Wozniacki, enfin reine légitime

0
Ligue 1

Longtemps décriée pour avoir été numéro une mondiale sans avoir gagné le moindre titre du Grand Chelem, Caroline Wozniacki s’impose 7-6/3-6/6-4 face à Simona Halep, et va remédier à cela en retrouvant lundi la première place mondiale au crédit de son premier titre majeur glané à l’Open d’Australie.

 

On vous l’annonçait dans le preview pré-Open d’Australie, Caroline Wozniacki serait une des favorites à la victoire finale avec Angélique Kerber et Simona Halep. On ne s’était pas trompé. En effet, après un gros combat entre Kerber et Halep en demi-finale, la dernière citée retrouvait celle qui, comme elle, allait disputer sa 3e finale de Grand Chelem pour tenter d’y décrocher son premier titre, à savoir Wozniacki.

Si la Roumaine a eu un parcours bien plus compliqué sur le papier que son adversaire du jour, avec notamment des rallyes remportés sur L.Davis (15-13 au troisième) et A.Kerber (« seulement » 9-7), la Danoise a malgré tout bien failli prendre la porte prématurément dans ce tournoi. Menée 1-5 au troisième set puis 2-5 15-40 lors de son deuxième tour face à J.Fett, Wozniacki a fait preuve d’une force mentale incroyable pour s’en sortir 7-5 et continuer sa route. Suite à cela, plus de réelles difficultés rencontrées par la numéro 2 mondial sur sa route de la finale.

Une finale à l’image du tournoi

Que dire. C’est le match qu’il fallait pour clôturer cette fabuleuse quinzaine chez les dames. De l’enjeu, du suspens, de l’intensité, des rebondissements et un niveau de jeu très élevé, une seule chose à dire, merci mesdames !

Dès le début de match, Caroline Wozniacki s’est vite détachée, menant 5-2 après 23 minutes de jeu. On pouvait alors se demander si Simona Halep n’était pas en train de payer sa grosse débauche d’énergie du match précédent. La numéro une mondial s’est néanmoins arrachée pour recoller à 5-5 et même emmener son adversaire au tie-break. Un tie-break remporté largement par sa dauphine au classement WTA (7-2), qui pouvait nous laisser croire une nouvelle fois à un craquage de la Roumaine, qui venait de prendre un coup de massue derrière la tête.

Mais il n’en fut rien. Même au bord des crampes au milieu du deuxième set, Halep s’accroche et break Wozniacki au meilleur des moments pour mener 5-3 et conclure dans la foulée (6-3).

La troisième et ultime manche repartait sur les mêmes bases que la première. Après 10 minutes de pause à cause de la chaleur, « Woz » break d’entrée pour se mettre une nouvelle fois dans une position favorable. Mais le scénario de ce troisième set allait alors être complètement décousu, connaissant 6 breaks en 7 jeux, entre 1-0 et 4-4. Dans le fameux « money-time », c’est la native d’Odense qui fit la différence, alignant les 3 derniers jeux avec des coups de défense à répétition, pour finalement s’imposer 6-4 sur une dernière faute en revers de son adversaire.

Résultat de recherche d'images pour "wozniacki open d'australie 2018"

Consécration donc pour Caroline Wozniacki, qui fait coup double en remportant son premier Open d’Australie, son premier titre du Grand Chelem, qui lui permet par la même occasion de retrouver le sommet du classement WTA. En revanche, pour Simona Halep (qui aurait par ailleurs mérité meilleur sort vu sa quinzaine exceptionnelle), c’est la troisième finale de Grand Chelem perdue en autant de tentatives. Celle qui avait l’air d’avoir surmonté ses démons habituels en montrant des ressources mentales hallucinantes, va gamberger un peu plus, et devra de nouveau attendre avant d’ouvrir son compteur dans cette catégorie. C’est ainsi la fin d’un des plus beaux tournois chez les filles depuis un bon bout de temps, édition qui aura vu le couronnement d’une nouvelle reine, qu’on attendait plus il y a encore quelques mois. C’est aussi ça la beauté du tennis.

Grégoire ALLAIN (@GregoireAln)

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here