Golf

Une semaine sur les greens : Rozner en vainqueur, Bezuidenhout remet cela

Après une semaine dernière marquée par seulement deux tournois, cette semaine a marqué le début de cette fin de saison sur le circuit européen et l'un des derniers tournois avant la pause pour les circuits PGA et féminins. Retour sur une semaine de golf aux quatre coins du monde, du Mexique à Dubaï en passant par l'Afrique du Sud. 

 

Antoine Rozner vainqueur magnifique à Dubai

C'était l'avant-dernière semaine de compétition du tour européen, une semaine avant la finale de cette Road to Dubai, entre les meilleurs du Tour Européen. Grande répétition cette semaine à Dubai sur le parcours de Jumeirah, avec de nombreux joueurs déjà assurés de jouer la semaine prochaine, à l'image d'Andy Sullivan, Renato Paratore ou encore Danny Willett.

Andy Sullivan, patron des trois premières journées à Dubaï.
Crédit Photo: Getty Images

Dès la première journée, les cartes rendues sont basses, très basses, et c'est l'anglais Andy Sullivan qui s'en sort le mieux en rendant une carte exceptionnelle de 61, à 11 coups sous le par. Parmi les prétendants à la victoire finale, on retrouve également le français Antoine Rozner, auteur d'une très belle première journée, et Ross Fisher l'anglais très solide notamment dans le grand jeu.

La dernière journée voit s'affronter dans les trois dernières parties une triplette Sullivan, Paratore, Wallace, une autre avec Rozner, Laporta, Fisher, ainsi qu'une partie avec des joueurs un peu moins bien placés en la personne de Mike Lorenzo-Vera auteur d'une remontée formidable, Lemke et Lagregren.

Très rapidement Samedi pour le Day 4, trois joueurs se détachent pour la victoire, l'Anglais Sullivan extrêmement solide sur le début de parcours, Mike Lorenzo-Vera qui enchaîne trois birdies sur les trois premiers trous, et Antoine Rozner timide en début de parcours mais qui assure l'essentiel pour croire à ses chances.

Deux français à la chasse d'un anglais, les neuf derniers trous s'annoncent pour le moins serrés entre les trois joueurs. Et c'est Mike Lorenzo-Vera qui va mettre la pression le premier, en s'adjugeant deux birdies aux trous 10 et 1, pour revenir sur Sullivan. Antoine Rozner répond au français avec un exceptionnel eagle au trou numéro 13, avant deux birdies contre un bogey sur les quatre derniers trous. Andy Sullivan va craquer avec un bogey au 16, Mike Lorenzo-Vera va manquer d'un rien d'accrocher son compatriote malgré un autre birdie sur ce même trou, et c'est finalement l'un des rookies de l'année dernière, Antoine Rozner, qui s'impose avec la manière et une carte monumentale de -25 sur ce parcours de Jumeirah et empoche sa première victoire sur le circuit professionnel.

Premier titre de sa saison de rookie pour le français Antoine Rozner.
Crédit Photo: Getty Images

Nouveau qualifié pour la finale à Dubaï la semaine prochaine, il emmènera très certainement avec lui un Mike Lorenzo-Vera juste phénoménal sur les deux dernières journées et qui pourrait jouer les trouble-fêtes face aux cadors du circuit la semaine prochaine.

 

Mayakoba Golf Classic : Hovland au finish 

Du côté du Mexique et le parcours en bord d'océan de Mayakoba, c'est l'argentin Grillo qui prend rapidement les commandes sur un parcours propice aux scores assez bas, en atteste sa carte de vendredi et un magnifique 63.

Dans le reste des favoris engagés, on remarque les belles performances de Tony Finau très bien placé dans le sillage de l'Argentin, le jeune Norvégien Hovland ou encore l'Américain Brendan Todd.

Parmi les déceptions n'ayant pas passé le cut, on retrouve notamment le puissant Broeks Koepka, le sud-coréen An, ou encore le vénézuélien Munoz qui ne disputeront pas les deux derniers jours de compétition.

L'américain Brooks Koepka, en difficulté cette semaine au Mexique.
Crédits photo: Getty Images

Le Day 3, souvent renommé en Moving Day, voit un leader qui n'évolue pas, en la personne de l'argentin Grillo, mais permet à de nombreux hommes de se replacer à l'instar du norvégien Hovland et des américains Wise, Long et Hoge.

Sur sa lancée c'est le Norvégien Viktor Hovland qui va prendre la première place après un magnifique début de parcours et quatre birdies en cinq trous entre le 2 et le 6. En compétition face à lui, Grillo n'y est plus avec une carte totale de +1 aujourd'hui, mais les américains Wise et Hoge sont bien en embuscade. avec un aller en -5 et un eagle au trou numéro 7 pour le premier nommé. Au terme d'un finish très serré, c'est grâce à un birdie lors de l'ultime trou que le Norvégien Hovland va finir par se détacher et l'emporter grâce à une carte totale de -20.

 

South Africa Open : Bezuidenhout fait la passe de deux à domicile

Grand vainqueur du fabuleux parcours de Leopard Creek la semaine dernière, Christiaan Bezuidenhout faisait partie des favoris cette semaine du côté de Johannesburg. Après une première journée à 67, le sud-africain s'est montré très solide durant les trois premières journées, signant trois cartes identiques à 5 coups sous le par.

A la veille du Day 3, le cut tombe assez haut sur ce parcours exigeant, à 4 coups au-dessus du par, emportant avec lui l'anglais McEvoy, le sud-africain Van Tonder ou encore le polonais Adrian Meronk en grande difficulté.

Le Day 3 sera décisif samedi avec un Donaldson qu'on pensait en mesure de gêner Bezuidenhout, mais qui réalise une mauvaise journée, rendant une carte de 72. Les sud-africains Frittelli, Burmester et Conradie font de même et Bezuidenhout creuse l'écart avec une journée sérieuse, pour démarrer la dernière journée avec un bon matelas d'avance sur ses principaux concurrents.

Au terme d'un Day 4 où il ne se sera jamais senti en danger, le sud-africain Bezuidenhout récolte sa deuxième victoire de la saison, la deuxième en deux semaines, avec cinq coups d'avance sur le deuxième, le gallois Donaldson.

Pour les Français, c'est Julien Guerrier qui réalise la bonne semaine avec quatre cartes régulières, les trois dernières sous le par qui lui permettent d'obtenir une belle neuvième place. Pour les autres français ayant passé le cutt, Mathieu Pavon et Robin Roussel ont coulé lors des deux dernières journées avec des cartes largement au-dessus de part et des places au-delà du Top 60.

 

 

Nippon Series JT Cup: Chan Kim l'emporte

Dans la dernière étape de la JT Cup, dans un plateau quasiment uniquement composé de joueurs nippons, c'est l'Américain Chan Kim qui l'a emporté avec une dernière journée très bien négociée dimanche et une carte à trois coups en dessous du par pour disposer d'un trio Iwata, Otsuki Tanihara qui échoue à un seul coup de l'Américain.

Crédit Photo: Nippon Series JT Cup

 

Volunteers of America Classic: Angela Stanford à domicile

Opposée à une armada coréenne, composée de Park, Ryu et Jin-Young, c'est l'expérimentée américaine Angela Stanford qui est venue décrocher au Texas sa septième victoire sur le circuit LPGA.

Parmi les françaises engagées, après un Day 1 très compliqué, Céline Boutier s'est très bien reprise en terminant finalement avec trois journées solides. Perrine Delacour finit juste derrière, avec un -7 total, au terme d'une dernière journée plus compliquée que les autres, achevée à 4 coups au-dessus du par.

Dans son Texas natal, Angela Stanford a décroché son septième titre.
Crédits photo: Getty Images

 

Crédits Image à la Une: Getty images

Dernières publications

En haut