US Open (H) : Shapovalov a croqué Auger-Aliassime

0
Denis Shapovalov, US Open 2019
August 27, 2019 - Denis Shapovalov reacts against Felix Auger-Aliassime at the 2019 US Open. (Photo by Andrew Ong/USTA)
Ligue 1

Entre les stars montantes du tennis masculin canadien, il n’y a jamais eu photo. Intouchable, Denis Shapovalov a expédié son ami et compatriote Félix Auger-Aliassime et se qualifie pour le 2e tour de l’US Open. Le natif de Tel-Aviv n’a eu besoin que de 3 petits sets et de seulement 1h38 de jeu (6-1, 6-1, 6-4).

Programmé en dernière rotation sur le Grandstand, le match entre Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime promettait beaucoup. Après tout, les deux joueurs, respectivement âgés de 20 et 19 ans, sont considérés comme l’avenir du tennis masculin canadien et mondial. Remake du premier tour de l’an dernier, il n’a pas connu le même dénouement (FAA avait alors abandonné, pris de palpations cardiaques), mais a couronné le même vainqueur : Denis Shapovalov.

Shapovalov en feu

Tout au long du match, le natif de Tel-Aviv a développé un tennis de rêve. Il s’est autant régalé au filet (16/18) qu’en fond de court (28 coups gagnants). Agressif à souhait, mais toujours juste, le 33e mondial a sauté à la gorge de son adversaire, ne lui laissant jamais utiliser la puissance de son coup droit. Privé de sa meilleure arme et surtout de temps pour la déclencher, Auger-Aliassime a pris la vague pendant 2 sets. Ainsi, en moins d’une heure de jeu, Shapovalov mène déjà 6-1, 6-1.

Dominé dans les 2 premières manches, FAA affiche une meilleur résistance dès le début de la 3ème. Il se montre notamment (beaucoup) plus efficace sur ses premières balles (88% de points remportés derrière dans le 3e set contre 53 % dans les 2 premiers). Le 19e mondial obtient même 3 balles de break à 2-1, après 2 double-fautes de son adversaire. Mais il était écrit que rien ne pouvait arriver à Shapovalov aujourd’hui. Ce dernier remporte les 5 points suivants d’une facilité déconcertante et écarte sans souci la menace.

Auger-Aliassime n’inquiètera plus son aîné. Il finit même par craquer à 4-4, concédant le break décisif sur une malheureuse double-faute. Sur un ultime revers gagnant, Shapovalov remporte finalement le match 6-1, 6-1, 6-4 en 1 heure et 38 minutes de jeu.

Crédit Photo en Une : Andrew Ong/USTA

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here