6 Nations

6 Nations – Retour sur les Ecosse – France qui ont marqué l’histoire

6 Nations

La 99e rencontre entre l'Écosse et la France au BT Murrayfield samedi prochain pourrait s'avérer être l'un des matchs les plus croustillants du Tournoi des 6 Nations 2022.

L'Écosse a réalisé une performance exceptionnelle en battant l'Angleterre 20-17 lors de son premier match à domicile de cette année, tandis que la France n'a toujours pas perdu de match après avoir battu l'Italie et l'Irlande lors des deux premiers matchs. Ces dernières années, les deux nations ont disputé des rencontres qui ont illuminé le BT Murrayfield ou le Stade de France, et elles ont partagé leurs huit dernières rencontres de manière égale, ce qui laisse penser que tout sera à jouer une fois de plus. Avant le match du week-end à Édimbourg, voici cinq rencontres mémorables du Tournois des 6 Nations entre les deux équipes qui ont marqué l'histoire de la compétition.

2006 : ECOSSE 20-16 FRANCE

L'Écosse a tenu bon dans les derniers instants pour remporter une victoire mémorable au BT Murrayfield il y a 16 ans. Les Écossais ont pris un excellent départ et menaient 13-3 à la mi-temps grâce à un essai de Sean Lamont et une transformation de Chris Paterson. Deux pénalités de Paterson leur ont permis de prendre dix points d'avance.

Et la victoire semblait scellée dès le début de la seconde période, avec un deuxième essai de Lamont, associé à une autre transformation de Paterson, qui permettait à l'Écosse de prendre une avance de 20-3. La France est revenue en deuxième mi-temps, avec des essais de Julien Bonnaire et Sébastien Bruno et une deuxième pénalité de Jean-Baptiste Élissalde pour réduire l'écart à quatre points. Cependant, la défense de l'Écosse a tenu bon dans les derniers instants et elle a pu assurer la victoire.

2012 : ECOSSE 17-23 FRANCE

Après cette défaite en 2006, la France a entamé une série de dix victoires contre l'Écosse, et ce fut l'une de leurs meilleures victoires au BT Murrayfield pendant cette période. Stuart Hogg, alors jeune joueur et faisant sa première apparition internationale, a marqué l'essai d'ouverture et la transformation de Greig Laidlaw a permis à l'Ecosse de prendre l'avantage, suivie d'une pénalité de Laidlaw.

Après un départ lent, la France est entrée dans le jeu, et l'essai de Wesley Fofana a été soutenu par une transformation de Morgan Parra, puis une pénalité de Parra à la 38e minute pour égaliser les débats. Une deuxième pénalité de Parra donnait l'avantage aux visiteurs pour la première fois, mais Lee Jones ramenait l'Écosse en tête avec un superbe essai, l'Écosse menant 17-13 après la transformation de Duncan Weir. Pourtant, la France s'est encore ressaisie, l'essai de Maxime Médard leur donnant un point d'avance avant que Parra ne transforme l'essai suivant et que sa troisième pénalité réussisse pour assurer la victoire.

2014 : ECOSSE 17-19 FRANCE

Deux ans après leur précédente rencontre au BT Murrayfield, la France s'est imposée dans un match encore plus serré entre les deux équipes en 2014. La France a démarré sur les chapeaux de roue avec deux pénalités de Maxime Machenaud qui leur ont donné l'avantage en dix minutes, mais l'essai de Hogg à la 12e minute, associé à la transformation de Laidlaw, a donné l'avantage aux hôtes.

Les visiteurs sont revenus en tête grâce à une troisième pénalité de Machenaud, mais l'essai de Tommy Seymour, avec une transformation de Laidlaw, a permis à l'Écosse de mener 14-9 après les 40 premières minutes. Cependant, un essai stupéfiant de Yoann Huget a permis à la France de reprendre l'avantage, interceptant une passe mal placée et sprintant sur toute la longueur du terrain pour marquer, la transformation de Machenaud leur donnant l'avantage. Weir a marqué une pénalité pour faire basculer une nouvelle fois le match avant qu'une pénalité de Jean-Marc Doussain dans la dernière minute ne permette à la France de franchir la ligne.

2018 : ECOSSE 32-26 FRANCE

L'Écosse avait mis fin à sa série de défaites contre la France en 2018 et, cette fois, c'est elle qui est revenue de l'arrière pour sceller une célèbre victoire. Teddy Thomas a marqué deux essais en première mi-temps, tous deux transformés, pour donner l'avantage à la France au BT Murrayfield, mais l'Écosse a répondu à chaque fois par Sean Maitland et Huw Jones. Une pénalité de Machenaud en fin de première mi-temps a permis à la France de mener 20-14 à la mi-temps, mais l'Écosse est revenue en force en deuxième mi-temps.

Baptiste Serin a marqué deux pénalités en seconde période pour les visiteurs, mais il n'a pas pu égaler la botte de Laidlaw, qui a marqué six pénalités pour propulser son équipe vers la victoire. Après avoir égalisé avec la quatrième pénalité à la 65e minute, des frappes de Laidlaw six et huit minutes plus tard ont permis à l'Écosse de remporter une victoire mémorable à domicile.

2021 : FRANCE 23-27 ECOSSE

Dans le choc de la troisième journée des 6 Nations de l'année dernière, reporté à la fin du championnat, Duhan van der Merwe a été le héros d'une victoire de dernière minute. Van der Merwe avait donné l'avantage à l'Ecosse 15 minutes plus tôt avec son premier essai après une pénalité de Romain Ntamack pour les hôtes, et la pénalité de Finn Russell a poursuivi leur bon départ.

Un essai transformé de Brice Dulin à la 36e minute et une deuxième pénalité de Ntamack donnaient à la France une avance de 13-10 à la mi-temps, mais les 40 minutes suivantes ont été dramatiques au Stade de France. Damian Penaud a marqué un deuxième essai français pour porter l'avance des Français à huit points, mais l'écart n'était plus que d'un point après que Russell ait marqué une pénalité et ajouté les extras après le but de David Cherry à la 62e minute.

Swan Rebbadj a marqué un troisième essai français quelques minutes plus tard, mais l'Écosse a finalement arraché la victoire dans les arrêts de jeu. Un essai de van der Merwe à la 80e minute a permis à l'Écosse de prendre l'avantage, et la transformation d'Adam Hastings a marqué le coup de grâce d'un véritable classique des 6 Nations.

Dernières publications

En haut