Victoire à Colmar pour Sagan !

Le Tour continue sa route, une route dont les pentes s’élèvent de plus en plus en allant vers le sud. La planche des belles filles à l’horizon demain, le peloton préparait la grande échéance avec une belle entrée en matière en direction de Colmar. Une étape de moyenne montagne prédestinée aux baroudeurs… ou pas.

Wellens a rempli sa journée

Une échappée à 4 hommes s’est dessinée. Constitué de Wurtz (Katusha-Alpecin), Clarke (EF Education First), Skuijns (Trek-Segafredo) ainsi et surtout de Tim Wellens (Lotto-Soudal), porteur du maillot blanc à pois rouges, dont le compteur culminait à 7 points quand l’étape du jour en distribuait 16. L’échappée n’a jamais compté plus de deux minutes sur un peloton qui a contrôlé toute la journée sous l’impulsion d’un duo Bora-Sunweb afin de disputer l’étape dans un sprint entre Sagan et Matthews. Une journée de calme pour Julian Alaphilippe donc puisque les échappées ne présentaient à aucun moment une menace pour sa tunique jaune de leader. Ainsi Tim Wellens a pu grappiller 10 points de plus et ainsi dominer le classement du maillot à pois avant l’étape de demain qui devrait largement faire vaciller son maillot.

Skuijns a tenté

A 38 kilomètres de l’arrivée, le coureur de la Trek-Segafredo semblant le plus à l’aise dans la côte des Trois épis, la plus dure de cette étape, décide de porter une attaque. Passé derrière Wellens lors de chaque ascension, on peut penser que le coureur letton vise le maillot à pois, maillot qu’il a déjà porté l’année passée sur le Tour.

Mais le peloton était très excité

Les purs sprinteurs éliminés dans la côte des Trois Epis, les coéquipiers de Matthews et Sagan ont continué d’accélérer le tempo, condamnant Skujins dès le début de la dernière ascension. Rui Costa est le seul a avoir tenté mais sur le plat à 6 kilomètres de la ligne. C’est finalement au sprint que s’est réglé cette étape sur une belle victoire de Peter Sagan, qui domine d’autant plus son classement par points.

A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

mattis nunc Sed eget vel, tristique Aenean libero neque. ut adipiscing Donec