdie au 2 et un magnifique chip-in au 4, lui offrant un birdie sur un trou qu'il aura joué -6 sur la semaine. À distance, Connor Syme et Maximilian Kieffer sont les seuls en mesure de rivaliser avec le Sud-Africain de 21 ans. Avec une carte de 62 dimanche et un retour commencé par un eagle et 4 birdies sur les 7 premiers trous, l'Allemand Kieffer met la pression sur un Garrick Higgo qui ne possède plus que deux coups d'avance mais plus de la moitié du parcours encore à disputer. Connor Syme est également aux trousses du Sud-Africain jusqu'au trou 14 où il va jouer à deux reprises en dehors des limites du trou pour conclure avec un quadruple bogey fatal. Garrick Higgo conclut finalement très tranquillement une semaine où il aura joué 65 – 64 – 63 – 63 et s'offre son deuxième succès sur le tour européen après sa victoire au Portugal en septembre dernier.

Du côté des Tricolores, le week-end aura été en dents de scie avec un Robin Roussel très bien placé vendredi et décevant samedi ainsi que le même sort pour Matthieu Pavon en dernière partie dimanche mais en délicatesse avec le jeu long et le putting sur sa dernière journée. Les satisfactions de la semaine sont à mettre au crédit d'Antoine Rozner qui termine dans le top 15 pour son tournoi de reprise et de Victor Dubuisson qui, avec quatre journées pleines, aurait pu tenter d'accrocher une belle place d'honneur. Clément Sordet termine à une belle 21e place, Julien Guerrier, très régulier, finit à une honorable 38e place devant un Grégory Havret batailleur et un Romain Langasque clinique avec seulement trois bogeys dans la semaine mais une 45e place loin des espoirs du natif de Grasse.

Korn Ferry Tour : Tyson Alexander s'impose au terme d'une semaine mouvementée

Les tournois s'enchaînent sur la deuxième division du circuit PGA où le Veritex Bank Championhip avait lieu cette semaine, au terme d'une édition où la pluie aura largement bousculé l'organisation avec une deuxième et une troisième journée tronquées par les gouttes d'abord et l'obscurité ensuite.

Après quatre journées où les cartes furent très basses, c'est un Américain, Tyson Alexander, qui s'impose devant de grands habitués du circuit avec notamment Moore ou encore McCarthy qui enchaîne les places d'honneur.

De son côté, Paul Barjon s'est enfin remis de son passage décevant sur le circuit principal et malgré une première journée dans le par, le Tricolore a signé trois belles cartes de 62, 66 et 68 pour terminer à une encourageante 15e place.

Challenge Tour : Brendan Stone règle un play-off sud-africain

La semaine dernière marquait le retour du Challenge Tour. Première étape d'une tournée en Afrique du Sud, le Limpopo Championship nous a permis de retrouver des noms d'espoirs du circuit européen.

Parmi eux, beaucoup de Français ont plutôt bien performé en terminant à de très belles places d'honneur.

Au terme des deux premières journées, les conditions ne sont pas très favorables pour scorer sur le parcours sud-africain et ce sont les locaux qui tirent leur carte du jeu avec des cartes qui ne descendent pas en-dessous de 67 et un cut fixé à un coup en dessous du par. Parmi ceux qui ne passeront pas, certains Français font office de vraies déceptions avec Damien Perrier ou encore Romain Wattel bien trop imprécis pour prétendre voir le week-end.

La journée de samedi est l'occasion de voir un quatuor se détacher en tête, quatre sud-africains avec en tête Brandon Stone, Daniel van Tonder longtemps en tête sur les premières journées ou encore des noms moins connus comme Oliver Bekker et Louis Albertse.

Dimanche, un quatuor, de nouveau totalement sud-africain termine en tête du classement, à huit coups en dessous du par, composé de Brandon Stone, Oliver Bekker, Hennie du Plessis ainsi que Daniel van Tonder.

Un seul trou de play-off suffira à départager les quatre joueurs et c'est grâce à un birdie que Brandon Stone s'impose sur ses terres et aura sa place sur le tour européen pour le reste de la saison.

Du côté des Tricolores ayant passé le cut, le mieux classé est Gary Stal, régulier cette semaine et qui pourra regretter un week-end moyen pour une 31e place finale. Jeong-Weon Ko, grand espoir du golf tricolore a cru un temps pouvoir jouer les premiers rôles après un jeudi magnifique conclu en 69, mais une carte de 77 à cinq coups au-dessus du par dimanche vient sanctionner une semaine qui aurait pu être exceptionnelle.

LPGA : Brooke Henderson renoue avec la victoire à Los Angeles

Cap sur la Californie et l'Hugel-Air Premia Open à Los Angeles où l'ensemble des meilleures joueuses mondiales se disputaient la victoire sur un magnifique parcours.

Deux ans après son dernier succès sur le circuit LPGA, c'est la Canadienne Brooke Henderson qui a surpris ses adversaires, devançant l'Américaine Korda ou encore les Coréennes Ko Jin-Young et Ryu.

Avec quatre cartes de 69 – 65 – 67 – 67, la Canadienne a été la seule à jouer de manière aussi régulière sur l'ensemble de la semaine et s'impose d'un petit coup devant la 12e mondiale, Jessica Korda.

Du côté des nos Françaises engagées, Perrine Delacour n'a malheureusement pas passé le cut avec un +5 après deux journées. Céline Boutier s'est une nouvelle fois montré performante avec un cut passé et une honorable 32e place pour celle qui signe une carte de 67 pour terminer son tournoi.

La semaine fut très riche sur la planète golf mais la semaine prochaine promet de l'être tout autant avec pas moins de sept tournois au programme dont l'Open de Tenerife sur le circuit européen ou le Valspar Championship sur le PGA. Une nouvelle grande semaine de golf en perspective.

Crédit image en une : Getty Images

Dernières publications

En haut