Cyclisme

Championnats du monde (H) : Julian Alaphilippe peut-il faire le doublé ?

Julian Alaphilippe

La course en ligne hommes des mondiaux de cyclisme clôturera cette semaine flandrienne dimanche. Tenant du titre, Julian Alaphilippe s’avance avec un statut de favori indéniable. Mais peut-il réellement réaliser l’exploit de conserver son maillot irisé ?

Julian Alaphilippe peut faire le doublé car…

… le parcours lui convient

Cette année encore, les championnats du monde sacreront très probablement un puncheur. Le tracé de 268 km entre Anvers et Louvain est composé d’énormément de côtes typiquement belges : courtes et raides. De quoi offrir un terrain de jeu propice au natif de St-Amand, qui a prouvé maintes fois que ces reliefs étaient son terrain de prédilection. Il faudra tout de même composer avec les pavés, mais il a déjà montré qu’il pouvait être à l’aise sur ce type de côtes (avec notamment sa victoire sur la Flèche brabançonne 2020 et ses attaques sur le Tour des Flandres 2020).

… il a une équipe solide autour de lui

L’équipe de France n’aura pas à rougir des armadas belges ou danoises. Bénéficiant d’un quota en plus (neuf coureurs au lieu de huit) grâce à la victoire d’Imola, Thomas Voeckler alignera dimanche une équipe extrêmement compétitive et dévouée à la cause d’Alaphilippe. Ce dernier aura notamment le soutien de son coéquipier Florian Sénéchal, flandrien par excellence, mais aussi d’Anthony Turgis ou de Christophe Laporte. Autant de coureurs qui ont l’habitude des classiques et qui pourront épauler Alaphilippe dans sa quête de doublé arc-en-ciel. D’autres coureurs ont récemment montré leur excellente forme, comme Benoît Cosnefroy, récent vainqueur de la Bretagne Classic. L’avantage d’avoir un homme en plus par rapport à toutes les autres grosses nations n’est enfin pas à négliger, ce qui pourrait permettre à l’équipe de France de prendre la course en main.

… sa fin de saison a été orientée pour cet objectif

Le champion du monde a fait le choix de faire une coupure après le Tour de France afin de profiter de sa famille et préparer au mieux la fin de saison. Ses deux objectifs sont le Tour de Lombardie et donc, les mondiaux, et on sait qu’Alaphilippe n’est jamais aussi fort que lorsqu’il s’est fixé un objectif. Ses récentes courses ont montré sa forme crescendo, notamment sur la Bretagne Classic (2e) et sur le Tour de Grande-Bretagne. Il aura forcément une fraîcheur par rapport à ses rivaux qui, après plus de 260 km de course, pourrait jouer en sa faveur.

Cependant, il devra se méfier…

… de la concurrence extrêmement rude

Évidemment, Julian Alaphilippe est loin d’être le seul à convoiter le précieux maillot. Le coureur le plus attendu est très probablement Wout van Aert. Le Belge, qui aura l’avantage de courir à domicile, semble en grande forme après sa récente victoire sur le tour de Grande-Bretagne. Il pourra bénéficier du soutien de Remco Evenepoel, entre autres, dans une équipe belge avec une superbe densité. Les formations danoises, slovènes et italiennes sont aussi bien armées pour peser sur la course et même espérer mieux. Kasper Asgreen, Sonny Colbrelli ou les trois slovènes Pogačar, Roglič et Mohorič seront des prétendants à ne surtout pas sous-estimer. Enfin, comment oublier Mathieu van der Poel ? Bien qu’une incertitude réside dans son état de santé, après sa blessure au dos lors de sa chute aux JO de VTT, son profil correspond parfaitement à ces mondiaux.

… des pavés et du caractère flandrien du parcours

Si nous avons dit que le parcours convenait à Alaphilippe, il faut tout de même nuancer : le relief lui correspond, pas forcément les pavés. Ses courses passées ne jouent pas en sa faveur : il a vécu des courses plutôt négatives, notamment sur le Tour des Flandres. Chute en 2020, une anecdotique 42e place en 2021 (mais avec la victoire de son coéquipier Asgreen), il n’a pas vraiment connu la réussite. Aussi, il a finalement peu de vécu dans les courses pavées. En effet, il n’a commencé qu’à courir ce type de courses que l’année dernière. On sait que l’expérience est primordiale, pour éviter les dangers des pavés. Les coureurs français à ses côtés avec plus d’expérience dans les flandriennes devront s’assurer que leur leader ne se fasse pas piéger.

Finalement, Julian Alaphilippe est armé pour espérer décrocher une deuxième victoire, mais sur une course d’un jour avec un tel enjeu, tout peut arriver. Réponse dimanche.

Crédit photo Une : Getty Images

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire