Arrivée de folie et c’est Arnaud Démare qui permet la victoire française

0
Twitter @GroupamaFDJ
Ligue 1

L’étape 4 du Giro 2020 s’élance de Catania pour rejoindre Villafranca Tirrena. Elle comporte 140 km avec deux sprints intermédiaires. Ils sont situés au kilomètre 55 et 114 de l’étape. Le col de catégorie 3 Portella Mandrazzi est également un obstacle aujourd’hui pour les coureurs. Il se situe vers la moitié de l’étape au kilomètre 75. Elle est remportée au photo finish par Arnaud Démare.

L’information importante est l’abandon de Geraint Thomas qui ne prend pas le départ de la quatrième étape du Giro. Les conséquences de sa chute lors de l’étape d’hier dans le départ fictif en roulant sur un bidon. Il déclare « ne pas vouloir aggraver la blessure ». Le départ est donné à Catania sous un temps nuageux. Trois coureurs se détachent vite du peloton dans le premier kilomètre. Il s’agit du coureur suisse Simon Pellaud, du Polonais Kamil Gradek ainsi que de l’Italien Marco Frapporti. Les trois hommes de tête prennent une avance de 3’14 à 127 kilomètres de l’arrivée. Cet écart progresse à 110 km de l’arrivée alors que les coureurs ont parcouru 30 kilomètres , il atteint 3’50. À ce moment-là, le peloton est emmené par deux coureurs de l’équipe UAE, ainsi qu’un coureur de la FDJ puis trois de la formation Lotto Soudal.

À cinq kilomètres du premier sprint, les trois hommes de tête possèdent une avance de 4’02. Marco Frapporti passe la ligne du sprint en tête. Le sprint n’est pas disputé entre les trois coureurs à l’avant de la course. Ce petit groupe souhaite conserver l’échappée le plus longtemps possible et ne pas se fatiguer inutilement. Marco Frapporti obtint alors les 12 points du premier, Simon Pellaud récolte les 8 points du second et Kamil Gradek reçoit les 6 points du troisième. Dans le peloton, le sprint se dispute à cinq. Fernando Gaviria Rendon le remporte. Il perçoit les 5 points de la quatrième place. Michael Matthews termine 5ème (4 points). Peter Sagan se classe sixième (3 points). Diego Ulissi septième (2 points) ainsi que Patrick Gamper qui finit huitième lui permettant de prendre un point.

Bora-Hansgrohe impose son rythme dans le peloton

Alors qu’il reste 80 km avant l’arrivée, l’écart entre le peloton et les trois hommes de tête se réduit. Il passe à 3’45. Une cassure se crée au sein du peloton à 70 km de l’arrivée. L’Italien Elia Viviani se trouve piégé en queue de peloton. Le peloton est emmené par sept coureurs de l’équipe Bora Hansgrohe et se situe à 2’03 des trois coureurs en tête. La formation Bora impose son tempo dans le peloton ce qui permet à celui-ci de se positionner à 1’19 de la tête de la course. Lors de l’ascension du col, Simon Pellaud se détache des deux autres coureurs. Le suisse est alors seul en tête. Il franchit la ligne du sommet seul sous la brume et empoche neuf points. Il aborde la descente d’une route mouillée et glissante. Marco Frapporti termine second (4 pts) et Kamil Gradek troisième de l’ascension (2 points). Giulio Ciccone prend le dernier point en jeu avec sa quatrième place.

Le coureur suisse Simon Pellaud est seul en tête à 50 km de l’arrivée. Les deux autres coureurs sont dans le groupe des poursuivants à 40 secondes. Le peloton se situe à 1’33. À 40 km de l’arrivée, les deux coureurs poursuivants sont repris par le peloton. Le suisse en tête possède 1’25 d’écart et va aborder les quarante kilomètres restants qui sont propices aux sprinteurs. Deux coureurs de la formation Bora imposent le rythme dans le peloton qui atteint les 45 km/h à 33 km de l’arrivée. Ils sont suivis par cinq coureurs de la Trek-Segafredo dont Vincenzo Nibali.

Une victoire bleue-blanc-rouge au bout du suspense

Simon Pellaud passe en solitaire la ligne du second sprint. Cela lui permet de prendre 10 points. Joao Almeida termine second (6 pts), Davide Ballerini fait troisième (3 pts). Jonathan Caicedo est quatrième avec trois points et enfin Simon Clarke prend le dernier point en jeu avec sa cinquième place. L’avance du suisse en tête se réduit considérablement. Il ne possède plus que 16 secondes d’avance. Simon Pellaud est repris par le peloton à 22 kilomètres de l’arrivée. À 16 km de l’arrivée, deux coureurs de la Bora et six de la FDJ rythment le peloton. À ce moment-là, Arnaud Démare est placé huitième. Peter Sagan est également dans le coup.

À 10 km de l’arrivée, le peloton se divise en deux avec un groupe décroché qui contient Gaviria Rendon. À 3 km de l’arrivée, le peloton s’élance à 65 km/h. Quatre coureurs de la FDJ sont devants. Arnaud Démare est placé quatrième. Une averse arrive au moment où l’arrivée va avoir lieu. La flamme rouge est là, le sprint final est lancé par Peter Sagan. L’arrivée se joue au photo finish. Arnaud Démare remporte la quatrième étape du Giro. Le Français s’impose devant Peter Sagan qui termine second et Davide Ballerini se classe troisième.

Classement des dix premiers coureurs

L’Equipe

Classement général

L’Equipe

Crédits photo : L’Equipe / Twitter @GroupamaFDJ

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here