Zion Williamson se livre sur son avenir

Un peu plus d’un mois après sa draft aux Pelicans, Zion Williamson a choisi Complex (article original ici) pour livrer l’une de ses premières grosses interview. Sa carrière, ses coéquipiers, 2K, morceaux choisis traduits pour vous.

 

Sur son avenir 

Passer sa carrière à chasser les bagues en changeant d’équipes au grès des trades des autres superstars ? Trop peu pour Zion. Le natif de Caroline du Nord rêve d’une carrière à la Kobe, il veut devenir une légende NBA à New Orleans.

“Je me suis toujours dit que je voulais rester dans une franchise. J’ai aimé ce que Kobe ou Dirk ont fait, ou Michael Jordan si on oublie la période Wizards, ce que ses vrais fans font. Un trade pourra très bien arriver un jour, car ça reste du business mais ce ne sera pas à ma demande.”

Et s’il avoue qu’il aimerait bien retrouver son pote RJ Barrett un peu plus tard dans sa carrière, le nouveau numéro 1 des Pelicans est conscient que leurs chemins ne se rejoindront pas forcément.

“Oui, nous en avons parlé au collège car nous savions que nous allions commencer nos carrières en même temps. Si nous pouvions éventuellement jouer ensemble à l’avenir, ce serait formidable. Mais nous savons tous les deux qui si les choses se passent bien dans nos villes respectives, cela pourrait ne jamais se réaliser et nous laisserions tomber cet objectif.”

 

Sur la saison à venir et son équipe

Même si l’effectif des Pels reste relativement jeune et que c’est sa première saison en NBA, Zion ne s’interdit pas de rêver de créer la surprise et suivre l’exemple des Raptors.

“J’ai confiance en mes coéquipiers, et si on devait se fixer un plafond, ce serait le titre. Mais il faut être réaliste, j’ai de grandes attentes pour ce groupe mais il faut attendre de voir comment on va travailler ensemble. Il va falloir du temps pour s’adapter à chaque joueur, savoir comment ils aiment jouer, leurs tendances. Au plus vite nous apprendrons à jouer ensemble, au plus haut nous terminerons.”

Et s’il y a bien un joueur avec qui il est impatient de jouer c’est bien Lonzo Ball. Le meneur, arrivé avec Josh Hart et Brandon Ingram dans le cadre du trade d’Anthony Davis, sera un pièce-maîtresse du roster de NOLA et de la NBA en général d’après Zion.

“J’attends que Lonzo trouve sa place. Je ne dis pas qu’il n’était pas lui-même à LA mais là il aura toute la place pour s’exprimer. Nous voulons jouer un jeu extrêmement rapide. Tout le monde lui fait confiance lorsqu’il a le ballon, et nous avons confiance dans sa vision du jeu. Il peut devenir le meilleur meneur de La Ligue.”

 

Sur NBA 2K

Apparaître dans le jeu auquel on joue depuis tout petit est déjà un honneur, devenir le rookie le mieux noté depuis la création du jeu, encore plus. Mais Zion n’en fait pas tout un plat et essaye de garder les pieds sur terre malgré la hype qui entoure tout ce qui le concerne.

“Je n’aurais pas à créer mon personnage, il sera déjà dedans ! Je crois que je ne réalise pas encore mais quand je serais devant, je vais être en mode “attends ! quoi ? Wow”. Je n’aurais même pas imaginé avoir 80, alors 81… je croyais même qu’ils avaient une espèce de règle de laisser les rookies en dessous de 79 (ndlr LeBron James avait eu 78, RJ Barret a 78 cette année également). C’est beaucoup d’attente autour de moi, mais je suis prêt”

 

Qu’on se le dise Zion Williamson n’est pas parti pour faire de la figuration. Et s’il peut marquer les esprits dès sa saison rookie, le colosse ne se privera pas.

A propos de l'auteur

Si ma fille en avait, elle se serait appelée LeBron, j'ai découvert la NBA avec Kobe et The Answer, je l'ai aimée avec TP et el Manu.

Poster un commentaire

venenatis tempus Lorem et, elit. suscipit ut eleifend ultricies dapibus