Champions Cup : le professeur Saracens donne la leçon aux écoliers du Leinster

0
Ligue 1

Plus d’un an après avoir battu le Leinster en finale de la Champions Cup, les Saracens ont encore une fois dominés les irlandais (25-17), ce samedi, en quart de finale de la Champions Cup à Dublin. Invaincu depuis cette défaite en mai dernier face aux Sarries, les coéquipiers de Sexton n’ont encore une fois rien pu faire face à l’expérience et l’agressivité des anglais. Les Saracens affronteront en demi-finale le vainqueur du match opposant Clermont au Racing.

La bête noire. En l’espace d’un an et demi, le Leinster n’a perdu que deux matchs. Deux matchs, un seul bourreau, les Saracens. Après avoir brisé les espoirs irlandais il y a un an en finale de la Champions Cup, les Sarries ont remis ça, ce samedi, en quart de finale de la plus grande compétition européenne. Les anglais n’ont eu besoin que d’une seule mi-temps pour détruire les espoirs et le moral du Leinster. Grâce à une mêlée ultra dominatrice et une défense agressive, les Sarries ont enchainé les pénalités et ont concrétisé leur domination grâce à un essai de Goode juste avant la mi-temps (22-3, 40′).

Sexton, un baromètre en panne

Malgré une deuxième mi-temps de bien meilleure facture pour les hommes en bleu grâce à deux essais de Porter et Larmour, les anglais vont maitriser la fin de match et s’offrir encore une fois le scalp du Leinster (25-17, 80′).

Une défaite qui confirme encore une fois la règle Sexton pour les irlandais. Lorsque Jonny va, tout va. Lorsque Jonny va pas, rien ne va. Véritable baromètre de cette équipe, Jonathan Sexton a plombé son équipe, de par son animation au pied douteuse et son incapacité d’animer la ligne d’attaque de son équipe.

Les Saracens viennent d’envoyer un message fort à la planète rugby et se positionne comme le grand favori à leur propre succession. Les coéquipiers de Maro Itoje affronteront en demi-finale le vainqueur du choc entre Clermont et le Racing.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here