WTA Zhuhai : Goerges et Kasatkina sont tombées, pas Muguruza

La deuxième journée du WTA Elite Trophy 2018 a vu la défaite de deux favorites à la victoire finale. Julia Goerges et Daria Kasatkina se sont inclinées respectivement contre Anett Kontaveit (6-2, 4-6, 6-4) et Madison Keys (6-2, 6-4). Si l’Allemande a encore un match à jouer, la course aux demi-finales est déjà terminé pour la Russe. Dans le dernier match de la journée, Garbine Muguruza a renversé la locale Shuai Zhang en 3 sets (2-6, 6-3, 6-2).

La tenante du titre au tapis !

Le premier match de la journée opposait Anett Kontaveit à Julia Goerges, qui entamait la défense de son titre. Un match démarré tambour battant par l’Estonienne avec un break d’entrée. Contrairement au match précédent, elle ne laisse aucun répit à son adversaire et emporte le 1er set en 36 minutes. Impuissant dans le 1er acte, le service de l’Allemande redevient intraitable dans la 2e manche : 13/16 derrière sa 1ère balle. Couplé à une plus grande agressivité, il permet à l’Allemande de prendre le 2e set en breakant sur le dernier jeu. Enfin, les deux joueuses ont offert un 3e set de qualité, réalisant 33 coups gagnants. La décision se fait dans le 7e jeu : Kontaveit prend alors le service adverse sur une faute directe. Plus solide au service, plus précise à l’échange, elle conservera cette avance pour s’imposer en 3 sets et 2h05 de jeu (6-2, 4-6, 6-4). Cependant, malgré la victoire, le set concédé l’élimine de la compétition. Pour Goerges, la situation se complique. Elle devra impérativement gagner en 2 sets face à Mertens pour se qualifier pour les demi-finales.

Une favorite à la porte

Le match suivant, entre Daria Kasatkina et Madison Keys, a tourné court. La (longue) saison WTA a pesé dans la tête et les jambes de la Russe, apparue très fatiguée. Alors forcément, face à une joueuse aussi talentueuse, ça ne pardonne pas : l’Américaine expédie le 1er set en 31 minutes. Les débats s’équilibrent tout de même dans le 2e set. Mais, à 4-4, Kasatkina craque et perd les deux derniers jeux, asphyxiée par les coups de son adversaire et lâchée par son service (6 doubles fautes, 6 breaks concédés). La Russe est donc éliminée du tournoi, dont elle était l’une des favorites. Une déception pour la jeune joueuse. En revanche, pour Keys, c’est une entrée en lice parfaite : une victoire nette (6-2, 6-4), sans laisser trop d’énergie (1h10 de jeu), qui la pose en outsider très sérieuse pour la victoire finale. Elle n’a besoin que de gagner un set contre Wang pour assurer une place en demi-finale.

Un jeu et tout bascule

Le dernier match de la journée mettait aux prises l’ancienne n°1 mondiale Garbine Muguruza et l’invitée Shuai Zhang. Le début de partie tourne à l’avantage de la Chinoise. Son adversaire enchaîne alors les fautes directes (17 dans le 1er set) et finit par concéder le gain du 1er set. Mais le match bascule au début du 2e set. Les deux 1ers jeux de service de l’Espagnole sont très disputés : 10 égalités et 7 balles de break cumulées. Le jeu à 1-1 dure plus de 10 minutes. Malgré ces occasions, Zhang ne parvient pas à breaker son adversaire, qui finit par tenir sa mise en jeu d’une volée de coup droit rageuse. Totalement relancée, Muguruza se met à pilonner la Chinoise avec son coup droit, si dévastateur, et donne une leçon d’efficacité à son adversaire en prenant son service sur sa seule opportunité, puis le 2e set à la première occasion. Le 3e set débute par une improbable série de 5 breaks consécutifs. A l’usure, l’Espagnole finit par remporter les 4 derniers jeux, s’imposant en 3 sets et 2h03 de jeu (2-6, 6-3, 6-2). Après des mois difficiles, cette victoire va lui faire du bien au moral et à la confiance. Elle en aura bien besoin si elle veut battre Sevastova et se qualifier pour les demi-finales.

 

Avec encore 6 matchs à jouer, la phase de groupes est loin d’avoir rendu son verdict. Suite demain avec l’entrée en lice de la Française, Caroline Garcia, dès 8h du matin. Elle affrontera Ashleigh Barty. Suivra ensuite les duels Mertens-Goerges et Sevastova-Zhang.

A propos de l'auteur

Jeune gamin qui adule Zizou, Rafa et les Splash Brothers. Suis aussi la WNBA et la Moto GP parce que le sport, c'est la vie.

Poster un commentaire

Donec libero. velit, Praesent sed sem, at pulvinar