Un week-end en Europe (J2) : Toulouse et Montpellier tirent leur épingle du jeu, le Racing frôle l’exploit au Munster

0
Ligue 1

Deuxième journée consécutive de Champions Cup, avec des affiches intéressantes, notamment pour les clubs français. Toulouse et Montpellier sont les seules formations tricolores à tirer leur épingle du jeu, tandis que le Racing récolte un très bon match nul dans l’antre du Munster.
Côté Clermont, La Rochelle et le LOU, c’est la soupe à la grimace, notamment pour les Rhodaniens qui découvrent l’immense force de l’expérience du Leinster.

 

L’équipe du week-end : Le Racing sort un énorme match au Munster

Deux rencontres, et deux très bons résultats pour les Racingmen, pourtant dans la poule de la mort. Après avoir corrigé les Saracens le week-end dernier, les Franciliens se déplaçaient dans un stade mythique irlandais, Thomond Park, pour affronter le terrible Munster et sa Red Army.

Et loin de se laisser perturber par l’ambiance locale, les hommes de Laurent Travers ont fait plus que répondre présent dans le combat, offrant une résistance à laquelle les Irlandais ne s’attendaient certainement pas.

Menant de 7 points à moins de 10 minutes de la fin, il aura fallu un longue séquence des Rouges, parfois à la limite, pour égaliser à 21-21 par l’intermédiaire de Conway. Et les Franciliens auraient même pu passer à la trappe sur un dernier drop, heureusement raté, d’Hanrahan, dans la dernière minute.

Finalement, c’est certainement un match référence qu’ont réalisé les Racingmen, car, faut-il le rappeler, une seule équipe française avait réussi à ne pas s’incliner sur la pelouse de Thomond Park depuis le début de la Coupe d’Europe…

 

Le match du week-end : Le LOU subit l’expérience du Leinster

Pour le LOU, c’est l’année de l’apprentissage : les Rhodaniens voulaient relever la tête à domicile face au Leinster suite à la défaite inaugurale face à Northampton. Mais on le sait, la province irlandaise est plus qu’un coriace adversaire, finaliste encore la saison précédente, avec un Johnny Sexton toujours aussi génial et pénible à la fois.

Des temps forts où ils n’ont pas marqué, des temps faibles mal gérés, et la terrible sensation pour les Lyonnais qu’il y avait la place de gagner face au Leinster. Hélas, l’expérience irlandaise a fait la différence, et les hommes de Pierre Mignoni ne peuvent que s’en mordre les doigts, s’inclinant 6-13 au stade Gerland après un match très intense.

 

Le joueur du week-end : Jonathan Sexton est immortel

Match après match, coup de pied après coup de pied, commotion après commotion, Jonathan Sexton est toujours là, à très haut niveau.

Son tempérament, sa maîtrise des règles et son aura auprès de ses coéquipiers en font toujours un atout majeur de son équipe du Leinster, mais aussi du XV du Trèfle. Il l’a encore prouvé ce week-end, étant plus pénible que jamais, réussissant à embrouiller adversaires et arbitre, avec son vice éternel…

Et bien évidemment, sa précision au pied a fait mouche, faisant que son équipe a remporté une victoire à l’extérieur qui comptera pour la suite.

 

L’essai du week-end : Finn Russell (Racing 92)

Le magicien écossais a encore fait parler la poudre !

Alors que son équipe campe dans les 22m du Munster, les temps avec les gros s’enchaînent.

Le cuir sort alors pour Russell, qui peut compter sur du soutien à l’extérieur : mais l’Ecossais avait déjà tout vu, et s’offre un petit coup de pied au ras du sol, avec un petit point en prime.

Récupérant le ballon grâce à sa dextérité, il n’a plus qu’à plonger dans l’en-but du Munster pour permettre alors aux Franciliens de prendre le large, même si cela n’a pas suffi au final.

 

On a aimé : Toulouse bonifié, Montpellier s’arrache

Les deux seuls succès obtenus par des clubs français l’ont été par Toulouse et Montpellier.

Les Haut-Garonnais, définitivement de retour dans la cour des grands d’Europe, ont fait subir leur loi à d’accrocheurs irlandais du Connacht. Un chassé-croisé qui aura au final souri aux Toulousains, qui s’imposent en plus avec le bonus 32-17.

Pour Montpellier, cela avait plutôt bien commencé face à Gloucester, avec 3 essais inscrits à la mi-temps. Mais on connaît la Coupe d’Europe, et l’importance d’être toujours concentré pendant 80 minutes. Un essai anglais et un carton rouge pour Du Plessis du côté héraultais plus tard, et voici que le MHR doit s’arracher pour l’emporter 30-27, laissant au passage le bonus offensif en route.

 

On n’a pas aimé : Clermont déçoit en Ulster

Si on sait qu’il n’est jamais facile de gagner en Irlande, Clermont avait cependant toutes les armes pour inquiéter l’Ulster.

Hélas, les hommes de Franck Azéma sont passés à côté de leur match vendredi soir, s’inclinant sans gloire au Ravenhill stadium 18-13, bien loin de ce que les Jaunards sont capables de faire, notamment en Coupe d’Europe.

Espérons que ce ne soit qu’un petit accident de parcours pour les Clermontois, certainement l’une des équipes les plus agréables à regarder dans cette compétition.

 

Les résultats de la journée :

 

Crédit photo en Une : La Nouvelle République

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here