Catch

AEW Dynamite : Tops & Flops du 21.04.2021

AEW Dynamite 21 avril 2021

La semaine dernière, la AEW nous a offert un show comportant des combats dignes d’une soirée pay-per-view, conclue par un excellent Falls Count Anywhere entre Darby Allin et Matt Hardy pour le Championnat TNT. Le Dynamite d’hier a-t-il laissé la même impression ? Réponse dans le Tops & Flops !

LES TOPS

“Hangman” Adam Page toujours #1 !

Le système de Ranking (classement) permet aux fans de se faire une bonne idée de la direction que prennent les membres du Roster de la AEW. Et si l’on se fie à ce système, nous devrions très bientôt avoir droit à un match pour le Championnat de la AEW entre Adam Page et son ancien coéquipier, le champion Kenny Omega. Invaincu en 2021, “Hangman” enchaîne une douzième victoire en autant de combat et solidifie sa place tout en haut du classement grâce à son succès face à “Absolute” Ricky Starks, ce dernier accompagné de son partenaire de la Team Taz, Hook. Un combat qui aurait pu tourner au drame, Starks retombant sur sa nuque après une Belly-To-Back Suplex délivrée par Page tôt dans le match. Plus de peur que de mal, et les deux compétiteurs ont pu livrer un excellent combat, conclu par une soumission innovante du “Hangman”.

MJF régale en interview

Dans la guerre des factions qui oppose The Pinnacle et The Inner Circle (menées respectivement par MJF et Chris Jericho), c’est le clan de Maxwell Jacob Friedman qui sort gagnant de la bataille menée par micros interposés. Dans une interview dirigée par Jim Ross, enregistrée avant le show, Maxwell Jacob Friedman déclare être supérieur à Jericho. Il compare leur situation au même âge, rappelant qu’à 25 ans, Jericho ouvrait les shows à l’étranger, tandis que MJF est déjà une top star. Les piques ne s’arrêtent pas là, puisqu’il reproche à son ancien mentor de s’accorder les mérites de la popularité de certaines stars de la fédération, qui jouissaient déjà de beaucoup de crédit auprès des fans. Des remarques un peu trop vraies pour être ignorées, et qui font monter la tension avant l’épisode spécial de Dynamite dans deux semaines, Blood & Guts.

La division féminine gagne en intensité

Dynamite nous a offert deux matchs de Championnat cette semaine. Le Championnat TNT de Darby Allin est défendu dans le Main Event, tandis que Hikaru Shida, la Championne féminine, défend sa ceinture contre Tay Conti. Et au vu de la qualité de ce combat, on se dit que c’est peut-être celui-ci qui aurait dû clore le show. Les deux athlètes, expertes en arts martiaux, se livrent à un affrontement brutal, parsemé de coups de pied dévastateurs. On pense à un changement de titre lorsque Conti place avec succès son Tay-KO, mais la championne se dégage de justesse avant le compte de trois. Shida finit par se défaire de la challenger avec son Three Count suivi… du three count.

AEW Women's Championship Match

Crédit photo : AEW

Mais l’intrigue autour du titre ne s’arrête pas là. Après le combat, Britt Baker apparaît sur la rampe et se déclare à son tour challenger pour le Championnat, indiquant via le titantron qu’elle récupère la première place du classement féminin suite à la défaite de Conti.

Christian Cage gagne, mais Hobbs impressionne

Christian Cage prenait part à son deuxième combat dans sa nouvelle maison. Une semaine après avoir décliné l’offre de la Team Taz, le Canadien affronte un des membres du clan en la personne de Powerhouse Hobbs. Un combat dominé par Hobbs, qui enchaîne les prises puissantes sur le vétéran. Cette démonstration de force met en avant ses qualités, mais une erreur de jeunesse lui coûtera la victoire. Alors qu’il s’apprête à porter un Powerslam, Christian Cage fait jouer son expérience et sa rapidité d’exécution pour asséner un Killswitch victorieux. Une victoire de plus pour Cage dans sa quête au Titre Mondial, et une performance révélatrice de Powerhouse Hobbs !

Jungle Boy dans le Main Event

Tout comme la semaine dernière, Dynamite se termine par un match dans lequel le Champion TNT Darby Allin défend son titre. Cette fois, son adversaire est Jungle Boy. Un Main Event et un match pour un titre solo, double récompense pour le membre du Jurassic Express, véritable chouchou des fans de l’AEW. C’est d’ailleurs sa position de choix du public qui lui confère cette chance. Et le match justifie amplement cette opportunité. Entre agilité et courage, Jungle Boy nous fait une démonstration de ses qualités durant une large partie d’un combat qu’il domine. Le favori Darby Allin, habituel babyface, adopte avec brio la position d’antagoniste le temps d’un affrontement, qu’il finit par remporter avec son Last Supper.

Jungle Boy vs Darby Allin

Crédit photo : AEW

LES FLOPS

Chris Jericho et The Inner Circle pas au niveau

Nous parlions de la performance verbale impeccable de MJF dans nos Tops, nous devons donc aborder le segment du clan rival. Interrogés dans le ring par Tony Schiavone, Chris Jericho et ses acolytes n’ont pas rivalisé avec leurs futurs adversaires. Manque de charisme ? Manque d’aisance au micro ? Bien sûr que non. En revanche, les propos de Jericho (et de Santana, qui s’est lui aussi emparé du micro) ont sonné creux. Pas de tacle à la gorge, juste des remarques potaches (et une chanson brève et improvisée) qui ne parviennent pas à faire mouche. On reste sur notre faim à deux semaines de Blood & Guts. Reste au “Demo God” un épisode de Dynamite pour nous hyper !

Les clans et les interventions extérieures !

La prolifération des factions à la AEW ces derniers temps a pour conséquence la multiplication des interventions avant, pendant, et après les matchs. Exemple le plus frappant cette semaine, un segment consacré au combat opposant QT Marshall à Billy Gunn se termine par l’image d’un Nick Comoroto, membre de la Factory de Marshall, sans réaction suite au coup de chaise de Dustin Rhodes, de la Nightmare Family. Marshall était ressorti du combat victorieux, en grande partie grâce à l’aide d’une droite d’Anthony Ogogo dans l’abdomen de Billy Gunn. Beaucoup de talents impliqués, pour une seule partie du show et un combat en un-contre-un. À noter aussi, Sting et Luchasaurus qui se chamaillent à l’extérieur du ring pendant le Main Event, Alex Abrahantes qui s’implique dans la victoire de Penta El Zero Miedo sur Trent?, pourtant aidé par la fougue légendaire d’Orange Cassdiy… Beaucoup de distractions, certaines plus utiles que d’autres.

Le show n’était pas à la hauteur de l’édition précédente, qui avait de toute façon placé la barre trop haut. Quelques défauts qui n’entament en rien la qualité de cet épisode de AEW Dynamite !

Crédit photo en une : AEW

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire