Caleb Ewan s’impose de peu dans un sprint de folie

0
Ligue 1

L’étape 11 du Tour de France 2020 contient 167,5 km. Elle s’élance de Châtelaillon-Plage jusqu’à Poitiers. Elle comporte la Côte de Cherveux (catégorie 4) au kilomètre 91. Puis un sprint intermédiaire au kilomètre 108. C’est une étape idéale pour les sprinteurs.

Le départ réel n’étant pas encore donné que déjà trois coureurs se trouvent à terre suite à une chute fort heureusement sans gravité. Matthieu Ladagnous (FDJ) s’échappe seul dès le kilomètre zéro. L’écart entre l’homme de tête et le peloton atteint vite cinq minutes. Mais 6 coureurs se mettent à attaquer. On y trouve les belges Oliver Naesen, Jasper Stuyven et Tom Van Asbroeck. Les autrichiens Lukas Postlberger et Michael Gogl. Puis le Suisse Stefan Kung.

Cette offensive de la part des 6 coureurs n’aura rien donné. Les six coureurs sont repris par le peloton. Cependant l’écart avec le coureur français de la FDJ en tête se réduit et passe à 2’15.

À 115 km de l’arrivée, le coureur français est toujours en tête avec une moyenne de 39 km/h et possède trois minutes d’avance. Un écart qui se stabilise à 100 km de l’arrivée. Le peloton est alors emmené par l’équipe Deceuninck-Quick Step qui roule à l’avant.

Matthieu Ladagnous passe toujours en tête de l’unique sommet catégorisé lors de cette étape. La Côte de Cherveux atteint 4% sur une durée de 1 km. Le coureur de la FDJ empoche le point en jeu de la montagne aujourd’hui. Le peloton se situe à 2’57 du coureur français.

Le sprint intermédiaire

Matthieu Ladagnous remporte les 20 points du sprint. Le coureur de la formation FDJ est toujours seul en tête. Dans le peloton, le sprint est lancé par Geoffrey Soupe mais c’est Sam Bennett qui s’impose décrochant la deuxième place avec les 17 points qui vont avec. Peter Sagan termine quatrième ce qui lui rapporte 13 points. Le Français Bryan Coquard termine sixième (10 pts) tandis que Geoffrey Soupe s’est fait piéger en lançant le sprint trop tôt, il finit huitième ( 8 pts ). Juste derrière lui se classe Thomas De Gendt (9ème), le Belge récolte 7 pts de ce sprint intermédiaire.

1er Matthieu Ladagnous 20 pts

2e : Sam Bennett 17 pts

3e : Michael Morkov 15 pts

4e : Peter Sagan 13 pts

5e : Matteo Trentin 11 pts

6e : Bryan Coquard 10 pts

7e : Jens Debusschere 9 pts

8e : Geoffrey Soupe 8 pts

9e : Thomas De Gendt 7 pts

10e : Ryan Gibbons 6 pts

11e : Daniel Oss 5 pts

12e : Rémi Cavagna 4 pts

13e : Anthony Turgis 3 pts

14e : Pierre Latour 2 pts

15e : Damiano Caruso 1 pt

Matthieu Ladagnous repris par le peloton

Le peloton reprend l’homme de tête à 43 km de l’arrivée. Pratiquement au même moment, on apprend l’abandon du coureur autrichien Gregor Muhlberger de l’équipe Bora-Hansgrohe. Le coureur ne se sentait pas bien sur le vélo, il était épuisé à bout de forces et pris de vomissements lors de son arrêt. Une chute survient à 29,5 km de l’arrivée. L’Espagnol Ion Izaguirre Insausti de la formation Astana est à terre. Le visage en sang et la clavicule droite cassée le coureur est contraint d’abandonner. L’Espagnol est conscient et les médecins s’occupent de le transporter à l’hôpital. José Rojas (Movistar) a aussi été impliqué dans la chute mais a pu repartir. Alors qu’il reste 20 km de l’arrivée, les coureurs de Deceuninck-Quick Step sont toujours à l’avant du peloton avec une vitesse de 60 km/h. Le peloton est bien groupé et la vitesse diminue pour atteindre 50 km/h. À ce moment-là les coureurs ont encore 12 km à effectuer. Cela s’accélère à 8 km de l’arrivée et la formation Ineos prend la tête du peloton. Une attaque de Lukas Postlberger survient à 6km de l’arrivée. Deux coureurs l’ont suivis, il s’agit de Asgreen et Jungels. Pendant ce temps-là dans le peloton, Lotto Soudal et Cofidis imposent leur rythme pour revenir sur ces trois coureurs. Le peloton se retrouve groupé alors qu’il reste 2 km. Un sprint final viendra conclure cette étape. Une épreuve remportée par Caleb Ewan. Un deuxième succès cette année pour le coureur australien de la formation Lotto Soudal. Caleb Ewan a passé la cinquième vitesse, c’est la cinquième étape qu’il remporte sur le Tour de France. Peter Sagan a été déclassé lors de cette étape pour son comportement dangereux dans le sprint final.

Les maillots distinctifs

Maillot Vert :

 

 

Maillot à pois :

 

Maillot Blanc :

Matthieu Ladagnous remporte logiquement le dossard de la combativité.

Crédits photo : France TV ; letour.fr ; Twitter @PrixAntargaz

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here