WTA Stuttgart : la finale pour Kvitova

Avortées par le forfait de Naomi Osaka, les demies finales du tournoi de Stuttgart ont cependant offert un match à suspens entre Petra Kvitova et Kiki Bertens. Et dans ce remake attendu de la finale madrilène 2018, c’est la Tchèque qui a décroché son billet pour demain avec une victoire en 3 sets 7-6(3)/3-6/6-1.

Les montagnes russes pour Petra

Irrégularité. C’est clairement le mot qui pourra résumer le match de la numéro 3 mondiale aujourd’hui. Comme à son habitude, on a senti la Tchèque avec beaucoup de volonté à mettre la pression et ce dès les premiers points de la partie. En complémentarité de cette pression mentale, on retiendra également des effets sur ses secondes balles de services terriblement efficaces et des séquences service-volée de très bonne facture. Mais on retiendra également des fautes directes assez grossières qui l’ont empêché de s’envoler dans la première manche notamment. Car si en face Kiki Bertens affiche une solidité dans sa couverture de terrain qu’on lui connaît si bien dorénavant, la Néerlandaise commet des fautes inhabituelles au moment de se procurer des occasions. Le résultat est ainsi sans appel en fin de premier set. Kvitova parvient à se montrer plus conquérante pour ainsi empocher le tie-break.

En revanche, la native de Bilovec affiche beaucoup trop de fautes directes dans la seconde manche (13) pour espérer s’en sortir. Malgré quelques contres (très) bien senties, la tête de série numéro 3 accumule les erreurs. En face, la Hollandaise se montre plus offensive sur le court et assure sereinement son break d’avance pour aller chercher la 3e manche.

Le troisième set est en revanche un récital pour Kvitova. Elle parvient parfaitement à se remobiliser et se montre ultra précise dans ses zones de frappe. Le résultat ne se fait pas attendre avec une double break réalisé en une douzaine de minutes qu’elle confirmera sans aucune difficulté pour aller chercher sa 4e finale de la saison.

Kontaveit en invitée surprise

Petra Kvitova sera donc opposée demain à l’Estonienne Anett Kontaveit. Alors qu’elle devait affronter la numéro 1 mondiale Naomi Osaka, cette dernière a du renoncer au dernier moment, suite à une blessure aux abdominaux. Kontaveit s’offre là sa première finale dans un tournoi de cette catégorie. Et si elle avait été rapidement rattrapée par l’enjeu face à Ashleigh Barty en Floride il y a quelques semaines, elle passe cette fois l’enjeu des demies sans jouer. En dépit de ce forfait et de l’abandon de son adversaire Victoria Azarenka hier, il ne faudrait pas sous-estimer la présence de la n°1 estonienne en finale ici à Stuttgart. Après une saison 2018 sur terre très convaincante, la 15e mondiale a confirmé cette semaine que son tennis était efficace sur cette surface. A l’instar de son match d’entrée contre Caroline Garcia, elle a su proposer un tennis solide avec une excellente couverture de terrain et un capital confiance à son apogée.

On rappellera que le dernier affrontement sur terre entre les 2 joueuses avait eu lieu à Roland Garros l’an passé. Au stade du troisième tour, elles avaient livré un superbe match où l’Estonienne s’était imposée en deux jeux décisifs et en jouant son statut d’outsider avec brio.

Quoiqu’il en soit cette finale s’annonce incertaine. Car il y aura à la clé pour la gagnante un premier trophée germanique et surtout … une première Porsche dans le garage de la lauréate !

Crédit photo : Twitter – JJlovesTennis

Poster un commentaire

ut facilisis mi, quis amet, porta. elit. nunc efficitur. risus. elementum