Wallays au pays des merveilles #LaFlammeRouge

Etape de transition sur la Vuelta, qui devait accorder une chance aux sprinteurs encore en course de signer une victoire de renom. L’étape aurait pu être ennuyante de A à Z, mais un final haletant a maintenu les suiveurs en haleine. Contre toute attente, Jelle Wallays (Lotto Soudal) a disposé de son compagnon d’échappée, Sven Erik Bystrom (UAE). Le peloton meurt dans les roues.

Jelle Wallays peut savourer une victoire inattendue, elle n’en est que plus belle. Crédit : ANDER GILLENEA / AFP.

Classement de l’étape :

Jelle Wallays : Le jour de gloire, de miracle. On ne donnait guère de chance à l’échappée de trois coureurs, partie sur les routes plates pour un long baroud. Si les trois se sont retrouvés à deux dans le final, le Belge a su être plus malin que son dauphin, qu’il a devancé au sprint… mais il ne fallait pas quelques mètres de plus pour l’ancien vainqueur d’à travers la Flandre et de Paris-Tours. +10.

Sven Erik Bystrom : Lui jouait la victoire d’une carrière, sa première chez les pros. Le Norvégien n’a pas été avare d’efforts dans le final. Au moment du sprint final avec son adversaire belge, Bystrom était un peu juste et doit se contenter d’une deuxième place. Frustrant de passer si proche, mais il aura eu le mérite de tenir jusqu’au bout, contrairement à Jetse Bol (Burgos BH), lâché dans le final. +8.

Peter Sagan : Il échoué dans les roues des deux fuyards, mais le Slovaque aura quand même proposé un sprint d’anthologie. Voyant la victoire lui échapper, le champion du monde a tenté de lancer de très loin. Un choix payant, mais pas suffisant pour devancer le duo d’échappés. +6.

Elia Viviani : L’épouvantail du jour, celui qu’on attendait. L’Italien et ses coéquipiers de la Quick-Step, habituellement si organisés, n’ont pas pu reprendre l’échappée. Dévoués à Enric Mas pour le général, on peut comprendre la fatigue générale chez les maillots bleus. +4.

Ivan Garcia Cortina : C’est un peu l’OVNI. On ne sait pas trop quoi dire à son sujet. L’Espagnol profite d’un peloton battu pour décrocher deux points dans notre classement, en signant une 5e place d’étape anecdotique.

Les bonus/malus

La bonne surprise : Jackpot pour Wallays ! On aurait aimé récompenser Bystrom et Bol aussi, mais en plus d’avoir gagné, le Belge s’est montré particulièrement malin dans le final. Il a trouvé le juste milieu entre faire les efforts nécessaires pour aller au bout, et en garder sous le pied pour gagner le sprint final. La tête et les jambes comme dirait notre Titi Adam national ! +5.

Les déceptions : On devrait accorder des -2 à toutes les équipes de sprinteurs : Bora pour Sagan, Jumbo pour Van Poppel, Quick-Step pour Viviani et Trek pour Nizzolo. Finalement, on se montre clément avec les équipiers, après tout, c’est aux sprinteurs de rameuter les troupes. Du coup, on s’est contenté de mettre un malus aux quatre sprinteurs qui ont échoué aujourd’hui.

Classement général

Classement Coureur Points totaux
1 Alejandro Valverde 30
1 Simon Yates 30
3 Elia Viviani 28
4 Peter Sagan 24
5 Alessandro De Marchi 21
6 Ben King 20
6 Dylan Teuns 20
8 Rohan Dennis 18
9 Michal Kwiatkowski 16
10 Oscar Rodriguez 15
10 Jelle Wallays 15
12 Luis Angel Mate 14
13 Jhonatan Restrepo 13
14 Migel A. Lopez 12
14 Rafal Majka 12
16 Jesus Herreda 11
17 Danny Van Poppel 10
17 Simon Clarke 10
17 Tony Gallopin 10
17 Alexandre Geniez 10
17 Micheal Woods 10
22 Steven Kruijswijk 9
23 Bauke Mollema 8
23 Nacer Bouhanni 8
23 Rudy Molard 8
23 Jordi Simon 8
23 Dylan Van Baarle 8
23 Joey Rosskopf 8
23 Sven Erik Bystrom 8
30 Giaccomo Nizzolo 6
30 Emanuel Buchmann 6
30 Franco Pellizotti 6
30 Mark Padun 6
30 Jonathan Castroviejo 6
35 Lukas Pöstlberger 5
35 Nikita Stalnov 5
35 Soto 5
35 Enric Mas 5
39 Thibaut Pinot 4
39 Nelson Oliveira 4
39 Wilko Kelderman 4
39 Davide Villela 4
39 Jon Izagirre 4
39 Nils Peters 4
39 Bjorg Lambrecht 4
39 Laurens de Plus 4
39 David de la Cruz 4
48 Pierre Rolland 3
49 Victor Campenaerts 2
49 George Benett 2
49 Floris de Tier 2
49 Ivan Garcia Cortina 2
53 Nairo Quintana 0
53 Vincenzo Nibali 0
173 Gorka Izagirre -2
173 Matteo Trentin -2
175 Richie Porte -4
175 Inur Zakarin -4

A propos de l'auteur

Je ne sais pas qui attaque le plus entre Pierre Rolland et Rafael Nadal. Je ne sais pas qui monte le mieux entre Chris Froome et Ivo Karlovic. Je ne sais pas non plus qui cumule le plus de revers entre Stan Wawrinka et Nacer Bouhanni. Je n'ai jamais su choisir entre le tennis et le vélo. Mais ce dont je suis sûr, c'est que je n'ai percé dans aucun de ces deux sports.

Poster un commentaire

at elit. risus. venenatis, commodo ipsum Donec odio id Aliquam dolor. id