Au service !

WTA Strasbourg – Caroline Garcia : “Beaucoup de positif à retenir”

Les yeux rougis par la défaite, Caroline Garcia est arrivée en conférence de presse avec la déception bien visible sur son visage. La n°1 Française s’est inclinée en finale des Internationaux de Strasbourg, au terme d’un match de presque 3h face à l’Ukrainienne Dayana Yastremska 4/6 7/5 (3)6/7. Une défaite frustrante pour “Caro” et le public Strasbourgeois, mais le niveau de jeu et la confiance de la Lyonaise étaient bien présents aujourd’hui. 

Malgré la déception, Caroline Garcia a accepté de répondre aux questions des journalistes avec franchise et sans langue de bois. 

Retour sur les déclarations principales de la finaliste des Internationaux de Strasbourg.

Sur sa semaine Strasbourgeoise et de sa défaite du jour :

“Bien sûr, il y a de la déception.

Ça me tenait à cœur d’être ici et de faire une bonne semaine. J’ai tout donné. Toute la semaine, j’ai fait preuve de persévérance et j’ai continué à me battre même si mon niveau de jeu n’était pas toujours facile. Et aujourd’hui j’ai continué sur ce chemin là, et j’ai envie de retenir le bon travail que j’ai fait sur le court, qu’on a fait avec mon équipe. C’est dans une bonne direction, il y a un bon état d’esprit, donc j’ai envie de prendre le positif. C’est encourageant évidemment, de faire finale, de faire un bon match face à une joueuse talentueuse. Il y a beaucoup de positif à prendre même si ce soir ne sera pas la meilleure nuit de ma vie.”

Au sujet de son adversaire du jour : 

“Elle a un jeu où elle ne se pose pas trop de questions, elle y va et elle le fait avec brio. C’était un bon défi et un bon challenge et je l’ai relevé du mieux que je pouvais aujourd’hui en repoussant mes limites. Malheureusement, elle a été plus forte et plus opportuniste à la fin.”

Sur la préparation pour Roland Garros, qui débutera ce Lundi pour Caroline Garcia : 

“Ce n’est pas parce qu’il y a de la déception que je ne toucherai pas la raquette demain. J’ai joué 5 matchs en 4 jours donc ça fait beaucoup et il va falloir récupérer physiquement. Le niveau de jeu et l’état d’esprit ont été intéressants cette semaine. Evidemment, j’ai envie de m’appuyer sur tout ça pour continuer mon chemin à Roland Garros, et c’est comme ça que je suis efficace sur un terrain.”

Au sujet des “yeux de la colère”, expression prononcée par son coach lorsque Caroline Garcia a fait appel à lui :

“C’est la motivation et la détermination et souvent ça se voit dans les yeux. C’était tellement intense à chaque point que j’avais l’impression que je ne pouvais jamais baisser le régime. Il fallait donc réussir à être agressive avant elle.”

Sur le temps mort médical demandé par Dayana Yamstremska : 

“Je n’y ai pas prêté attention. J’étais concentrée sur moi. Elle n’est même pas allée au bout de ses 3 minutes donc ça ne devait pas être bien grave. Pour moi ça ne faisait ni chaud ni froid parce que de toute manière, ce n’est pas en finale que tu abandonnes ou que tu laisses tomber; et il n’y avait aucun signe qui disait qu’elle ne pouvait plus bouger.”

Au sujet du public :

“Le public a été vraiment incroyable et ça compte beaucoup pour moi. On a peu l’occasion de jouer en France et d’avoir le soutien du public. Merci au public.”

Caroline Garcia repart de Strasbourg forcément déçue, mais avec de belles références avant d’entamer le Grand Chelem le plus important pour les français : Roland Garros.

Crédit photo en une : @WTA_Strasbourg



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ut dictum justo odio ante. ipsum dolor fringilla Sed sit dapibus