Wizards – Raptors : Les Dinos envahissent la capitale

0
Ligue 1



Revanche dans l’air à Washington ou les Wizards recevaient des Raptors en back to back après leur victoire face à Boston la nuit précédente. Toronto avait éliminé les Wizards 4-2 au premier tour des playoffs la saison passée à l’issue d’une série tendue et plus disputée qu’annoncée.

Le résumé :

C’est un Toronto différent de la veille qui se déplaçait dans la capitale. Sans Kawhi Leonard mis au repos, les Raptors ont aligné Jonas Valenciunas et abandonné le small ball mis en place la veille. De l’autre côté, les Wizards étaient presque au complet, en attendant le retour de Dwight Howard qui devrait bientôt arriver après des problèmes au dos.

Le premier quart temps est une bagarre entre réussite extérieure faible, lutte à l’intérieur, notamment au rebond (11 rebonds offensifs cumulés en 12 minutes). Le retour de Valenciunas dans le 5 permet au Raptors d’apporter de la taille dans la raquette des Wizards qui a titularisé Ian Mahinmi malheureusement en difficulté dans le début de rencontre. Dans le deuxième-quart, les Raptors accélèrent et imposent un rythme intense à Washington qui n’arrive pas à suivre notamment en terme de réussite dans le scoring. Les Raptors prennent d’ailleurs le premier écart de 10 points à 1 minute 30 de la pause sous l’impulsion de Kyle Lowry plus inspiré que face à Boston, il est épaulé par un très bon O.J Anunoby et un Jonas Valenciunas sans concurrence. Les trois hommes atteignent d’ailleurs à eux trois quasiment 40 points à la pause soit presque 70% du scoring de leur équipe. Les Wizards d’un magnifique run en fin de quart-temps bouchent le trou pour rentrer au vestiaire avec un score serré (57 – 54 en faveur des visiteurs).

Le troisième quart est dans la continuité du deuxième avec alternance entre jeu rapide et runs de Toronto avec un jeu plus haché notamment ponctué d’un énorme nombre de lancers qui favorisait les runs des Wizards. Toronto mènent pourtant de 8 points en fin de troisième quart, notamment grâce aux sorties de banc d’Ibaka, Miles et VanVleet. Toronto confirme dans le 4ème quart et frustre les Wizards à l’image d’un Scott Brooks qui pète les plombs et provoque des fautes techniques contre son équipe. Les Raptors maîtrisent, défendent plus dur et jouent parfaitement en transition avec leur jeunesse. Washington souffre sans abdiquer. Jamais les Wizards ne se retrouvent à plus de 13 points de leurs adversaires sans pour autant revenir à hauteur et prendre l’avantage. D’ailleurs, sans une énorme performance offensive de Bradley Beal, les Wizards n’auraient peut-être même pas pu disputer jusqu’à la fin la gagne.

Dans la fin du 4ème quart, le climat s’inverse, Washington joue ses attaques beaucoup plus rapidement et avec beaucoup plus d’efficacité, l’écart retombant même grandement. Les deux équipes nous offrent une fin de match très tendue. Si tendu que l’écart est de 2 petits points à une minute du buzzer grâce à un John Wall réveillé à temps pour le money time, lui qui a réalisé un bien pâle prestation sans mauvais jeu de mots avec ses migraines d’avant match. Les deux équipes nous auront offert une prestation digne de leur affrontement en playoffs en avril dernier et nous espérons que cela soit une mise en bouche avant d’éventuelles retrouvailles en avril ou mai prochain qui sait. Les dernières secondes se jouent d’actions ultra clutch telles que le contre de Morris sur Lowry, un shoot de VanVleet. Le tout entrecoupé de quelques lancers francs parmis les presque 70 shootés cette nuit. Toronto s’impose 117-113 et réussi un énorme back-to-back avec Celtics et Wizards à leur actif.


Le MVP : Kyle Lowry

Ultra chaud des deux côtés du terrain, il nous a fait oublié le repos de Kawhi et le départ de DeRozan. Du grand art, un poil discret dans le final, il aura été superbement supplée par un Fred VanVleet qui a littéralement mangé les Wizards dans le final. Chapeau les dinos.

Le game of the night n’est pas fini puisqu’il se poursuit avec à venir le match Lakers – Rockets !



Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here