Ça glisse

Chroniques sur les sports de glisse : le snowboard, l’autre attraction des amoureux de neige

Pour d’aucuns, l’hiver ne rime pas toujours avec enthousiasme vu le degré de froid qu’il impulse. Il n’en demeure pas moins que pour d’autres, sportifs en l’occurrence; tombés sous le charme et le joug des montagnes, de la neige et des pistes: c’est la période de l’année par excellence où leur passion se meut et se vit dans sa plénitude. Panorama sur les sports de glisse les plus cotés.

Le snowboard: en savoir plus,

Encore appelé surf des neiges ou planche à neige, le snowboard est un sport de glisse dont le champ de prédilection est bien évidemment la neige. Pour le pratiquer, il faut tout simplement une paire de fixations et une paire de bottes adaptées. Généralement, la position sur la planche est proche de celle d'un skateur : de profil, les pieds posés sur une ligne en travers de la planche, l'un derrière l'autre. Les partisans de ce sport sont communément appelés : snowboardeurs ou niveauplanchistes.

Histoire et évolution,

C'est en 1998 que le snowboard fait son apparition aux Jeux Olympiques d'hiver à Nagano au Japon avec les épreuves de slalom géant et de half-pipe. Pour les Jeux Olympiques de 2002, le slalom géant parallèle remplace l'épreuve du slalom géant. Puis, quatre ans plus tard, une nouvelle épreuve vit le jour : le boardercross. En 2014, le slopestyle et le slalom parallèle se greffent aux épreuves déjà existantes portant à cinq le nombre d'épreuves disputées au cours des Jeux.

Le snowboard pour débutant,

Avant de se lancer sur des kickers de folie, il faut bien évidemment débuter, d’où l’importance de trouver des snowparks réservés aux enfants. Ils sont exclusivement empruntés par des débutants, proposant des modules adaptés aux aspects ludiques pour apprendre à faire du snowboard. L'autre sphère, ce sont les aires d’entraînement et d’évolution pour débutants (tapis d’embarquement aux télésièges, kickers faciles, bien shapés et zone de réception adaptée).

Snowboard sans savoir skier, possible ?

Of course ! Si vous avez déjà skier, vous aurez bien entendu l’avantage d’être familiarisé en amont avec la sensation de glisse mais rien ne s’oppose à l’apprentissage du snow sans expérience préalable du ski. Après quelques cours de snowboard et deux ou trois jours de pratique, vous serez à suffisance habitué à avoir les deux pieds attachés. Vous pourrez se faisant vous attaquer relativement rapidement à des pistes vertes voire bleues. Avant cela, il ne faudra pas avoir peur de faire quelques chutes : trouver son équilibre en snowboard est plus difficile que sur des skis, et se retrouver sur les fesses ou sur les genoux fait partie de l’apprentissage et de la routine.

Il n'a peut-être pas la même audience que le ski mais il n'en est pas moins un sport de glisse très prisé. Pour ce qui est des aires d'expression, l'histoire nous enseigne que les Alpes ont été la première station à autoriser les snowboarders à prendre les remontées mécaniques ! C’est aussi la première ayant accueilli le Mondial du Snowboard en 1989. C’est sans nul doute pour cela qu’elle détient le plus haut pourcentage de pratiquants de snowboard grand public au monde (25 % contre 10 % pour les autres stations en moyenne).

Dernières publications

En haut