Rugby

Barrages Pro D2 : Oyonnax s’offre Colomiers et ira défier Perpignan en demi-finale

Grâce à une deuxième mi-temps totalement maîtrisée, Oyonnax a dominé Colomiers en barrage d'accession au Top 14 (28-22), ce samedi à Charles-Mathon devant 1000 spectateurs. Les Oyomen iront en Catalogne dimanche prochain pour défier Perpignan, en demi-finale de Pro D2.

 

S'il fallait imager la différence entre un match de saison régulière et de phase finale, ce duel entre Oyonnax et Colomiers, pour rejoindre Perpignan en demi-finale de Pro D2 en est l'exemple ultime. Dans un match intense et disputé, Oyonnax a réalisé une deuxième période de haute-volée pour arracher son ticket en demi-finale et poursuivre son rêve de Top 14. Grâce à un essai en bout de ligne de l'ancien ailier du Racing, Benjamin Fall (43′) et un sans faute au pied en deuxième mi-temps de Le Bourhis et Beauxis, les Oyomen ont renversé la vapeur et ont infligé un 16-3 en deuxième période pour s'offrir ce succès capital dans sa quête de Top 14 (28-22).

 

Du rêve au cauchemar, Colomiers a tout donné

Pourtant, Colomiers n'aurait pu rêver une meilleure première période tant ils ont dominé de la tête et des épaules leurs homologues oyonnaxiens durant ces 40 premières minutes. Une intensité et une agressivité folle sur chaque impact, où les Columérins ont étouffé des Oyomen peu inspirés en attaque et dominés en mêlée. Friable offensivement, moins intense et inférieur dans le combat physique, Oyonnax a souffert durant tout le premier acte, ajoutant même une indiscipline souvent fatale dans ce genre de matchs couperets. Le carton jaune infligé au 1er ligne oyomen Manu Leiataua (16′) va permettre à l'ouvreur columérin Jules Soulan, sortie sur blessure à la 38e, d'enquiller les points grâce à un 100% au pied (5/5, 14 points).

Mais malgré l'ultra domination des hommes de Julien Sarraute, les Columérins se montrent aussi très indisciplinés, permettant à l'ouvreur Yohan Le Bourhis (4/5, 12 points) de laisser les Oyomen à porter de fusil de Colomiers, mais aussi en supériorité numérique après le carton jaune de l'ouvreur remplaçant Thomas Girard (12-19, 40′). Les Hauts-Garonnais ont inscrit le seul essai de la première période par l'intermédiaire du 1er ligne columérin Béka Sheklashvili à la suite d'un ultime pick and go sur la ligne d'en but oyonnaxienne (13′). Une première mi-temps aussi parfaite que la deuxième fut décevante avec seulement 3 points marqués et un sentiment d'impuissance presque destructeur pour une équipe de Colomiers qui voit sa saison se finir brutalement.

 

Un match qui a parfaitement sonné le début de la saison des phases finales et qui nous promet un duel électrique entre Perpignan et Oyonnax en terre catalane, dimanche prochain à 15h30 en direct sur Canal Plus.

 

Crédit photo : L'Equipe

Dernières publications

En haut