World Series 2019 : les Nationals écrivent l’histoire !

0

Au terme d’un match qui nous aura longtemps tenu en haleine, les Nationals ont fini par l’emporter. Une victoire construite qui leur permet de décrocher leur premier Comissioner’s Trophy en remportant ces World Series 2019.

Houston et Greinke exemplaires…

Le début de match est totalement à l’avantage des Astros. En attaque, Houston multiplie les coups sûrs et les joueurs en position de marquer. Max Scherzer connaît des difficultés, mais le lanceur des Nationals ne concède presque aucun run. Seul Yuri Gurriel débloquera le compteur des Astros, tout d’abord sur un home run dans la 2e manche, puis grâce à un simple de Carlos Correa dans la 5e. Du côté du monticule, Zach Greinke est excellent et ne concède qu’un hit (à Juan Soto) lors des six premières manches où il lance. L’écart est minime mais Houston semble en position de force. Pour le moment…

… avant de craquer :

Au début de la 7e manche, Anthony Rendon se présente pour la 3e fois face à Zach Greinke. En échec sur ses deux premiers face à face, le 3e base des Nationals va relancer (une nouvelle fois) son équipe en envoyant la balle dans le public. La seule erreur de Zach Greinke, qui sortira après avoir concédé un but sur balle à Juan Soto dans la foulée. Will Harris prend alors la place de lanceur, mais le reliever des Astros va concéder un home run à Howie Kendrick sur son premier face à face du soir ! Les Nationals prennent l’avantage pour la première fois de la rencontre, et spoiler ils ne le lâcheront plus. Washington a pris l’ascendant psychologique, et va rajouter un point dans la 8e puis deux nouveaux runs dans la dernière manche pour tuer le match. Hudson finira le travail, Washington est champion.

Un parcours incroyable :

Avec cette victoire, Washington remporte le premier titre de l’histoire de la franchise. Une récompense au terme d’un parcours incroyable. Les Nationals avaient un bilan de 19-31 le 23 Mai, avec des chances infimes d’atteindre les playoffs. Ils ont finalement décroché une place en Wild Card au terme d’une excellente fin de saison, et sont passés tout proche de l’élimination face aux Brewers. Seul une erreur d’un défenseur de Milwaukee leur a permis d’accéder au NLDS. Au tour suivant, Washington a encore frôlé l’élimination en se qualifiant après avoir été mené 2-1 face aux Dodgers. Mais les Nationals sont passés, puis ont roulé sur les Cardinals pour accéder au World Series 2019.

Stephen Strasburg MVP :

Lors de ces World Series, les Nationals n’ont gagné qu’à l’extérieur. Ils deviennent la première équipe dans l’histoire des sports majeurs américains à être titré sans avoir remporter de match à la maison. Mieux, ils ont gagné leurs 8 derniers matchs à l’extérieur dans ces playoffs Pour le titre de MVP des World Series 2019, c’est le lanceur Stephen Strasburg qui rafle la mise. Auteur de performances majuscules lors des matchs 2 et 6, il devient le premier lanceur depuis Madison Bumgarner en 2014 à remporter ce trophée. Il devient aussi le premier joueur sélectionné n°1 à la draft à être nommé MVP avec l’équipe qui l’a drafté. Une juste récompense pour celui qui aura été un grand artisan du beau parcours des Nationals dans ces playoffs.

Alors qu’ils avaient seulement 3 % de chances de se qualifier pour la postseason fin Mai, les Nationals ont remporté les World Series 2019. Un parcours incroyable pour une franchise qui a fini la saison en boulet de canon. Une équipe qui aura frôlé l’élimination plus d’une fois, mais qui à chaque fois aura déjouer les pronostics pour aller chercher le Comissioner’s Trophy.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here