Compte-Tour 16è étape Carcassonne – Bagnères de Luchon Une étape à pleurer

Deuxième victoire dans ce Tour 2018 et un maillot à pois consolidé : c’est une très belle journée pour Julian Alaphilippe qui s’impose comme le Français le plus tranchant de cette édition.

Le résumé de l’étape

Il y a tout eu aujourd’hui ! D’abord une manifestation d’agriculteurs en colère qui ont voulu bloquer à coup de bottes de foin les coureurs et finalement écartés à grand renfort de gaz lacrymogènes par les gendarmes. Pendant une quinzaine de minutes, Christian Prudhomme a dû suspendre la course, le temps que les effets volatiles du gaz se dissipe.

Ensuite un groupe d’échappés qui a eu du mal à se former pour finalement regrouper 44 coureurs au rang desquels Van Avermaet, Van Garderen, Latour, Martin, Julian Alaphilippe, Barguil, Gorka Izaguirre, Soler, Gilbert, Yates et Pozzovivo. La première banderille a été plantée par Philippe Gilbert (combattif de l’étape) dans le col d’Aspet avant de se faire très peur dans cette descente particulièrement roulante. A quelques hectomètres de l’endroit où Fabio Casartelli a perdu la vie lors du Tour 1995, Philippe Gilbert qui arrivait trop vite et peut-être trop à la corde n’a pu contrôler sa machine, a fini par passer au-dessus du muret en pierres sur le côté droite de la route et tomber quelques mètres plus bas. Plus de peur que de mal pour le coureur belge qui devrait s’en tirer avec quelques contusions seulement et reprendre la course demain.

Le reste de la course n’aura été qu’une succession d’attaques et de regroupements avant celle décisive d’Adam Yates dans les derniers kilomètres de l’ascension finale, contrée par un Julian Alaphilippe très en jambes qui n’a laissé au coureur britannique qu’un vingtaine de secondes au sommet pour finalement foncer sur lui dans la descente vers Bagnères de Luchon. Poussé à la faute par le retour canon d’un des meilleurs descendeurs du peloton, Yates est finalement tombé, laissant seul le berrichon filer vers une deuxième victoire après celle du Grand Bornand.

Pas de grand mouvement dans le peloton Maillot jaune qui devrait attendre une première explication demain pour passer à l’offensive (du moins on l’espère…).

Le gagnant du jour

Julian Alaphilippe confirme son statut de Français le plus en forme du Tour. Vainqueur pour la deuxième fois dans cette édition, il a consolidé sa place de leader au classement du meilleur grimpeur et, sauf énorme surprise, devrait le porter sur les Champs-Elysées dimanche prochain.

Le perdant du jour

Warren Barguil ne peut qu’être déçu de la copie qu’il a rendu aujourd’hui. Aidé de quatre coéquipiers dans l’échappé, il pouvait espérer viser une victoire finale. Obnubilé par un maillot à pois qui ne semblait pas se jouer aujourd’hui le concernant, il en a oublié de s’économiser ainsi que ses coéquipiers pour l’emporter.

Demain une étape courte de 65km avec une arrivée au sommet à Saint-Lary-Soulan et qui devrait donner lieu à une explication entre les meilleurs au classement général.

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Poster un commentaire

tempus massa pulvinar dolor facilisis at amet, ut