WTA – Cincinnati : Keys comme à la maison

L’américaine Madison Keys s’est adjugée le titre de cette édition 2019 face à Svetlana Kuznetsova. En s’imposant en deux sets serrés (7-5/7-6), Keys s’offre dans l’Ohio le cinquième titre de sa carrière et signera demain son retour dans le top 10.

Un titre au mental

La route vers le trophée a pourtant été semé d’embûches pour la tête de série n°16 aujourd’hui. Et ce dès le premier jeu avec un break d’entrée pour Kuznetsova. Profitant des fautes directes adverses, l’ex-numéro 2 mondiale n’avait pas à forcer son jeu pour maintenir l’avantage dans ce set. Du côté de l’Américaine, on observait peu de rythme de par ses erreurs mais également de par un service efficace lui permettant  d’écourter les échanges. Et même si elle parvenait progressivement à mettre un peu plus de poids dans la balle, c’est bien Svetlana Kuznetsova qui négociait le mieux les points importants et prenait l’ascendant lorsque l’échange s’installe. Mais la Russe (qui n’a jamais remporté le moindre set face à la 18e mondiale) se tend quelque peu au moment de conclure le set à 5-4. Keys saisit alors pleinement l’opportunité. D’un magnifique revers gagnant, elle se relance en revenant à 5-5 et va chercher dans la foulée la première manche sur sa première occasion.

La seconde manche est un quasi copier-coller de la première. En effet, Svetlana Kuznetsova est à nouveau la première à réaliser le break. Les deux joueuses parviennent ensuite à tenir sereinement leur engagement. Et si Madison Keys a beau se montrer trop irrégulière et trop hésitante dans ses incursions vers l’avant, elle doit encore son salut à son adversaire qui est derechef gagnée par le stress au moment de pouvoir conclure la manche. Keys trouve les ressources pour revenir (encore) à 5-5 et passer en tête grâce à de superbes contres gagnants en coup droit. Le sort du second set se décide finalement au tie-break. Et c’est bien l’Américaine qui va se montrer la plus solide et la plus offensive dans ce dernier jeu en l’emportant 7 points à 5.

Un palmarès Premier classe

Madison Keys remporte donc aujourd’hui le cinquième titre de sa carrière, le cinquième dans la catégorie Premier. Et à l’image de cette statistique, force est de constater que l’Américaine se résout depuis ses débuts chez les pros à briller dans les tournois de haute catégorie. Entre les neuf finales toutes disputées dans les tournois Premier et les résultats en Grand Chelem (finale à New-York, demi à Paris et Melbourne, quart à Londres), Keys affiche également un palmarès 100% anglophone avec des titres conquis aux Etats-Unis (Charleston, Cincinnati, Stanford) et en Angleterre (Birmingham, Eastbourne). Quitte à perdurer dans cette statistique, il sera bon de rappeler à Madison qu’il reste encore des titres plus prestigieux à glaner dans ces deux pays, dont un notamment d’ici une semaine à New-York.

New-York justement où Madison Keys va débarquer en tant que n°2 américaine et dixième joueuse mondiale. De quoi attaquer plutôt sereinement le dernier Grand Chelem où sans nul doute, elle aura à coeur de briller.

Crédit photo : Twitter – Western & Southern Open

Poster un commentaire

Donec venenatis tristique fringilla eleifend sem, suscipit ut