Cyclisme

Cyclisme : Wout Van Aert fait l’impasse sur Milan San-Remo

Wout Van Aert début sa saison de Cyclocross ce samedi 9 décembre du côté d'Essen en Belgique. Le coureur Belge devrait chambouler son début de saison 2024 pour préparer son objectif principal, le Giro.

Alors que le coup d'envoi de la saison de Cyclocross a été donné, il est temps en ce samedi 9 décembre que Wout Van Aert fasse son entrée dans la danse. Avec une saison 2024 spéciale à cause de la présence des Jeux Olympiques de Paris 2024, la saison du Belge sera différente de la “routine” des autres années. Dans une interview au média néerlandais Sporza, son entraineur Mathieu Heijboer a dévoilé la préparation du Belge et ses grands objectifs début 2024.

“Wout a dû prendre les périodes de repos nécessaires avant les classiques, celles-ci ont affecté sa forme, il a donc fallu tout repenser. Je veux que Wout arrive sur le Tour des Flandres et à Paris-Roubaix, affamé, rechargé, physiquement en pleine évolution. Avec un programme plus limité, je sais qu'il n'y aura plus de lacunes dans sa préparation,” déclare-t-il.

Van Aert sur Paris – Roubaix et une reprise mi-février

Le Belge devrait reprendre sa saison sur route sur le Tour de l'Algarve (14 au 18 février). L'objectif est de préparer différentes échéances du début de saison comme le Tour des Flandres, Paris-Roubaix pour enchainer sur le Tour d'Italie. L'enfer du Nord que le Belge avait perdu sur crevaison l'an passé face à Mathieu Van Der Poel. Le coureur de Visma Lease A Bike fera l'impasse sur l'E3 Saxo Classic, Gand-Wevelgem ou encore Milan San-Remo. Une préparation qui oblige Van Aert à raccourcir sa saison de Cyclocross, il ne participera pas aux championnats du monde (du 2 au 4 février 2024).

“Le cyclocross devrait être un point fondamental de sa saison et non un point de rupture”, déclare-t-il. “Wout aimerait certainement faire plus de courses et est impatient de commencer à concourir, mais il comprend que tout doit être vu en perspective. L'hiver est axé sur la performance du printemps, il y a un travail à faire sur le fond, qui est indispensable pour avoir la bonne condition au bon moment. J'ai regardé les saisons précédentes et j'ai remarqué que la préparation pour les Championnats du Monde de cyclocross et la période de repos nécessaire qui a suivi ont fortement influencé sa condition, quels que soient les résultats et ses victoires”” explique son entraineur.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut