Turf

Qu’est ce qu’un handicap dans les courses hippiques ?

Si le monde des courses hippiques est de plus en plus connu du grand public, il existe un métier indispensable dans le milieu des courses de galop, le métier d'handicapeur. Un métier à la fois peu connu sans lequel aucune course de galop n'aurait lieu de manière “équitable”. Zoom sur ce travail de l'ombre primordial.

QU'EST CE QU'UN HANDICAP ?

Un handicap est une course dans laquelle le poids porté par chaque cheval est établi en tenant compte de la différence de qualité entre les chevaux. Dans les autres courses, le poids est déterminé en fonction de critères précis tels que l'âge, le sexe ou les gains du cheval. Ainsi les course de handicap ont vocation à rendre chaque épreuve plus équitable en répartissant les poids suivant la qualité de chaque partant. Rendant ainsi, en théorie, équivalentes les chances de victoire pour chaque partant.

PRESENTATION DU METIER D'HANDICAPEUR POUR LES COURSES PMU ET AUTRES

L'handicapeur a pour fonction de déterminer la valeur de chaque cheval s'élançant sur une course de galop. Cette valeur ne prend pas seulement en compte les derniers résultats dans les courses PMU ou les Quinté +, mais elle va beaucoup plus loin que ça. En effet l'handicapeur dispose de tout un tas de données statistiques qui constituerait une véritable mine d'or pour les parieurs. Ces données donnent des informations sur la forme du cheval, sur son rythme de course, son état de fatigue à l'arrivée, la qualité de sa foulée, les écarts avec les autres concurrents, etc…

A partir de trois courses, un cheval se voit attribuer sa première valeur handicap. Cette valeur peut évoluer et atteindre la barre des 60. Pour étalonner cette valeur, la plus basse est généralement autour de 17 et un cheval considéré comme un véritable crack sur la scène mondiale franchira la barre de la valeur 50.
Dans la catégorie des handicaps, la valeur maximale est de 43. Au delà, il faudra concourir dans une catégorie au dessus de celles des handicaps.

Même s'il est tout à fait possible pour un parieur de partir en quête de ses informations importants pour rentabiliser au mieux ses mises lors des courses, ces données ne sont pour autant pas simple à regrouper. Un parieur “professionnel” passe des heures et des heures chaque jour à regrouper ces informations pour tenter de déceler les bon paris potentiels à réaliser.

source : iconsport

COMMENT EST DETERMINE LE POIDS A PORTER PAR UN CHEVAL ?

Il faut tout d'abord comprendre que chaque course de handicap n'a pas la même référence. Celle-ci est un peu le classement de la division dans laquelle concourt un cheval (tout comme la ligue 1 ou la ligue 2 pour le football par exemple). Plus la référence est basse, plus le niveau de la course sera élevé. Vous pouvez retrouver cette valeur de référence sur les publications évoquant chaque épreuve de handicap.

Le niveau de chaque cheval est déterminé, lui, par la “valeur handicap” attribuée par les handicapeurs dont nous venons de présenter le métier. En fonction de ses performances diverses donnant la “valeur handicap” et du “handicap de référence” de la course, le poids total que devra porter le cheval est déterminé.

Ce poids est constitué du poids réel du jockey et du poids en plomb ajouté dans la selle du cheval si nécessaire.

Par exemple :

    • Pour une course de référence 20 et un cheval de valeur 38, le poids à porter pour l'animal sera de 58 kilos.
    • Pour un handicap de référence 16 et un cheval de la même valeur 38, le poids à porter sera alors de 54 kilos.

COMMENT GAGNER DE L'ARGENT DANS UN HANDICAP AU QUINTE + PMU ?

Le principe même de l'établissement des handicaps pour chaque partant est de rendre la course plus équitable en tenant compte des différents facteurs de performances d'un cheval. Ainsi, les courses de handicaps sont donc plus difficile à parier car l'indice de performance de chaque partant est lissé par la valeur handicap.

Il faut donc en déduire que, le pari étant plus difficile à maitriser, il est intéressant de miser sur moins de chevaux et de valoriser les jeux placés plutôt que gagnants. D'autre part, il ressort aussi de manière générale qu'un cheval pénalisé au poids reste une valeur prioritaire pour un parieur. En effet, s'il est pénalisé, c'est qu'il est performant en ce moment, et la forme du cheval passe avant tout le reste généralement.

En conclusion, les courses de handicaps permettent aux passionnés d'assister à des courses disputées et plus équitables, mais elle contraignent les parieurs à moins d'optimisations de leurs paris. N'est ce pas là la volonté des sociétés de paris telles que le PMU ? Telle est la question…

Passionné de sport depuis toujours, j'aime lire, écouter, regarder et vivre le sport sous toutes ses formes. Ancien éducateur sportif et prof de fitness, j'ai dû changer de direction à la suite d'une blessure au genou. Je me suis donc ensuite tourné vers la sophrologie et plus spécialement la préparation mentale à destination des sportifs de haut niveau et les amateurs. Je suis responsable de la partie turf et suis amené à publier régulièrement pour le golf notamment.

Dernières publications

En haut