Wataru Misaka, à jamais le premier

0

Wataru Misaka, 1er joueur de basket non-caucasien à rejoindre la BAA (ancêtre de la NBA) nous a quitté ce Vendredi 22 Décembre. Un homme qui restera à jamais le premier.

Symbole dans l’Utah :

Né le 21 Décembre 1923 à Ogden dans l’Utah, Wataru Misaka grandit dans un contexte de ségrégation aux États-Unis. D’origine japonaise par ses parents, il s’intéresse au sport dès son plus jeune âge et joue au baseball dans des ligues dédiées aux gens de sa “couleur”. À la fin de son adolescence, il rejoint la Ogden High School où il intègre l’équipe de basketball. Il permettra à son lycée de remporter un championnat d’état en 1940 puis un championnat régional l’année suivante.

Alors que beaucoup de jeunes d’origine japonaise ont du mal à poursuivre leurs études, Wataru Tanaka rejoint le Weber Junior College, où il permet à son équipe de décrocher deux titres nationaux en 1942 et 1943. Ses performances ne passent pas inaperçues (il sera MVP du tournoi de postseason en 1942) et il rejoint la fac d’Utah en 1943, une équipe de 1ère division universitaire. Avec les Utes il remportera le touroi NCAA en 1944 puis le NIT en 1947. Deux victoires entrecoupées d’un passage au front pour son pays lors de la 2e guerre mondiale.

Symbole de diversité :

Avec ses performances à l’université, le meneur de jeu arrive à se faire drafté au 7e tour (61e position) en 1947 par les Knicks de New York. Il deviendra la même année le 1er joueur non-caucasien à fouler les parquets de la BAA. Une grande avancée pour la fin de la discrimination dans le sport, la même année où un certain Jackie Robinson rejoignait la MLB. Côté sportif, Misaka ne disputera que trois matchs (le temps d’inscrire sept points) avant de se faire couper par New York. Un court passage, le temps de briser une barrière.

Après sa courte expérience dans le basket professionnel, celui qu’on surnommait “Wat” refusa de jouer avec les Harlem Globetrotters et reprit ses études dans l’Utah où il décrocha un diplôme en ingénierie. Il devient ensuite ingénieur électrique à Salt Lake City et ne rejouera pas au basketball en tant que professionnel. Il laissera une trace importante dans les mémoires dans l’Utah et sera intronisé au Utah Sports Hall of Fame en 1999.

Wataru Misaka aura marqué le basketball américain. Sa vie a même fait l’objet d’un documentaire en 2008, intitulé “Transcending : The Wat Misaka Story”.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here