Challenge Cup : Bristol fait tomber Toulon et s’offre le premier titre européen de son histoire

0
Ligue 1

Au terme d’une rencontre rythmée, disputée et riche en rebondissements, ce sont les Anglais de Bristol qui décrochent le premier titre de leur histoire européenne, le premier à leur palmarès depuis 1983, qui vient récompenser un parcours exemplaire et laisse présager un magnifique futur pour les Bears.

 

Le film du match

Une entame catastrophique

14 secondes, c’est le temps qu’il aura fallu aux Anglais de Bristol pour inscrire le premier essai de cette finale. Par l’intermédiaire de Randall, les Bears punissent d’entrée des Toulonnais partis complètement à l’abordage sur le coup d’envoi.

C’est Semi Radradra, l’ancien joueur de l’UBB, qui en est à l’origine, avec une course supersonique qui a offert sur un plateau un essai transformé par Sheedy. Bristol est bien lancé, et convertit même une nouvelle pénalité dans la minute qui suit. Le RCT est mené 10-0 au bout de quatre minutes et prend un coup derrière la tête dans ce tout début de finale sur la pelouse synthétique d’Aix-en-Provence, où évoluent habituellement le club de Provence Rugby, pensionnaire de Pro D2.

Crédit photo: Icon Sport

 

Des ours malchanceux, des Rouge et Noir réalistes

C’est d’un réalisme froid et implacable dont les Toulonnais vont faire preuve. Après avoir dans un premier temps stoppé l’hémorragie, ils vont dans un second temps revenir au score en profitant d’une perte de balle des Anglais dont s’empressera de profiter l’arrière toulonnais, Heem. Louis Carbonel fera ensuite l’étalage de tout son talent en enchaînant une transformation et trois pénalités, qui permettent aux joueurs de la Rade de virer avec six points d’avance à la pause (16-10).

Crédit photo: Midi Olympique

 

Un second acte à sens unique

C’est d’abord une révolte anglaise qui va marquer le retour des vestiaires, avec trois pénalités en vingt minutes auxquelles les Toulonnais ne pourront répondre qu’à une seule reprise par l’intermédiaire de l’inévitable Louis Carbonel (19-19).

C’est ensuite Max Malins qui va venir punir les Toulonnais dans la foulée avec un essai peu après l’heure de jeu suite à une magnifique percée au sein du rideau défensif des Rouge et Noir. L’essai est une nouvelle fois transformé, et les Anglais prennent le large avec 7 points d’avance à moins d’un quart d’heure de la fin de la rencontre (26-19).

Crédit Photo : Bristol Bears/Instagram

On pense alors les Toulonnais capables de revenir dans le match avec une phase de jeu longue, très longue de plus de trois minutes près de la ligne anglaise, qui aboutit sur un franchissement à quelques centimètres de la ligne de Charles… Et pourtant, rien ne sourit à des Varois qui avaient été plus heureux lors quarante premières minutes. Les Bears de Bristol iront ensuite aggraver la marque par deux fois par leur ouvreur en grande réussite ce soir, Sheedy.

Score final, 32-29 pour des joueurs anglais qui auront mérité leur victoire au terme d’une performance solide, avec en plus de leurs 32 points inscrits, deux essais refusés en première mi-temps. De leur côté, les Toulonnais s’inclinent pour la troisième fois en finale d’une Challenge Cup qui ne leur réussit décidément pas.

 

Les hommes de Patrice Collazo auront manqué de concentration avec un début de match catastrophique et un 10-0 encaissé qui se paie cher au terme de la rencontre. En difficultés physiquement, les Rouge et Noir ont manqué d’expérience, parfois de vice, ont été souvent sanctionnés, et sont finalement logiquement défaits. Ce samedi, le Racing tentera de faire mieux que leurs compatriotes toulonnais, en battant les Anglais d’Exeter pour s’adjuger la Champions Cup (17h45).

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here