Wout Poels l’emporte à Les Sept Laux – Pipax

Cette première étape de montagne entre Saint-Genix-les-Villages et Pipay n’a pas permis aux leaders de creuser des écarts importants. La décision s’est faite dans le dernier kilomètre avec le succès de Wout Poels (Team Ineos).

D’abord, une grosse échappée s’est constitué dans les premiers kilomètres de course avec 27 coureurs. Julian Alaphilippe en a profité pour passer en tête au Col du Granier et au Col de Marcieu.

Ensuite, leur avance a presque atteint les quatre minutes. Mais la présence d’Alexey Lutsenko (Astana) et Michael Woods (EF Educa tion First) a obligé la formation Mitchelton Scott à rouler pour réduire l’écart.
Puis, dans le Col de Marcieu, le Canadien et le champion du Kazakhstan ont largué leur compère d’échappée. Mais, Woods a connu une crevaison dans la descente et Lutsenko est obligé d’attendre les contre-attaquants.

Par la suite, les coureurs ont connu un énorme orage tandis que l’écart est passé sous la minute avant d’attaquer la montée finale vers Les Sept Laux – Pipax avec 19 km à 6,9 %. Au sein du peloton, dès le pied de cette ascension, les équipiers de Nairo Quintana ont imposé un gros rythme.

À 10 kilomètres du sommet, Quintana (Movistar) a attaqué avec Kwiatkowski (Ineos) dans la roue. Deux kilomètres plus haut, Jakob Fuglsang accompagné d’un équipier sont sorti du groupe des leaders pour faire la jonction avec Quintana. Alors que le champion de Pologne a réussi à revenir sur le duo de tête.

Après avoir avalé le trio de tête, Fuglsang et Bardet ont tenté de distancer leurs adversaires. Mais, l’offensive de Buchmann (Bora) a été la plus tranchante avec le vainqueur de la Doyenne dans la roue.

A 200 mètres de la ligne, Wout Poels qui était sorti dans le dernier kilomètre, a débordé le Danois et l’Allemand pour remporter cette avant-dernière étape. Le Néerlandais a devancé Fuglsang et Buchmann. Cependant, le leader de l’équipe Astana en a profité pour prendre le maillot jaune à Adam Yates (Mitchelton Scott).

 

Derrière, le trio Pinot (Groupama FDJ), Yates et Dan Martin (UAE Team Emirates) ont fini à 10 secondes alors que Bardet (AG2r La Mondiale) a terminé trois secondes encore derrière.

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

tristique Praesent ut justo ut ipsum eleifend venenatis in suscipit id, Lorem