Golf

Une semaine sur les greens : Matsuyama entre dans l’histoire d’Augusta

Au terme d’une semaine qui aura vu les meilleurs golfeurs mondiaux s’affronter sur l’un des plus beaux golfs du monde en Géorgie à Augusta, c’est un Japonais qui vient remporter sa première veste, une première pour un ressortissant du pays du soleil levant à Augusta. Au-delà du vrai exploit et de la sensation provoquée par son succès sur le golf mondial, de très nombreux autres golfeurs ont également marqué cette édition unique à de nombreux points de vue. Retour sur une édition déjà gravée à jamais dans l’histoire du golf. 

Hideki Matsuyama, devenu légende vivante

On le savait en forme depuis plusieurs semaines avec à son actif de très nombreux tops 10 sur le circuit PGA. Et pourtant, peu d’observateurs faisaient du Japonais un vrai favori pour cette édition du Masters.

Au terme d’une première journée haute en rebondissements en raison de greens extrêmement rigides, les cartes ne sont pas très basses, hormis quelques unes dont celle du Japonais qui s’offre une journée presque parfaite avec deux birdie et un eagle, contre un seul bogey au 17.

Bien placé au terme de cette première journée, la journée de vendredi, perturbée par beaucoup de vent et des greens toujours aussi capricieux, sera très bien gérée par le Japonais qui rend une carte de 71, soit un coup en dessous du par avec, à noter, un nouvel eagle au trou numéro 13 cette fois-ci.

Samedi, le Moving Day va tout simplement propulser Matsuyama tout en haut du classement, avec une vraie marge sur ses principaux concurrents grâce à une carte tout simplement exceptionnelle de 65, sans aucune fausse note, cinq birdies et un nouvel eagle, le troisième en trois jours, au trou numéro 15.

Avec quatre coups d’avance sur ses principaux adversaires, Xander Schauffele et Will Zalatoris, le Japonais démarre dans la dernière partie en compagnie du premier cité pour une journée qui peut le faire entrer dans l’histoire du golf, ainsi que de son pays.

Malgré un bogey en début de parcours, le Japonais va enchaîner trois birdies entre le 2 et le 11 pour prendre cinq coups d’avance avant d’aborder les sept derniers trous du parcours. Avec une vraie assurance, et ce malgré quatre bogeys contre un birdie, Hideki Matsuyama résiste à la remontée d’un Will Zalatoris spectaculaire et qui finira sur les talons du Japonais qui conclut pour s’imposer d’un coup et décrocher sa première veste à Augusta, la première pour un ressortissant du pays du soleil levant.

Matsuyama écrit l’histoire grâce à un jeu long d’anthologie et un putting sans aucune fausse note. Dans cette édition particulière d’Augusta, avec des greens très fermes et un vent qui aurait pu rebattre les cartes, le Japonais a su prendre sa chance et faire de cette édition 2021 un souvenir impérissable pour lui et les 10 millions de pratiquants du golf dans son pays.

 

Will Zalatoris, le nouveau génie du golf mondial ?

C’est une des très belles surprises de cette édition. Pour la première fois aligné à Augusta grâce à des performances en pleine progression sur le circuit Korn Ferry mais également en PGA, le jeune Américain s’exprimait avant le début du tournoi : ”Je suis assez stupide pour penser que je peux jouer Augusta.”

Après trois journées très bien maîtrisées qui lui permettent d’être bien placé à la veille de la journée de dimanche, Will Zalatoris persiste et signe : ”J’étais assez stupide pour penser que je peux jouer Augusta. Je pense que je suis assez stupide pour penser que je peux le gagner maintenant.”

Sa journée de dimanche sera celle d’un vieux briscard du circuit. Avec deux birdies sur les deux premiers trous, l’Américain met la pression sur Matsuyama et revient à un petit point de la tête avant le trou numéro 10 et le redoutable Amen Corner. Déstabilisé, et à juste titre, dans cet enchaînement magique, il lâche deux bogeys avant de réaliser deux birdies pour terminer le parcours, pour échouer à un petit coup de la tête.

Certains pourraient penser à de la déception, il n’en est rien. Le jeune Américain est un vrai espoir à suivre sur le circuit. Impressionnant de certitudes pour son âge, il pourrait gravir les échelons bien plus vite que prévu et faire de son jeune âge une vraie force pour devenir une référence du golf mondial.

Des favoris à la dérive ? 

Nombreux à s’être pris les pieds dans le tapis avant la journée de samedi, Daniel Berger, Sergio García, Dustin Johnson ou encore Lee Westwood n’auront pu défendre leurs chances pendant le week-end.

Avec un plateau, de fait, bien plus ouvert samedi et dimanche, les favoris au titre n’auront même pas pu faire illusion face au Japonais Matsuyama. Xander Schauffele, pourtant placé, n’a rien pu faire dimanche, la faute à un début de parcours poussif et un triple-bogey au 16. Justin Rose et Jordan Spieth n’ont pas fait d’étincelles et terminent respectivement troisième et septième.

Enfin, Jon Rahm fut le seul à avoir vécu une très belle journée dimanche avec une carte de 66 qui le remonte à une 5e place venant récompenser une édition jusque-là conclue dans le par (avec trois cartes de 72 sur les trois premières journées).

La très belle surprise nous provient certainement d’un Phil Mickelson déchaîné sur cette édition. Malgré un jeudi conclu à trois coups au-dessus du par, la légende américaine vient passer le cut à trois coups au-dessus du par avant une journée de samedi conclue à 69 pour revenir dans le par total.

Au terme d’un dimanche également dans le par, l’Américain, triple vainqueur à Augusta, termine à une magnifique 21e place. La légende n’a peut-être pas fini de s’écrire, loin de là …

 

Après une semaine très chargée avec cette édition d’Augusta qui nous aura offert un magnifique spectacle, place à une semaine très riche en tournois avec l’Open d’Autriche sur le Tour Européen, le RBC Heritage sur le circuit PGA et le MGM Resorts sur le Korn Ferry. 

Enfin, le tour japonais nous offre le Token Homemate Cup qui se déroulera dans le même temps qu’une nouvelle étape du circuit LPGA, le Lotte Championship. 

Crédits image en une : Getty Images

 

 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire