WWE : RETRIBUTION et Mustafa Ali, mariage gagnant

0
Ali, leader du clan RETRIBUTION à la WWE
Ligue 1

RETRIBUTION semble enfin prendre une direction. À RAW, Mustafa Ali s’est révélé être le leader du nouveau clan de la WWE qui peine à s’imposer depuis quelques semaines. Un coup de poker qui pourrait relancer le groupe, mais également la carrière du lutteur.

Sacrée surprise à RAW ce lundi. Alors que MVP et Mustafa Ali s’affrontaient durant l’émission phare de la WWE, ce dernier a fini par s’allier à RETRIBUTION, le groupe énigmatique composé de Dominik Dijakovic, Dio Maddin, Shane Thorne, Mia Yim et Mercedes Martinez qui sème le chaos dans la fédération depuis deux mois maintenant, sans réelle justification. Une révélation qui a partagé les fans de la WWE sur les réseaux sociaux, à la fois emballés par l’idée de voir Ali dans un rôle important à l’écran mais aussi dubitatifs face à l’incohérence de ce choix. Pourtant, cette association se révèle être la meilleure décision pour les deux parties.

 

Ali a enfin un but

Pour Ali, cette aventure est peut-être sa dernière chance de s’imposer à la WWE avant une éventuelle sortie par la petite porte. Une opportunité encore inenvisageable il y a quelques semaines, lorsque le lutteur de 34 ans enchaînait les matches sans enjeu à Main-Event, l’antichambre de RAW. Ali ne cachait d’ailleurs pas sa frustration sur les réseaux sociaux, lui qui avait fait son retour sur les rings fin juillet sans avoir de plans pour la suite : « Pas à RAW ce soir. Mais la rumeur dit qu’ils changent le nom de WWE Main Event en Main Event Mustafa. Retrouvez-moi dans l’épisode de cette semaine ! ». Un message totalement cynique visant à tacler les choix de la WWE. Ali semblait au fond du trou alors qu’il était impliqué quelques mois auparavant dans une série de vignettes importantes le désignant comme un redoutable hacker, avant que toute cette histoire ne tombe dans l’oublie.

… Et RETRIBUTION une chance de s’imposer

Quant à RETRIBUTION, cette prise de risque se révèle être sans conséquence majeure  pour la suite puisque le groupe était déjà voué à l’échec depuis sa première apparition. Il y a quelques semaines, le compte Twitter Wrestlevotes, généralement bien informé sur les coulisses de la WWE, révélait que l’apparition de RETRIBUTION dans les shows ne faisait absolument pas l’unanimité en interne. Les catcheurs s’interrogeraient sur l’utilité de cette histoire et se moqueraient même du groupe. « Les masques et les noms rendent déjà l’ascension de ces gars impossible », expliquait cette source, laissant présager le pire pour T-BAR, MACE, SLAPJACK et les autres. On peut les comprendre puisque le public affiche les mêmes doutes sur l’évolution de ce clan déjà assimilé à une version édulcorée de la NEXUS, accumulant les clichés faciles à coup d’interventions de bas étage et les ressemblances souvent cheap avec des franchises bien connues du cinéma, tel Batman, Mad Max ou Vendredi 13. Quitte à foncer dans le mur, autant le faire avec panache et une prise de risque que les fans auront au moins le mérite de remarquer. Et quoi de mieux que de faire cela avec Mustafa Ali, le nouvel underdog à la mode que l’univers de la WWE souhaite voir davantage ? En associant Ali à RETRIBUTION, la fédération apporte un capital sympathie jusqu’ici inexistant au groupe anarchiste qui amuse plus qu’il n’impressionne. L’avenir de RETRIBUTION et de son nouveau leader se joue déjà maintenant, mais le simple fait d’imaginer un futur aux deux est déjà une victoire…

A lire aussi : Brock Lesnar, l’homme derrière la bête / Suivez-moi sur Twitter : @BernardCls

(Image principale : WWE)
Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here