World Series 2019 : les Astros et Gerrit Cole à un pas du Graal

Grâce à un excellent Gerrit Cole dans un match contrôlé, les Astros sont à une victoire du titre. De quoi finir la série dès le retour à Houston ?

Joe Ross en difficulté :

Ils étaient menés 2-0 en arrivant à Washington. Les Astros repartiront de la capitale en ayant l’avantage 3-2. Un retournement de situation conclu hier avec un bon match de l’attaque face à Joe Ross. Choisi au pied levé par son manager Dave Martinez suite à l’indisponibilité de Max Scherzer, l’habituel reliever a eu beaucoup de mal dans ce match. En 5 manches, il aura concédé 5 hits et 4 runs dont 2  double home runs. Il aura d’abord permis à Yordan Alvarez de lancer les hostilités avec un coup de circuit dans la 2e manche, avant que Carlos Correa n’y aille de son propre home run avec Yordan Alvarez sur base. 4 runs encaissés, les Astros ont pris l’ascendant psychologique et vont tenir leuyr avantage grâce à leur lanceur partant.

Gerrit Cole presque parfait :

Le lanceur des Astros, malmené dans le Match 1, va livrer une bien meilleure performance dans ce Match 5. Cole ne concèdera que 3 hits et 2 but sur balle alors qu’il obtiendra 9 strikeouts. La machine était relancée, et seul un home run de Juan Soto (le seul hit concédé par Cole après la 2e manche) viendra légèrement ternir la performance du candidat au Cy Young. Les frappeurs de Houston finiront le travail en ajoutant un run dans la 8e puis un home run dans la 9e manche, tout ceci crédité à George Springer. Ces points permettent aux Astros de devenir l’équipe avec le meilleur différentiel de points en World Series sur 3 matchs à l’extérieur, et à George Springer d’être le leader au nombre de home run en World Series.

Houston a repris l’avantage 3-2 dans la série, juste avant le retour à Houston. Les Astros auront deux fois l’occasion de conclure ces finales à domicile et de remporter le 2e titre de leur histoire. Pour Washington, plus le droit à l’erreur. Il faudra impérativement gagner les deux prochains matchs pour remporter les World Series.

A propos de l'auteur

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire, tout comme le mot "Espoir" lorsque le sujet tourne autour des Knicks. Je considère Drew Brees comme un dieu et le Sport US comme ma religion.

Poster un commentaire

Curabitur massa ut ut mattis Aliquam Praesent suscipit