Bernard Glass

Bernard Glass prend sa retraite, notre insouciance aussi

On l’a appris aujourd’hui : Bernard Glass prend sa retraite et quitte RTL. Celui qui était la voix de l’hippisme a aussi présenté les journaux de la station et a dirigé son service de l’information.

Il y a des choses réconfortantes. Un bol de chocolat chaud devant “Albert le Cinquième Mousquetaire” ou un doudou dégueulasse un soir de grandes vacances. Les araignées qui piquent les chevilles des filles dans les colos près de St-Hilaire-de-Riez ou le pub “P’tit-Déjeuner” avec Lilian Thuram qui réussit les premiers passements de jambes de sa carrière. Un paquet de Kinder Bueno dans la 406 bleue qui vous ramène de l’école à chez vous.

“Bonne réponse de Jean-Jacques Perroni !”

Il est 16h55 heures. Et alors que Philippe Bouvard interrompt la dernière blague salace de Jean-Jacques Perroni, voilà que les trombones qui répondent aux trompettes de RTL retentissent. “RTL, il est 17h. Le flash d’informations, Bernard Poirette”. Le monde tel qu’il va défile dans vos oreilles, et la personne qui va raccompagne râle vaguement contre Lionel Jospin ou Jean-Pierre Raffarin. Vous entendez ça de loin, de vos oreilles d’enfant encore pleines de table de multiplications ou de fables de La Fontaine.

A 17h03, le temps s’arrête comme chaque jour du lundi au vendredi à 17h03. Les choses deviennent à la fois plus concrètes et beaucoup plus abstraites pour vous. C’est un monsieur qui parle, il énumère une liste de chiffres, avec une liste de noms rigolos. Il ne dit pas “un”, il dit “l’as”. Vous vous demandez à quoi peut bien ressembler Idéal du Gazeau.

Bernard Glass à l’amende

Cette voix-là, si précise et si rapide. Cette voix assurée qui ressemble à s’y méprendre avec votre tonton de Nantes, c’est Bernard Glass. Le pronostiqueur attitré de RTL avec le regretté Jérôme Bernardet.

Quand vous y repensez aujourd’hui, et même si vous n’écoutiez plus RTL depuis la classe de 6è, cette année magnifique durant laquelle on va a permis de rentrer seul à pied ou en bus, vous l’avez en vous. Quelque part, enfouie, suffisamment cachée pour que vous n’y pensiez pas tous les jours, mais assez marquante pour que cette voix haut perchée, rieuse et sautillante vous revienne aussitôt qu’on l’évoque.

Voilà que Bernard Glass quitte RTL. Sa voix nous manquera autant que les tables de multiplication ou les fables de La Fontaine. Elle nous manquera en tout cas autant que cette insouciance qui nous a définitivement quitté et qu’on ne retrouvera plus que dans les yeux de nos enfants. Qui n’auront pas d’autre Bernard Glass.

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Commentaires

  • Avatar
    loizelet Martine
    28 juin 2019

    bon vent Bernard Glass, que votre retraite soit bonne ! décidemment il y a bcp de monde de RTL qui part, cela veut-t-il dire que l’ambiance n’est plus la même depuis le départ de la rue Bayard ? on peut le penser, surtout depuis le licenciement de l’excellent Bernard Poirette que l’on retrouve par ailleurs avec un immense plaisir !

Poster un commentaire

Donec Praesent libero. elementum mattis sit commodo adipiscing ut eget ut Nullam