Washington : Alexander Zverev en patron !

Comme l’année dernière, Alexander Zverev remporte le 1er tournoi de la tournée américaine à Washington. Le numéro 3 mondial n’a fait qu’une bouchée du tout jeune Alex de Minaur : 6/2 6/4

Une finale expéditive :

Même traitement pour Stefanos Tsitsipas en demi-finale, l’Allemand n’a eu aucune pitié pour son adversaire : 2 sets secs ! Il faut dire qu’en face Alex de Minaur, sûrement fatigué de son combat contre Andreï Rublev la veille, n’a pas pesé lourd. 1 puis 2 puis 3 puis 4 jeux à 0 en moins de 15 minutes. De Minaur s’est rapidement retrouvé à faire l’essuie-glace sur le court et à frapper ses coups sur le revers de Zverev ce qui est généralement une activité à haut risque ! Regardez la balle de break à 3-0 Zverev dans le 2ème set de la finale du Masters de Rome 2018 face à Rafael Nadal et vous comprendez mieux ce que ça veut dire ! Même constat dans le 2ème set avec un break rapide pour Sascha qui suffira à s’assurer la victoire. L’Allemand s’imposera sur sa 4ème balle de match pour conserver son titre dans la capitale américaine !

Alexander Zverev vainqueur du Citiopen 2018

Alexander Zverev vainqueur du CitiOpen 2018 – Source : Pueblo Chieftain

La 3ème place mondiale assurée :

Avec Del Potro à l’affut, Zverev devait obligatoirement remporter Washington pour conserver sa place dans le Top 3 mondial. C’est chose faite bien que Del Potro n’ait plus que 200 points de retard sur l’allemand. En effet, l’argentin bataillait pendant cette semaine à Los Cabos au Mexique. Bien lui en a pris puisqu’il a atteint la finale et a empoché 150 points par la même occasion. Ce thriller pour le podium mondial continuera cette semaine au Canada mais cette fois encore l’allemand y est tenant du titre et n’a donc pas son destin en main. Rendez-vous donc dimanche soir pour savoir lequel des deux sera numéro 3 mondial !

A propos de l'auteur

Fan du FC Metz, de l'Olympique Lyonnais et de Denis Shapovalov, est ce que c'est possible de réunir tout ça en une seule personne ? Complètement

Commentaires

  • La Raquette de Benoît Paire
    7 août 2018

    Il est plaisant de lire les exploits de ces nouveaux prodiges. Leurs prestations offrent à la fois de la nervosité et de la sérénité. Cette sérénité, cet état d’esprit que j’aimerai retrouver un jour lors de mes prochains matchs… Pourvu que cette nouvelle génération ne sombre pas dans les méandres de la surmédiatisation et de la recherche incessante du “buzz”, comme disent les jeunes.
    C’est beau un monde qui joue.

Poster un commentaire

ante. Praesent vulputate, dapibus leo. nec justo et,