Europe

Champions Cup : Clermont renverse les Wasps à la sirène !

Exploit clermontois à Coventry ! Opposés aux Wasps en huitièmes de finale de la Champions Cup, les hommes de Franck Azéma sont allés au bout d'eux-mêmes pour décrocher une victoire à la sirène (27-25). Si les Auvergnats ont connu un dénouement heureux, rien n'aura été simple cet après-midi…

 

Une défense perméable

Une semaine après la victoire arrachée à Jean-Bouin, Clermont voulait enchaîner avec une deuxième performance à l'extérieur de renom, face aux Wasps. À l'approche d'une période charnière de la saison, les hommes de Franck Azéma connaissent l'importance d'accumuler de la confiance pour la suite des événements.

À Coventry, l'entame de match a pourtant été compliquée pour des Clermontois chahutés par l'agressivité anglaise. Mieux rentrés dans leur rencontre, les locaux ont franchi la ligne en premiers, suite à un lancement de jeu (consécutif à une touche) conclu par Odowgu (7-0, 5e). Quelques minutes plus tard, les visiteurs ont frôlé la correctionnelle après un essai refusé à Minozzi pour un en-avant. Malgré une superbe inspiration avec un jeu au pied par-dessus millimétré, l'Italien a été repris par Mastushima au moment d'aplatir.

https://media.quinzemondial.com/photo_article/465211/200648/1200-L-les-wasps-devant-la-mi-temps-face-clermont.jpg

Crédit photo : Icon Sport

 

Clermont s'en est remis à ses leaders

Après dix premières minutes (très) compliquées, l’ASM a progressivement sorti la tête de l'eau, et s'en est remis à ses individualités pour faire la différence. Sur un ballon de turnover, Damian Penaud a fait étalage de tout son talent en transperçant le rideau des Wasps, avant d’offrir un essai Sébastien Bézy d’une remise intérieure (7-7, 11e). C'est ensuite George Moala qui s'est illustré, ouvrant l'espace à Ravai d'une passe après contact qui a permis au pilier clermontois de finir sa course dans l'en-but (7-14, 19e).

On pense alors les visiteurs pleinement rentrés dans leur huitième de finale. Mais les largesses défensives des Jaune et Bleu ont permis aux Anglais de revenir dans la rencontre, grâce à un essai de Bassett (14-14, 24e). Les locaux ont appuyé et profité des espaces laissés par les Jaunards en défense pour se montrer dangereux. Si leur mauvaise exploitation de la largeur ne leur a pas permis d'inscrire un troisième essai, l'indiscipline clermontoise a donné l'occasion à Umaga de convertir deux pénalités en fin de première mi-temps (20-14).

 

Une fin de match rocambolesque

Les coéquipiers de Sébastien Bézy sont revenus avec de tout autres intentions en début de deuxième mi-temps. Plus agressifs en défense, plus virevoltants en attaque, les Clermontois ont investi le camp adverse. Preuve de leurs nouvelles ambitions, les Clermontois ont dans un premier temps fait le choix de la pénaltouche plutôt que des points, sur les fautes anglaises. Après plusieurs tentatives infructueuses, Camille Lopez a cependant tenu à récompenser les efforts des siens avec trois points précieux (20-17, 53e).  Mais dès le renvoi, les visiteurs ont été pénalisés, puis sanctionnés par un essai de Ben Harris (25-17, 55e). Une réalisation qui a fait (très) mal à la tête des Clermontois, tant ces derniers avaient amplement dominé depuis la reprise.

L'ASM a un temps cru revenir au contact des Wasps, mais l'arbitrage vidéo a refusé un essai à George Moala quelques minutes plus tard, pour un en-avant préliminaire de Mastushima sur l'avant-dernière passe. Clermont a eu le mérite de tenir le ballon, et a longtemps continué d'exercer une pression constante dans le camp adverse. Et alors qu'on pensait les carottes cuites, les Auvergnats sont allés au bout d'eux-mêmes pour renverser cette rencontre complètement folle. Sur une dernière longue séquence à hauteur des cinq mètres adverses, Kotaro Mastushima a trouvé l'ouverture, et plongé dans l'en-but. L'essai a été transformé par un Camille Lopez impeccable, qui a ainsi offert une qualification inespérée pour les quarts de finale à ses coéquipiers (25-27, score final).

 

Comme la semaine dernière à Paris, Clermont a souffert, mais Clermont a tenu bon. Avec un deuxième succès consécutif à l'extérieur, les Clermontois lancent de la meilleure des manières leur dernière partie de saison, et peuvent désormais rêver (plus) grand. Ils devront néanmoins faire preuve de plus de maîtrise technique et défensive lors des prochaines semaines, pour ne pas connaître des mésaventures inattendues.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début