Yorkshire 2019 – Juniors F : Qui pour succéder à Laura Stigger ?

0
Ligue 1

Après la conquête du titre par Quinn Simmons chez les messieurs, place à l’épreuve junior féminine, où de nombreuses concurrentes peuvent prétendre à la couronne mondiale. Un gros noyau de coureuses au niveau homogène devrait s’illustrer dans le Yorkshire.

Megan Jastrab (Etats-Unis)
On a vu chez les messieurs de quoi étaient capables les Américains. Chez les dames, la leader de l’équipe outre-Atlantique sera Megan Jastrab. Elle a particulièrement brillé au mois d’avril, s’adjugeant le Healthy Ageing Tour Junior Women (2.Ncup), avec deux étapes remportées sur trois. Elle a d’ailleurs devancé des noms qui figurent sur la liste de départ du Yorkshire. L’Américaine avait auparavant remporté le Trofeo Da Moreno (1.Ncup) et son titre national sur la course en ligne. Pour sa première année junior, Megan Jastrab est à considérer parmi les grandes favorites, notamment grâce à sa pointe de vitesse.

Megan Jastrab, qui va vite au sprint, est parmi les grandes favorites pour le titre mondial dans le Yorkshire. Crédit : Rally UHC Cycling.

Elynor Bäckstedt (Grande-Bretagne)
Voilà l’héroïne nationale qui est attendue en grande forme demain matin. Sur ses terres, Elynor Bäckstedt ne se contentera probablement que de la victoire. Cette saison, elle a remporté Gent-Wevelgem (1.Ncup), devant Megan Jastrab d’ailleurs. La Britannique s’est également adjugé l’EPZ Omloop van Borsele (2.Ncup), avec deux victoires d’étape. Elle s’est également imposée devant des coureuses présentes dans le Yorkshire. En tout cas, les jambes sont bonnes puisqu’elle a décroché le bronze sur l’épreuve chronométrée, lundi.

Femke Gerritse (Pays-Bas)
Voilà un premier élément de la solide équipe néerlandaise. Femke Gerritse fait partie des noms à suivre demain matin. Elle a remporté une étape du Healthy Ageing Tour Junior Women (2.Ncup), ainsi qu’une étape du Watersley Ladies Challenge (2.Ncup). En plus de la course en ligne de son championnat national. La Néerlandaise aura une équipe des Pays-Bas relativement forte qui pourrait lui permettre de briller, si le scénario de la course lui permet d’avoir le leadership des siennes.

Shirin Van Anrooij (Pays-Bas)
Elle doit former le binôme magique néerlandais avec Femke Gerritse. Shirin Van Anrooij a un an de moins, mais n’en reste pas moins talentueuse. Cette année, elle a signé des résultats prometteurs, avec son titre national du contre-la-montre, puis le titre européen, toujours dans l’exercice solitaire. Elle arrive en forme dans le Yorkshire puisqu’elle a remporté le chrono du Watersley Ladies Challenge (2.Ncup), il y a une dizaine de jours. Avant de décrocher la médaille d’argent, lundi, sur le chrono des Mondiaux. Attention à cette machine à rouler.

Wilma Olausson (Suède)
Encore une concurrente très solide dont on devrait voir les couleurs demain. Wilma Olausson cumule elle aussi les excellents résultats cette année. Elle a d’abord largement dominé son championnat national sur la course en ligne, avant de réitérer la performance sur l’épreuve chronométrée. Mais, elle aussi, arrive dans le Yorkshire en grande forme. Elle a remporté, il y a dix jours, le Watersley Ladies Challenge (2.Ncup), elle aussi devant des concurrents présentes dans le Yorkshire. Elle n’aura cependant qu’une seule équipière pour l’aider.

Aigul Gareeva (Russie)
Chez les juniors, les meilleurs rouleurs sont souvent les meilleurs coureurs. Ainsi, Aigul Gareeva doit figurer parmi les têtes d’affiche pour la course en ligne. Malgré s’être trompée de route durant son chrono, Aigul Gareeva a décroché le titre mondial. Elle concourra pour réaliser le doublé, demain matin. La Russe pourrait ainsi rééditer la performance d’Elena Pirrone, en 2017. Avant sa performance du Yorkshire, elle avait signé le doublé chrono/course en ligne sur son championnat national, en plus d’une médaille d’argent sur le contre-la-montre européen.

Et la France ?
Les Françaises ont elles aussi des arguments à faire valoir. On peut citer les deux championnes de France, Cédrine Kerbaol (course en ligne) et Léa Curinier (contre-la-montre). Mais le niveau homogène de l’équipe de France permet à toutes les filles d’être capables de répondre aux attentes. Comment ne pas citer Kristina Nenadovic, la médaillée de bronze du dernier Championnat d’Europe. La sélection est complétée par Ysoline Corbineau et Amandine Fouquenet. Les cinq concurrentes courront pour succéder à Pauline Ferrand-Prévot, vainqueure en 2010.

Comme chez les garçons, la liste est non exhaustive et d’autres noms mériteraient de figurer dans la liste des prétendantes à suivre. On peut citer la Belge Julie de Wilde, la Lituanienne Akvile Gedraityte ou encore la Néo-Zélandaise Ella Wyllie. Au terme des 86 kilomètres, et après une arrivée difficile, qui succèdera à l’Autrichienne Laura Stigger ?

Crédit : Ernst Lorenzi.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here