Warriors – Clippers : Sweep dreams are made of this

Warriors – Clippers, comme on se retrouve. Comme une fin de boucle. Souvenez vous, il y a 5 ans, la dynastie Warriors avait commencé après une défaite en playoffs 4-3 contre … les Clippers. Alors qu’on semble tendre vers une fin d’hégémonie proche, les Warriors affrontent de nouveau les Clippers au premier tour, pour boucler la boucle ?

Bilan de la saison régulière

Les Warriors n’ont encore pas tremblé cette saison pour se hisser en première place de la conférence Ouest. Ils ont joué sur un train de sénateur et pourtant, 57 victoires, même Denver n’a pas su suivre ces Warriors à 20% de leur capacité. Si la machine se met gentiment en route ces dernières semaines, elle est encore loin de son point d’apogée. Flippant. Au sein de cette équipe, Stephen Curry a encore glissé une saison incognito à plus de 27 points de moyenne. Bon, le gars a pas fait une saison non plus fantastique, il n’est même pas en 50-40-90, n’étant qu’en 47-43-91, au delà de sa moyenne en carrière avec pourtant une moyenne seulement de 33 minutes jouées. Frais et pourtant déjà si chaud.

Côté Clippers c’est une saison de rêve. 48 victoires et le tout en ayant perdu sa paire Jordan (pas le proprio des Hornets hein) – Griffin et même Tobias Harris. Dans le plus grand des calmes, Doc Rivers et sa bande de gamins comme Landry Shamet ou Shai Gorgeous-Alexander ont réussi un exploit incroyable accédant de nouveau aux playoffs et avec la manière. Malheureusement, ce sera les Warriors. Mais les Clippers l’ont montré, ils n’ont rien à perdre et cette série n’est que du bonus, à l’image de leur saison, ils ne laisseront rien aux Warriors.

Les confrontations directes

3-1 Warriors. Oui, les Clippers en ont pris un. Pour autant, on met un bémol, il manquait les deux éléments les plus chauds des Warriors actuellement : Curry et Cousins. Et rappelez vous de ce match 1 de la saison régulière entre les deux équipes. Le match va en prolongation, embrouille entre Draymond Green et KD dit “la plage de NY”. Une belle engueulade qui avait profité à Lou Williams et ses partenaires pour gagner. Pour autant derrière les Warriors ont déroulé sur les trois autres matchs et à défaut d’être la meilleure équipe de LA, les Clippers ne sont pas la meilleure équipe californienne bien qu’en déplaise à Pat Beverley.

Les clés de cette série

Alors à moins de faire Fort Boyard, les Clippers n’ont n’auront que très peu et encore, elles sont plutôt entre les mains des Warriors. L’aspect numéro 1 sera les blessures. Steph Curry est incertain après s’être tordu la cheville en début de semaine. Kevin Durant joue sur un orteil en moins, ou sur la pointe des pieds, comme vous voulez. Si les Clippers veulent prendre un match, il faudra tout faire pour le prendre dès le premier à l’Oracle, derrière ça semble compliqué d’arracher une victoire face aux Moonstars, euh Warriors pardon (les Moonstars c’est pour un joueur d’une autre team de LA apparement).

Le facteur X 

Stephen Curry. Pas original mais sans lui les Warriors ont plus de difficulté à gérer les temps forts et les temps faibles, même la mise en place des systèmes est moins évidentes. Attention, même si il est présent, il a un certain Patrick Beverley sur le dos, et ce monsieur adore se frotter à Steph en défense, il ne va pas le lâcher, même pour aller aux toilettes ou pour shooter depuis le tunnel c’est annoncé.

Le prono

Bon, on va pas se voiler la face, comme vous l’avez vu dans le titre de cette présentation du match, les rêves de sweep sont fait de ça. Les Warriors vont largement s’imposer. 4-0 pour nous ça ne fait aucun doute. On admire la saison des Clippers, mais qui peut aller chercher un match aux Warriors en playoffs. Déjà capables de sweeper la conférence Ouest en 2017, les mecs ne vont pas commencer à en perdre un dès le premier tour. De plus l’aspect derniers playoffs à l’Oracle et possibilité de dernier titre avant le départ possible de Boogie, KD et Klay font que ces playoffs doivent être exceptionnels à Oakland, aux dépend des malheureux Clippers.

Le programme en heure française

Game 1 : à Oakland : Dimanche 14/4 à 2h

Game 2 : à Oakland : Mardi 16/4 à 4h30

Game 3 à LA : Vendredi 19/4 à 4h30

Game 4 à LA : Dimanche 21/4 à 21h30

Si nécessaire :

Game 5 : à Oakland le 25/4 (horaire à définir, probablement 4h30)

Game 6 à LA le 27/4 (horaire à définir, probablement 4h30)

Game 7 à Oakland le 28 ou 29/4 selon horaire qui est à définir

Voilà ce que l’on pouvait dire d’un série totalement déséquilibrée mais qui pourrait très bien être source d’enseignements pour la suite de ces playoffs. On vous souhaite à tous un très bon premier tour de Playoffs, que vous pourrez suivre à travers nos articles sur le site mais aussi sur notre Twitter @WSFR_Basket.

Crédit photo : NBC Bay Area

Romain Gitton

 

A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

efficitur. ipsum ut consectetur dictum eleifend commodo id,