Ça roule…

Cyclisme : Clôture de la saison féminine à Madrid

Lisa Brennauer ( Ceratizit-WNT) a remporté le classement général du Ceratizit Challenge by La Vuelta, après trois jours de course autour de Madrid.

Le Ceratizit Challenge by La Vuelta était la dernière course professionnelle du Women’s World Tour (WWT), avant quelques mois d’arrêt. Plus ou moins médiatisée, la saison professionnelle féminine a été amputée de nombreuses dates depuis mars, à cause de la crise sanitaire. Cette dernière date du WWT n’était pas diffusée, mais l’organisation a assuré un suivi de l’épreuve sur Twitter. Malheureusement, le cyclisme féminin a encore du mal à trouver sa place.

Semblable au format de la Course by Le Tour, la version espagnole a évolué vers une course de trois jours pour cette édition 2020. Ainsi, deux étapes en ligne et un contre-la-montre ont été organisées pour la sixième édition.

Lisa Brennauer à l’honneur

Lisa Brennauer, championne d’Allemagne en titre au sein de la formation Ceratizit-WNT, a fait bonne impression tout au long de la course. En effet, elle a pris la troisième place du classement général, dès la première étape. Le lendemain, Brennauer a remporté le contre-la-montre – neuf kilomètres sans dénivelé, c’est pourtant une épreuve WWT – avec une seule seconde d’avance sur Elisa Longo Borghini (Trek-Segafredo), championne d’Italie de CLM, et de route.

Aujourd’hui, l’étape a été remportée par Elisa Balsamo (Valcar – Travel & Service). Elle s’est achevée au sprint sur le circuit de Madrid, où les hommes arriveront en fin d’après-midi pour la Vuelta. Lisa Brennauer conserve son maillot rouge de leader, et remporte aussi le classement général par points.

Le podium du classement général est complété par Elisa Longo Borghini et Lorena Wiebes (Team Sunweb). À 21 ans, la Néerlandaise Lorena Wiebes a levé les bras à la première étape du Ceraitizit Challenge 2020, mais aussi à  l’Omloop van het Hageland en début d’année et aux Trois Jours de La Panne le 20 octobre. L’an dernier, elle était numéro 1 mondial dans le classement UCI, et a de quoi devenir la meilleure sprinteuse du peloton féminin.

1 BRENNAUER Lisa Ceratizit-WNT Pro Cycling 400 150 4:29:21
2 LONGO BORGHINI Elisa Trek-Segafredo Women 320 110 0:12
3 WIEBES Lorena Team Sunweb 260 90 0:13
4 VAN DIJK Ellen Trek-Segafredo Women 220 80 0:31
5 KIRCHMANN Leah Team Sunweb 180 70 0:42
6 VAN VLEUTEN Annemiek Mitchelton-Scott 140 60 0:44
7 ROY Sarah Mitchelton-Scott 120 55 0:46
8 BOOGAARD Maaike Alé BTC Ljubljana 100 50 0:52
9 BARNES Alice Canyon SRAM Racing 80 45 ,,
10 KRÖGER Mieke Hitec Products 68 40 0:57

 

Deux françaises ont pris le départ de cette course : Laura Asencio, récente championne de France espoirs et Audrey Cordon-Ragot. Cordon-Ragot a pris la dix-neuvième place du classement général, à une minute et douze secondes. Juliette Labous, qui devait également prendre le départ, a été révélé cas contact, alors qu’elle rejoignait son équipe pour la course. Elle est aussitôt rentrée chez elle, malgré des tests négatifs effectués avant son trajet.

Si la situation sanitaire ne se dégrade pas, la saison féminine devrait reprendre en mars, pour les Strade Bianche. Le calendrier Women’s World Tour n’est pas encore définitif. D’ici là, quelques coureuses prendront le départ de cyclocross, et d’autres continueront leur préparation hivernale.

Crédit photographie : Baixauli Studio / Antonio Baixauli López



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
venenatis, massa ipsum leo sed consequat. id in