Cyclisme

Christopher Froome : le début de la fin pour le Britannique ?

Christopher Froome

Qu’il semble loin, le temps où Chris Froome impressionnait sur les pentes du Mont Ventoux. Qu’il semble loin, le temps où le “Kenyan blanc” remportait trois grands tours consécutifs. Qu’il semble loin, le temps où le Britannique était un leader incontesté du peloton. Aujourd’hui, Christopher Froome est dans une nouvelle équipe, en quête d’un second souffle.

Depuis 2018 et une victoire sur le Giro, le Britannique semble en perte de vitesse. Après un enchaînement Tour-Vuelta-Giro entre fin 2017 et début 2018, Christopher Froome est bousculé. D’abord pour des questions d’un éventuel dopage. En effet, le 1er juillet 2018, Amaury Sport Organisation, organisateur du Tour de France, signifie sa mise à l’écart du Britannique pour l’édition 2018. Cette décision fait suite à un contrôle anormal au salbutamol lors du précédent Tour d’Espagne. Finalement, Froome est blanchi par l’UCI et autorisé à prendre le départ du Tour de France.

Une année 2019 à oublier

Autorisé à prendre le départ du Tour de France, il connait une Grande Boucle difficile. Il chute dès la première étape en Vendée, puis doit laisser le maillot jaune à son équipier, Geraint Thomas. Dans les Pyrénées, lors de la 17e étape, Froome est incapable de suivre Thomas et termine avec 48 secondes de retard sur ce dernier. Il abandonne alors tous ses espoirs de victoire et doit finalement se contenter d’une troisième place au classement général. Début septembre, il met un terme à sa saison à l’issue du Tour de Grande-Bretagne. En raison d’une fatigue physique et mentale, il ne défend donc pas son titre sur le Tour d’Espagne. Il ne prend pas non plus part aux mondiaux, pourtant favorables aux grimpeurs.

L’année 2019 n’est pas meilleure que la précédente pour Chris Froome. Dans un premier temps, il renonce à défendre son titre sur le Giro, souhaitant se concentrer sur le Tour de France. Malheureusement, il renonce également au Tour de France. Il y est contraint suite à une grave chute lors de la reconnaissance d’une étape du Critérium du Dauphiné, le 12 juin.

À la recherche d’un second souffle

Les choses ne s’arrangent pas en 2020 pour le “Kenyan blanc”. Dans une saison perturbée par la crise sanitaire liée au COVID-19, Froome ne remporte pas la moindre course. Le 9 juillet, son équipe Ineos-Grenadiers annonce que son contrat ne sera pas renouvelé. Dès lors, le Britannique révèle avoir signé un contrat avec l’équipe Israël Start-Up Nation pour la saison suivante. Il n’est pas sélectionné par Ineos-Grenadiers pour le Tour de France 2020 mais prend part à la Vuelta. Mais Froome ne parvient pas à retrouver son meilleur niveau et échoue à une anecdotique 98e place au classement général.

En ce début d’année 2021, Christopher Froome est au départ de l’UAE Tour et du Tour de Catalogne. Mais là aussi, les performances ne sont pas au rendez-vous. On peut alors se demander s’il a réellement les capacités de revenir sur le devant de la scène. En tout cas, sa nouvelle équipe semble convaincue de l’apport du Britannique, qui reste le coureur cycliste le mieux payé au monde. Si les résultats ne sont pas au rendez-vous pour le moment, on ne peut exclure un dernier coup d’éclat du Britannique. Pour l’aider dans sa quête d’une cinquième Grande Boucle, Froome peut compter sur une équipe où évolue notamment l’Irlandais Dan Martin à ses côtés.

À 35 ans, Christopher Froome se fixe le prochain Tour de France comme objectif majeur. Pour prouver qu’il faut encore compter sur lui, et pour enfin renouer avec la victoire.

Crédits photo : Getty Images

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire