WTA – Auckland : Serena puissance 73

0

Fin de disette pour Serena Williams. Sans titre depuis trois ans, l’Américaine est venu à bout de sa compatriote Jessica Pegula dimanche pour remporter le 73e titre de sa carrière à Auckland.

 

Serena Williams a mis fin à la malédiction. Après cinq finales perdues consécutivement, dont trois en Grand Chelem, l’ex-numéro une mondiale a glané à Auckland son premier titre depuis l’Open d’Australie 2017.

De retour sur le circuit pour la première fois depuis sa finale perdue face à Andreescu à l’US Open, la joueuse aux 23 titres du Grand Chelem a réalisé une semaine quasi parfaite en Nouvelle-Zélande.
Facile vainqueur de Giorgi au premier tour, l’Américaine de 38 ans a ensuite battu trois compatriotes sur sa route du titre. Christina McHale tout d’abord, qui a néanmoins réussi à inquiéter  « Queen Serena » dans une moindre mesure (3-6/6-2/6-3), Amanda Anisimova  ensuite, qui a été balayé en demi-finale (6-1/6-1 en 44 minutes), et donc Jessica Pegula, écarté en à peine une heure et demi, en finale. Un duel avec la jeune prodige Cori Gauff aurait même été possible en quart de finale si cette dernière n’avait pas perdu au tour précédent face à l’Allemande Laura Siegemund.

Finalement, c’est un nouveau sacre qui ne souffre d’aucune contestation qui tombe dans la hotte de la légende américaine. Presque jamais inquiétée durant cette semaine océanienne, la protégée de Patrick Mouraroglou se relance, et semble être de nouveau lancée vers la conquête d’un nouveau titre du Grand Chelem, qui la ferait entrer dans l’histoire de son sport. Rendez-vous à Melbourne.

Ligue 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here