Cyclisme

Annemiek van Vleuten : une dernière saison pour mener Movistar vers les sommets en 2023

van Vleuten

Certains ont décrit le style de course d'Annemiek van Vleuten comme “dur à cuire” tout au long de ses 16 ans de carrière dans le cyclisme professionnel. S'il y a une chose que l'on sait de la championne du monde en titre, c'est qu'elle aime courir pour gagner. Il ne faut donc pas s'attendre à une parade au champagne lors de sa dernière année de compétition avant de prendre sa retraite à la fin de l'année 2023.

Le peloton se prépare sans aucun doute à ce que Movistar soutienne Van Vleuten dans son rêve de terminer sa carrière en célébrant sur la plus haute marche du podium une double victoire au classement général du Giro d'Italia Donne et du Tour de France Femmes, tout en portant le maillot arc-en-ciel.

Annemiek van Vleuten : une dernière saison couronnée de succès ?

Plus qu'une vainqueur de Grand Tour, Van Vleuten a été l'une des coureuses les plus polyvalents du peloton, remportant deux fois les titres mondiaux de la course sur route et du contre-la-montre, l'or du contre-la-montre aux Jeux olympiques, un champion des classiques de printemps et des classiques ardennaises, et magnifique en haute montagne.

Elle pourrait avoir un programme ciblé pour les Grands Tours en 2023, comme elle l'a fait l'année précédente, mais nous verrons probablement aussi Van Vleuten participer à des classiques de début de saison, de l'Omloop het Nieuwsblad et Strade Bianche au Tour des Flandres et aux Ardennes.

Les performances de Van Vleuten dans les courses d'un jour ont donné lieu à certains des moments les plus dramatiques du cyclisme féminin. Si l'on repense à son audacieuse victoire en solitaire sur 104 km pour remporter son premier titre mondial de course sur route à Harrogate, aux victoires au Tour des Flandres, à Liège-Bastogne-Liège et à Strade Bianche.

Plus récemment, il y a eu son retour après une chute bizarre, trois jours seulement après s'être cassé le coude lors du relais par équipe des Championnats du monde, avec une victoire éclatante dans la course sur route des femmes élites pour remporter le maillot arc-en-ciel à Wollongong.

Movistar dispose d'un solide noyau de coureurs de retour pour rejoindre Van Vleuten pour 2023. L'équipe compte dans ses rangs l'expérimentée spécialiste des Classiques Emma Norsgaard et la puncheuse-sprinteuse Arlenis Sierra, ainsi que Katrine Aalerud, Aude Biannic, Jelena Erić, Alicia González, Sara Martín, Lourdes Oyarbide, Paula Andrea Patiño, Gloria Rodríguez, Sheyla Gutiérrez et Sarah Gigante, qui ont rejoint l'équipe début 2022 avec un énorme potentiel de course par étapes.

Movistar a soutenu Van Vleuten pour la majorité des 24 victoires de l'équipe en 2022, et à la fin de l'année, elle était en tête du classement mondial UCI et du classement WorldTour féminin, mais Norsgaard, Sierra, Eric, Gigante et Gutiérrez ont également contribué au nombre de victoires de l'équipe.

En outre, Movistar s'est hissée à la cinquième place du classement général par équipe au classement mondial et au classement du WorldTour féminin, ce qui en fait l'une des équipes les plus constantes du peloton.

Movistar a pris des mesures chaque saison pour élever son niveau de jeu. Ainsi, l'embauche des nouvelles venues Liane Lippert et Floortje Mackaij, toutes deux de l'équipe DSM, offre deux options solides dans les courses d'un jour et les courses par étapes en 2023, surtout que l'équipe se prépare au départ de van Vleuten à la fin de la saison.

Autres coureuses à suivre chez Movistar en 2023

  • Emma Norsgaard offre à Movistar l'une des coureuses les plus régulières dans les classiques de printemps et les courses à étapes de plat à moyenne montagne du WorldTour féminin. Rejoignant l'équipe en 2021, elle a réalisé l'une de ses meilleures saisons cette année-là, remportant le titre général au Festival Elsy Jacobs, des étapes du Giro d'Italia Donne et du Thüringen Ladies Tour. En 2022, elle a remporté trois victoires, dont Le Samyn des Dames, tout en terminant cinquième à Gand-Wevelgem et troisième au classement général de RideLondon. Norsgaard vise les classiques pavées et les courses à étapes du milieu de l'été.
  • Liane Lippert est l'une des nouvelles recrues les plus intéressantes pour Movistar. Après six saisons au sein de l'équipe DSM, Liane Lippert rejoint l'équipe espagnole WorldTour en espérant que cela l'aidera à franchir une nouvelle étape dans sa carrière, alors que Movistar s'efforce de combler le vide laissé par Van Vleuten lorsqu'elle prendra sa retraite à la fin de 2023. Une coureuse polyvalente qui a remporté la Cadel Evans Great Ocean Road Race (2020) et le Lotto Belgium Tour (2018). En 2022, elle a réalisé une saison exceptionnelle, terminant deuxième au classement général du Tour de Scandinavie, quatrième aux Mondiaux, quatrième place au Tour de Romandie et au Challenge de La Vuelta, et sixième à Itzulia Women.
  • Sarah Gigante a obtenu sa première victoire européenne à Emakumeen Nafarroako en mai avec Movistar, mais sa saison a pris un tournant lorsqu'elle a chuté, subissant une commotion cérébrale à la suite d'une chute à Itzulia Women. Après une longue convalescence, elle est revenue à la compétition lors du Tour de Scandinavie. À seulement 22 ans, Gigante est pleine de potentiel, remportant le titre national de course sur route élite en 2019 et deux fois le titre national de contre-la-montre en 2020 et 2021, elle est également devenue olympienne aux Jeux de 2021. Maintenant complètement rétablie, surveillez Gigante comme une prétendante majeure dans certaines des plus grandes courses à étapes de la saison.

Dernières publications

En haut