Football

Vers une Coupe du Monde sans l’Argentine ?

A deux journées de la fin des qualifications sud-américaines, l’Argentine est en grand danger. Peut-on envisager le pire scénario, celui d’une élimination ?

A deux journées de la fin des qualifications sud-américaines, l’Argentine est en grand danger. Peut-on envisager le pire scénario, celui d’une élimination ?

2 Coupes du Monde, 14 Copa America et 2 fois championne olympique voilà l’immense palmarès que s’est constitué l’équipe d’Argentine de football, qui était encore il y a quelques mois au 1er rang du classement FIFA. Ce classement ne veut pas dire grand chose en réalité car elle n’ont plus rien gagné depuis un quart de siècle (sans compter les deux sacres olympiques de 2004 et 2008), pire l’Argentine est en ce moment en grand danger. Les matchs nuls face à l‘Uruguay et au Venezuela n’arrangent pas leurs affaires  et n’arrivent toujours pas avoir de collectif (l’annulation de la suspension de Lionel Messi et l’arrivée de Jorge Sampaoli n’arrange pas grand chose) comme ce fut aussi le cas lors de sa défaite face à la Bolivie sur le score de 2-0.

 

Messi0

Les Albicelestes auront ce lourd problème à gérer lors des 2 derniers matchs des qualification pour la Coupe du Monde.  Avec 6 victoires, 6 nuls et 4 défaites, les Albicelestes sont classés à la 5ème place, synonyme de barrage contre  le vainqueur des qualifications en zone Océanie, qui est la Nouvelle-Zélande. Les vice-champions du monde en titre sont en grand danger puisqu’ils ont 1 point d’avance sur le 6ème le Chili (double tenant de la Copa America face justement à l’Argentine) et à égalité de points avec son prochain adversaire, le Pérou: donc mathématiquement il est toujours possible de qualifier directement (pour rappel les 4 premiers se qualifient directement , le 1er qualifié étant le Brésil après sa victoire 3-0 sur le Paraguay). Les deux derniers matchs s’annoncent très périlleuses pour l’Argentine avec non seulement la réception du Pérou, mais aussi un déplacement piège en Equateur, qui va tenter au moins d’assurer une place de barragiste.

497831-476145-messiprofileafp

 

Il ne suffit pas d’avoir le meilleur joueur du Monde, d’avoir la meilleure défense en qualifications (15 buts encaissés mais seulement 16 buts marqués, soit la 2me plus mauvaise attaque de ces qualifications) et d’avoir d’autres joueurs de grande qualité comme Angel Di Maria, Sergio Aguero ou encore Paulo Dybala pour être considéré un favori à chaque match face à des “petits” adversaires comme le Pérou ou l’Equateur. D’ailleurs les Albicelestes devront se débrouiller pour produire un meilleur jeu collectif et surtout marquer et gagner ses deux derniers matchs pour obtenir directement son ticket pour la Russie, sachant que Lionel Messi est le dernier buteur pour l’Argentine qui a permis de donner une victoire difficile sur le Chili lors de la 13me journée des qualifications sud-américaines (bien qu’il y ait eu un but contre sn camp qui a permis l’égalisation face au Venezuela).

Autant dire que ces 2 dernières journées s’annoncent très chaudes pour 7 sélections, qui peuvent encore se qualifier (trois directement et une via les barrages) et l’Argentine va devoir réagir très rapidement si elle veut éviter une élimination, ce qui serait non seulement une humiliation mais aussi une première depuis 1970.

 

Marko PANTIC



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
eleifend Donec venenatis, sed diam dolor. quis, Praesent risus