Yorkshire 2019 juniors : qui pour succéder à Remco Evenepoel ?

0
Ligue 1

Cet après-midi a lieu la course masculine en ligne juniors. Deux noms sortent du lot pour décrocher le titre mondial, mais les outsiders sont nombreux. Qui succèdera à Remco Evenepoel, actuel sociétaire de la formation Deceuninck-Quick Step ? Tour d’horizon des forces en présence dans le Yorkshire.

Marco Brenner (Allemagne)
Comment ne pas mettre Marco Brenner en immense favori. C’est clairement l’épouvantail chez les juniors. L’Allemand est une sorte de machine qui gagne partout où il passe, cette saison. De là à parler d’une domination à la Evenepoel, la comparaison est un peu optimiste. Mais on ne compte plus les succès décrochés par le coureur de la formation LV Auto-Eder-Bayern. Des victoires sur le Tour du Pays de Vaud (2.Ncup) ainsi que le général, tout comme sur l’Oberösterreich Juniorenrundfahrt (2.1). Des succès d’étape aussi sur le LVM Saarland Trofeo (2.Ncup) ou le Giro della Lunigiana (2.1). Sans oublier le GP Général Patton (1.Ncup) ou le doublé chrono/course en ligne sur son championnat national. En bref, Marco Brenner est le principal favori à l’arc-en-ciel.

Marco Brenner est le favori au titre mondial dans le Yorkshire. Crédit : @GiroLunigiana.

Quinn Simmons (Etats-Unis)
Il sera sans doute l’adversaire principal de Marco Brenner. Quinn Simmons est l’autre machine à gagner présente dans le Yorkshire. Lui aussi s’installe en tête des classements généraux bien accompagnés de succès d’étape. Cela a été le cas sur le SPIE Internationale Juniorendriedaagse (2.1), le Grand Prix Rüebliland (2.1) ou le Keizer der Juniores (2.1). Il faut ajouter à cela Gent-Wevelgem (1.Ncup), une étape du Tour du Pays de Vaud (2.Ncup) ou son titre national du contre-la-montre. Dans le Yorkshire, la course pourrait devenir un duel germano-américain. Et Quinn Simmons a les arguments pour décrocher le titre.

Andrii Ponomar (Ukraine)
Ce n’est peut-être pas le nom le plus attendu en haut de la liste des favoris. Mais Andrii Ponomar est un candidat sérieux à une bonne place. L’Ukrainien a lancé sa saison après un succès d’étape sur le Trophée Centre Morbihan (2.Ncup). Il a ensuite enchaîné avec une nouvelle victoire d’étape sur le LVM Saarland Trofeo (2.Ncup), avant de décrocher le doublé chrono/course en ligne sur son championnat national. Mais son principal argument remonte au mois d’août dernier. Andrii Ponomar n’est ni plus ni moins que le champion d’Europe juniors d’Alkmaar. Une victoire en solitaire devant des noms très costauds (dont celui de Marco Brenner). Attention à lui aux Mondiaux.

Georg Steinhauser (Allemagne)
Le principal défaut de Georg Steinhauser est d’être allemand. Non pas que notre voisin outre-Rhin soit une mauvaise école, bien au contraire. Mais si la course est explosive, il aura probablement pour mission d’aider Brenner à décrocher le titre. Cependant, s’il parvient à jouer sa carte, Steinhauser est lui aussi une menace. Son principal fait d’arme cette saison reste sa victoire sur l’Ain Bugey Valromey Tour (2.1), presque trop facilement après une dernière étape largement dominée. Il a aussi remporté le chrono par équipes sur le LVM Saarland Trofeo (2.Ncup) et une étape de l’Oberösterreich Juniorenrundfahrt (2.1). L’Allemagne aura donc deux têtes pour faire tomber les autres formations.

Antonio Tiberi (Italie)
Vous connaissez sans doute déjà son nom. C’est normal. Il s’agit du tout récent champion du monde du contre-la-montre. Vous avez sans doute vu toute son abnégation, lorsqu’après quelques mètres de course, il a été contraint de changer de vélo après avoir cassé son pédalier. Pas découragé, il a roulé jusqu’au titre mondial. Mais au-delà de ses qualités dans l’exercice solitaire, l’Italien est un concurrent sérieux sur la course en ligne. Cette année, il a remporté deux étapes de la Course de la Paix juniors (2.Ncup). Mais aussi le Trofeo Guido Dorigo (2.1). Pourra-t-il signer le doublé contre-la-montre/course en ligne, comme Remco Evenepoel l’année dernière ?

Hidde Van Veenendaal (Pays-Bas)
Véritable Classicman en devenir, Hidde Van Veenendaal pourrait trouver un terrain à sa convenance dans le Yorkshire. Surtout si la pluie s’invite à la partie, comme c’est le cas depuis le début de la semaine. Peut-être manquera-t-il quelques pavés pour montrer toutes ses qualités. En effet, le Néerlandais est le vainqueur du dernier Paris-Roubaix juniors (1.Ncup). Il a également remporté l’Omloop der Vlaamse Gewesten (1.1), une étape de la Coupe du Président de la ville de Grudziadz (2.1) et de Sint-Martinusprijs Kontich (2.1). A voir cependant si le parcours britannique lui conviendra.

Carlos Rodriguez Cano (Espagne)
Il est l’avenir du cyclisme espagnol. Membre de la formation d’Alberto Contador, Carlos Rodriguez Cano a de solides arguments à faire valoir en Grande-Bretagne. Cette année, Il a remporté le Tour de Gironde International (2.1) avec un succès d’étape. L’Espagnol a également remporté la Gipuzkoa Klasika (1.1) et son titre national junior du contre-la-montre. Ses qualités sont telles qu’il est déjà suivi par de nombreuses équipes World Tour. C’est en tout cas lui qui mènera la formation espagnole… vers le titre mondial ?

Et la France ?
L’absence de Français dans la liste ci-dessus n’est en aucun cas due au manque de talent de l’équipe tricolore, loin de là. La formation bleue est cependant relativement homogène, avec des coureurs tous capables de jouer leur carte dans le Yorkshire. Axel Laurance, Hugo Toumire, Alex Baudin, Thibault d’Hervez et Kévin Vauquelin ont tous les cinq la possibilité de briller en terre britannique. Reste à savoir lequel prendra le leadership de l’équipe. A noter que le dernier champion du monde junior français est Pierre-Henri Lecuisinier. Il attend son successeur depuis 2011.

Il s’agit là d’une liste non exhaustive. De nombreux noms mériteraient de figurer dans notre sélection (l’Américain Michael Garrison, l’Italien Andrea Piccolo…). Mais peu importe la taille de la liste des outsiders, ils seront bien deux grands favoris, cet après-midi, dans le Yorkshire. Ils s’appellent Marco Brenner et Quinn Simmons. Un coureur parviendra-t-il à piéger ces deux concurrents ? Réponse ce soir.

Crédit photo : Simon Wilkinson / Presse Sports.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here