Endurance

Week-end 5 étoiles en sports mécaniques

Partout sur le globe, les sports mécaniques vont être présents tout le week-end. De la reprise de l’endurance avec les hypercars en passant par la péninsule ibérique et les USA, les moteurs vont vrombir. De la Formule 1, de la NASCAR, de l’IndyCar, de la MotoGP… il y en aura pour tous les goûts ! C’est bel et bien une fin de semaine 5 étoiles qui nous attend. 

Le rêve américain se poursuit

Troisième manche de la saison d’IndyCar, le Genesys 300 prendra part au Texas, pour le premier GP de la saison sur ovale. Et qui dit ovale, dit pas de Grosjean. C’est Pietro Fittipaldi qui le remplace au sein du Dale Coyne Racing, et ce pour tous les Grands Prix de ce type. Le tracé, refait à neuf en 2017, présente notamment un banking de 20 degrés aux virages 1 et 2, et de 24 degrés aux deux virages suivants. Longue de 300 miles, cette première course sera suivie le lendemain par le XPEL 375, toujours sur ce même tracé texan.

En NASCAR, 10 courses se sont déjà déroulées pour le compte du championnat, la saison étant donc bien entamée. Le paddock fait cette fois halte dans le Kansas pour le Buschy McBusch Race 400. Ce circuit est au programme depuis 2001 et une victoire de Jeff Gordon. Ce dernier est d’ailleurs le détenteur du plus grand nombre de victoires ici, en compagnie de Jimmie Johnson et Kevin Harvick (3).

Catégories reines en terre ibérique

3e round palpitant au Portugal, avec la F1 qui débarque en trombe. Fort d’un Grand Prix sensationnel l’année dernière, le tracé de Portimão a su convaincre la FIA d’y retourner. Nul doute que Bottas tentera de s’y rattraper. L’année dernière, il avait vécu une course cauchemardesque sous la pluie. Et cette année, lors de la course précédente à Imola, il n’a guère fait mieux. Chez Mercedes, ce n’est clairement pas lui le leader. De toute façon, Hamilton a bien plus important à battre, à savoir Verstappen. Le Néerlandais n’a jamais paru aussi fort que maintenant. Et la Red Bull impressionne franchement.

Verstappen danse sous la pluie à Imola

En MotoGP, c’est une année sûrement bien particulière qui attend nos Français. Zarco et Quartararo ont déjà brillé de mille feux, et seront encore une fois aux avant-postes. Le premier, sur sa Pramac, aurait même pu figurer mieux au classement sans une chute au Portugal. Quant au second, il retrouve ses terres préférées à Jerez, lieu de son premier triomphe l’année dernière. Attention tout de même au retour remarqué de Márquez, et à la montée en puissance des Ducati d’usine. Week-end surchargé à Jerez d’ailleurs, puisque la Moto2, la Moto3 et la MotoE s’y retrouvent également.

Rentrée des classes en WEC

Enfin ! Après tant d’attente, les hypercars débarquent enfin en Belgique, à Spa, pour la première course de la saison. Il est bon de savoir que les premiers essais libres ont déjà eu lieu, et c’est l’Alpine qui mène la danse. La Toyota suit de près, 0.2 seconde séparant les deux prototypes. Mais, surprise, ce n’est pas une hypercar qui a signé le temps référence, puisque la LMP2 du team United Autosport USA a fait parler la poudre. Avec un chrono de 2:04.083, Filipe Albuquerque a fini au sommet. En LMGTE Pro, les deux Porsche officielles ont pris le pas sur leurs concurrentes. Les Ferrari AF Corse sont un peu plus loin. Et en LMGTE Am, Porsche sort encore une fois du lot.

Beaucoup de moments forts se préparent donc sur les différentes chaînes de diffusion françaises. Avec des représentants tricolores aux quatre coins du globe, de Gasly à Nato en passant par Zarco et Quartararo, il va y avoir du sport ! De vendredi à dimanche, il n’y aura pas un seul moment de répit pour les fans de sports mécaniques. 

Crédit photo une : L. Swiderek/Presse Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire