ATP – Wimbledon : Nadal vient à bout de Kyrgios, le récap’ de jeudi !

Rafael Nadal a vaincu. Face à un Nick Kyrgios alternant toujours autant génie et désinvolture, le Majorquin s’est qualifié pour le troisième tour de ce Wimbledon 2019. Une chose que n’a en revanche pas su faire la tenante du titre, Angélique Kerber. Le récap’ de ce jeudi, c’est tout de suite.

 

C’était l’affiche du jour du côté du All England Club. Rafael Nadal défiait Nick Kyrgios sur le Centre court, pour une place au troisième tour du tournoi de Wimbledon. Une affiche qui sentait la poudre avec le contexte qui encadrait la rencontre. En effet, battu par l’Australien à Acapulco en début d’anée (6-3/6-7/6-7 en 3h05), l’Espagnol comptait bien remettre les pendules à l’heure sur le gazon londonien. Bien plus qu’une simple revanche, le protégé de Carlos Moya avait pour objectif de remettre son adversaire du jour à sa place, après que celui-ci n’ait eu des déclarations et une attitude que le Majorquin avait jugé déplacées lors du tournoi mexicain.

“I can smell the blood, when I play this dude” (“Je peux sentir le sang quand je joue ce mec”) avait alors lâché l’enfant terrible australien. Une déclaration qui en dit long sur la relation entre les deux hommes. “Je ne suis pas sûr qu’on puisse aller boire une bière ensemble” a-t-il même rajouté après sa victoire au premier tour face à Jordan Thompson. De son côté, Rafael Nadal préfère ne pas tenir compte de ces frasques, et a déclaré qu’il était “trop vieux pour rentrer là-dedans. Il a par ailleurs publié un visuel de leur affrontement ce matin sur les réseaux sociaux, avec comme légende “vamos” (chose qu’il ne fait jamais habituellement), signe que cette rencontre n’est pas une rencontre comme les autres.

 

Nadal a surmonté l’obstacle Kyrgios

Il est donc 17h30 passé lorsque les deux hommes pénètrent sur le court central. Le regard noir, Rafael Nadal entame très fort sa rencontre. Après un bon premier jeu de service, il met beaucoup d’intensité, et frappe trois coups gagnants pour prendre d’entrée le service de l’Australien. Impeccable au service (92% de réussite derrière sa première balle et 80% derrière sa seconde), le Majorquin gère tranquillement son avance, et boucle le premier set sur le score de 6-3.

Cependant, l’Aussie montre un regain de forme en fin de première manche qui va se confirmer au début du deuxième set. Certes aidé par un “Rafa” qui passe moins de premières balles (2/5), Kyrgios en profite pour rentrer davantage dans le court et faire mal à son adversaire. Il s’empare d’entrée du service de l’Espagnol, et prend les commandes de ce deuxième acte. Il écarte deux balles de débreake dans la foulée, dont une sur une magnifique volée réflexe, et mène 3-0. Une avance vendangée à 4-2, avant de breaker une nouvelle fois lors du jeu suivant pour s’offrir l’opportunité de servir pour le gain du set. Il ne se fait pas prier pour égaliser à une manche partout (6-3/3-6). Alors qu’on pensait le numéro deux mondial lancé dans la foulée du gain de la première manche, son homologue australien a résisté. C’est désormais un tout autre match qui débute sur le Centre Court.

Les deux dernières manches se ressemblent pourtant. Avec deux hommes solides sur leurs engagements et dans une seconde partie de match qui ne connaît pas de grandes envolées malgré quelques fantaisies côté Kyrgios, c’est au tie-break que les protagonistes doivent en découdre. Dans le premier, celui de la troisième manche, c’est le Majorquin qui prend le dessus, grâce à un mini-break réalisé à un point partout (7 points à 5 finalement). Dans le second, même scénario. Rafael Nadal s’empare rapidement d’un point de service de l’Australien, et boucle la rencontre en 4 sets et plus de 3 heures de jeu (6-3/3-6/7-6/7-6) ! Il passe ainsi un obstacle de taille, et se retrouve désormais en bonne position dans sa partie de tableau, où Denis Shapovalov, Marin Cilic ou encore Domininc Thiem ont déjà plié bagage.

 

Kerber et les Françaises ko, les Français ok

La grosse surprise de la journée est venue du tableau féminin. Tenante du titre, Angélique Kerber a en effet pris la porte dès le deuxième tour face à Lauren Davis. Après un premier set rondement mené, la numéro 5 mondiale s’est écroulée, concédant les deux dernières manches sur les scores sans appel de 6-2 et 6-1. Assurément une énorme désillusion pour celle qui était une des principales candidates au titre !


C’est en revanche passé pour Serena Williams, Ashleigh Barty ou encore Petra Kvitova, qui a éliminé Kristina Mladenovic. Pauline Parmentier s’est elle inclinée face à Suarez Navarro ; un revers qui a sonné le glas de la présence des françaises à Londres.

Chez les messieurs, on notera entre autres les qualifications de Struff, Querrey, Federer, Nishikori ou encore Berrettini pour la suite de la compétition. En ce qui concerne les Français, Jo-Wilfried Tsonga et Lucas Pouille ont rejoint Ugo Humbert et Benoît Paire au troisième tour. La déléguation tricolore aura donc quatre représentants à ce stade. Plutôt satisfaisant pour une nation en difficulté ses derniers mois lors les grands rendez-vous.

 

Crédit photo de l’imge en Une : Sport 24

 

Grégoire ALLAIN (@GregoireAln)

A propos de l'auteur

Surnommé l'électron libre. Fan de Rafa, et heureusement car ce n'est ni l'OL ni le Stade Français qui satisfont mon capital victoires chaque week-ends. Bon sinon, je réussis quand même à être objectif dans mes articles, sauf quand il s'agit d'écrire sur pourquoi le PSG peut-il un jour gagner la Ligue des Champions.

Poster un commentaire

id fringilla ut adipiscing facilisis Lorem ante. consectetur leo in