Christophe Urios, le trait d’Union

0
Ligue 1

Après une saison 2017/2018 catastrophique terminée à la dixième place, l’Union Bordeaux Bègles a choisi de miser sur Christophe Urios pour redresser le club girondin. Après 17 journées, l’ancien coach de Castres a déjà réalisé des prouesses stupéfiantes.

 

C’est un bon client. Son air bougon et son franc-parler font de Christophe Urios un personnage incontournable du Top 14. Il est aussi l’un des meilleurs techniciens français actuellement. Après quatre saisons à la tête du Castres Olympique, auréolé d’un titre de champion en 2018, l’ancien talonneur décide de poser ses valises en gironde pour diriger l’Union Bordeaux-Bègles.

 

Leader incontesté du Top 14

La saison dernière fut un véritable calvaire pour les joueurs de l’Union. Une décevante dixième place avec une cinglante défaite en terre rochelaise lors de la dernière journée (81-12). L’orchestre girondin manquait d’un chef, d’un entraîneur à poigne. Des caractéristiques qui correspondent au profil d’Urios.

Attendu comme un messie du coté de Bordeaux, son début d’exercice est stupéfiant. Après 17 journées, l’Union Bordeaux-Bègles est leader du Top 14 avec 8 points d’avance sur Lyon et 15 sur le Racing. L’UBB est toujours invaincu à domicile avec un bilan parfait de neuf victoires en neuf matchs dans son antre de Chaban-Delmas. Mais la patte Urios c’est aussi un état d’esprit. Un management ou le mot « impasse » n’existe pas et qui exige une intensité sans faille, à domicile comme à l’extérieur. L’Union est la deuxième meilleure équipe de Top 14 à l’extérieur avec des victoires retentissantes au Racing (34-30) et à Clermont (31-22).

Semi Radradra est le danger numéro 1 de l’UBB

Meilleure attaque du championnat

Le seul doute qui subsistait lors de la nomination de Christophe Urios à la tête de Bordeaux était sur l’alchimie entre deux philosophies diamétralement opposés. Durant ses quatre saisons à la tête du CO, Urios s’est appuyé sur un jeu restrictif basé sur la puissance des avants et sur une occupation au pied chirurgicale. Alors que l’ADN de l’Union Bordeaux-Bègles est constitué de mouvements incessants avec un jeu porté sur une ligne arrière flamboyante.

À défaut d’un mariage de raison, un fabuleux désordre d’idée qui excite les yeux et les esprits. Le désordre justement, l’arme fatale de cet UBB version Urios. Au jeu léché pratiqué par les Bordelo-Bèglais depuis plusieurs saisons, l’ancien entraîneur de Castres a réussi à insuffler un réalisme froid à ses troupes. Chaque ballon de turnover est un danger pour l’équipe adverse grâce aux virtuoses qui composent la ligne arrière de l’UBB. Semi Radradra, Mathieu Jalibert, Santiago Cordero ou encore Rémi Lamerat, on ne compte plus les feux follets girondins capables de casser les lignes sur une fulgurance. Urios a réussi à unir le spectacle et l’efficacité. L’Union Bordeaux-Bègles est la meilleure attaque du Top 14 avec une moyenne de 28 points inscrits par match. Ajouter à ça une défense de fer avec la deuxième meilleure défense du championnat et vous avez un UBB qui s’inscrit enfin comme un sérieux candidat au titre.

 

Christophe Urios est parvenu a ajouter la rigueur et l’efficacité qui faisaient défaut à Bordeaux. Il est parvenu à créer une osmose dévastatrice pour les autres équipes du Top 14. Une équipe capable de gagner sur toutes les pelouses de l’hexagone et qui a réussi à transformer Chaban-Delmas en une forteresse imprenable. Avec Christophe Urios, l’Union ne fait pas la force. L’Union est la force.

 

Crédit photo image en Une : Twitter UBB

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here