Cyclisme

Vuelta : Qui pour succéder à Quintana ?

Après un Tour de France de grande facture, notamment côté Français, place à la dernière grande course de 3 semaines de l’année : la Vuelta ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les favoris à la succession de Nairo Quintana, brillant vainqueur de l’édition 2016, sont légions. A commencer par le quadruple vainqueur du Tour, Chris Froome.

Car oui, après une nouvelle démonstration de force (collective) lors du Tour de France, Froome remet le couvert pour tenter, enfin, de remporter la Vuelta, après avoir terminé 3 fois à la seconde place (2011-2014-2016). Le Britannique, aura à son service une équipe redoutable : Nieve et Knees, déjà présent à ses cotés sur le Tour, et les retours de ses lieutenants de 2016 : Wouter Pools, blessé en Juillet, et Ian Stannard. Viendront s’ajouter Diego Rosa et David Lopez entres autres. Une armada qui pourrait encore faire des dégâts dans le peloton.

De plus, 55kms de contre-la-montre sont prévus et avantageront à n’en pas douter Froome, bien plus habile dans cet exercice que des coureurs comme Aru ou Bardet.

65115_cabl

Bardet justement, a décidé de s’aligner sur la Vuelta pour la première fois de sa carrière, après un second podium consécutif sur le Tour. Ayant encore de bonne sensation, il a fait le pari, en accord avec son manager, de prendre le départ à Nîmes ce week-end. L’objectif sera « de viser le général, mais si les jambes ne suivent pas, (on) se rabattra sur les étapes », dixit Vincent Lavenu. Le profil de cette Vuelta est, comme à l’accoutumé, très montagneux, et donc propice aux qualités de Romain Bardet. Mais la grande distance d’épreuve individuelle est un sérieux handicap. Au Français de prouver qu’il a les qualités pour se surpasser et, pourquoi pas, terminer à nouveau sur un podium de grand tour.

Mais la concurrence sera rude pour un podium final. Outre Froome, grand favori, plusieurs coureurs se dégagent de la mêlée : Fabio Aru, grand perdant du Tour de France, porteur du maillot jaune durant 2 jours, vainqueur d’étape à La Planche des Belles Filles, qui a littéralement explosé en 3ème semaine. Après avoir manqué son Giro en début de saison pour cause de blessure, l’Italien d‘Astana veut se racheter. Et il a dans sa besace un atout non négligeable : il sait comment gagner sur la Vuelta, lui le vainqueur de l’édition 2015 (devant des coureurs comme Quintana ou Joaquim Rodriguez). Il sera accompagné de Dario Cataldo ou encore Luis Leon Sanchez, qui peuvent être de gros points d’appuis en montagne, mais surtout de Miguel Angel Lopez, qui aura un rôle d’électron libre et de second couteau pour l’équipe Kazakhe.

5d5cf

Son compatriote Italien, ancien coéquipier et mentor, Vincenzo Nibali, aura aussi de grandes ambitions : après un Giro quelques peu décevant, achevé à la 3ème place (lui qui visait la victoire finale), le Requin de Messine viendra clairement jouer la gagne, lui qui a déjà été leader et porteur du maillot rouge, en 2013, avant de se faire déborder par le vétéran Chris Horner. Son équipe Bahrein Mérida n’est pas la plus alléchante sur le papier, mais le vainqueur du Tour de France 2014 pourra tout de même compter sur Franco Pellizotti ou Giovanni Visconti.

Autre prétendant au podium final, l’inusable Alberto Contador. Le triple vainqueur de la Vuelta, aura à cœur de terminer sa carrière en beauté, à domicile : il se rangera définitivement du peloton à l’arrivée à Madrid dans 3 semaines. Après avoir été en souffrance durant le Tour, qu’il a tout de même achevé à la 9ème place, El Pistolero voudra écrire une dernière fois l’histoire. Il sera remonté comme jamais, et il ne faudra pas le mettre trop rapidement de côté.

2041854-42832576-640-360

Nettement plus jeunes mais tout aussi ambitieux, Esteban Chaves et Adam Yates auront soif de victoire. Le Colombien et le Britannique montent en puissance au fil des années, et comptent déjà quelques places d’honneur à leur palmarès : Chaves a déjà terminé sur le podium de la Vuelta, l’an dernier, il y a également porté le maillot rouge de leader pendant 5 jours, en 2015, avant de craquer pour ne terminer que 5ème. Mais c’est clairement là que sa (jeune) carrière a débuté.

Yates à quant à lui terminé 4ème du Tour l’année dernière, puis 9ème du Giro en début de saison (la faute à une chute en première semaine). Il ne s’est pas aligné sur le Tour pour justement préparer ce dernier rendez-vous de la saison. Son frère sera à son service, et Orica aura donc plusieurs atouts dans sa poche : les frères Yates et Chaves, ce qui les rendra encore plus dangereux.

Rafal Majka, 3ème du tour d’Espagne en 2015, Tejay Van Garderen, leader de la BMC, ou Illnur Zakarin, 5ème du Giro cette année et qui arrive frais après une longue pause, auront également leur mot à dire. Majka est revanchard, lui qui a été contraint à l’abandon sur le Tour en juillet. Zakarin, quant à lui, espère enfin monter sur la boîte d’un grand Tour.

WATSON_00004567-026-630x420

Enfin, il ne faudra pas oublier un vieux briscard : Samuel Sanchez, champion olympique, qui a déjà terminé sur les podiums de grands tours, et qui dispute peut-être sa dernière saison chez les professionnels (à moins que l’effet Barguil l’envahisse et qu’il ne rejoigne Fortunéo?). Contraint à l’abandon lors des deux dernières éditions, le vétéran Espagnol aura à cœur de briller devant ses compatriotes.

D’autres coureurs, moins confirmés, mais tout aussi talentueux, tenteront de jouer les troubles-fêtes : Luis Meintjes le coureur de l’équipe UAE (qui retournera chez Dimension Data l’année prochaine), Carlos Betancur et Dani Morreno de la Movistar, ou encore Warren Barguil, grand animateur du Tour cette année (2 victoires d’étapes en plus du maillot à pois de meilleur grimpeur).

Alors, qui remportera cette 72ème édition de la Vuelta ? Qui terminera sur le podium ? Premiers éléments de réponses dès samedi, avec le contre-la-montre inaugural à Nîmes, dans le Gard.

 

Valentin MARTIN

 



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
Praesent elit. luctus eget consectetur elementum