Cyclisme

Cyclisme : Les coureurs professionnels commencent à se préparer pour 2023

Coureurs

La saison morte du cyclisme professionnel est terminée pour une nouvelle année. Les coureurs ont cessé de poster des photos de leurs vacances souvent exotiques sur les réseaux sociaux et commencent plutôt à travailler leur entraînement de base sur le vélo ou leur force de base en salle de sport. Ils se dirigeront bientôt vers les camps d'entraînement de décembre, où l'entraînement sérieux commencera.

Le champion du monde Remco Evenepoel fait déjà des sorties quotidiennes de trois à quatre heures, ajoutant même des courses matinales, dans sa maison espagnole pour éviter l'attention constante et le froid de la Belgique.

Mark Cavendish n'a pas encore confirmé son équipe pour 2023, mais il est rentré chez lui après un long voyage qui l'a mené aux critériums de Singapour et de Saitama et au festival du vélo d'Abu Dhabi, et il a commencé à courir pour retrouver une routine d'entraînement.

Il sera également en action jeudi soir lors de l'épreuve sur piste d'adieu d'Iljo Keisse, où il courra pour une équipe internationale contre la formation belge de Keisse dans une épreuve de type Omnium. Filippo Ganna, Elia Viviani et Michael Mørkøv participeront également à l'épreuve sur piste, ce qui leur permettra de se remettre en selle. La semaine dernière, Fred Wright et Ethan Hayter se sont débarrassés des toiles d'araignée de l'hiver en participant à la Gent Six Day aux côtés de Keisse et d'autres.

Tom Pidcock, Wout van Aert et Mathieu van der Poel ont des plans différents et mélangeront leurs courses de cyclo-cross avec des camps d'entraînement sur route en décembre et janvier.

Le 1er décembre marquait traditionnellement le début de l'entraînement hivernal mais la plupart des coureurs professionnels prennent désormais moins de temps hors du vélo et commencent leur entraînement plus tôt afin d'être prêts pour un début de saison et d'avoir une base solide pour neuf mois de courses et plusieurs pics de forme.

Cap sur 2023 pour les coureurs

Le début de la saison 2023 est dans moins de huit semaines. Le Tour Down Under et la Vuelta a San Juan reviennent en janvier, et le Tour Down Under féminin fait partie du calendrier du WorldTour pour la première fois.

Un certain nombre de coureurs de renom migreront vers l'Australie peu après les vacances de Noël pour s'entraîner et courir sous un climat chaud pendant la majeure partie du mois de janvier. Le Tour Down Under, tant pour les hommes que pour les femmes, débutera par un critérium d'échauffement le samedi 14 janvier. La course des femmes se déroulera du 15 au 17 janvier et celle des hommes du 17 au 22 janvier.

Peter Sagan, Ganna, Egan Bernal et Evenepoel devraient tous se rendre en Argentine pour participer à la Vuelta a San Juan du 22 au 29 janvier, tandis que d'autres coureurs opteront pour un début de saison plus traditionnel dans les nombreuses courses espagnoles et françaises de début de saison.

La plupart des équipes organisent désormais de brèves réunions à la fin de la saison, en octobre, pour les examens médicaux, l'ajustement des vélos et même les photos d'équipe. Les camps de décembre sont l'occasion de passer de longues heures en selle sur leurs vélos 2023 et de créer un esprit d'équipe pour la saison à venir.

Certains coureurs d'Australie, d'Amérique du Sud et des États-Unis sont exemptés de voyage en Espagne, mais tous les autres devront passer deux semaines dans un hôtel de vacances à Majorque ou sur la côte de la Costa Blanca, et certains resteront encore plus longtemps pour éviter le mauvais temps de leur pays d'Europe du Nord.

Les programmes définitifs des courses seront décidés et peut-être annoncés lors des camps d'entraînement de décembre, les coureurs et les équipes se réunissant pour augmenter la charge de travail et passer du temps ensemble. Les mécaniciens seront occupés à préparer les vélos de 2023, les directeurs sportifs planifieront leurs objectifs et leurs stratégies de course, tandis que les soigneurs s'occuperont de tous les besoins des coureurs et leur offriront des massages quotidiens pour atténuer la fatigue des blocs de deux ou trois jours d'entraînement.

Cap sur l'Espagne

L'Espagne est devenue la destination de choix pour la plupart des grandes équipes, La Gazzetta dello Sport suggérant que les 18 équipes du WorldTour 2023, ainsi qu'un certain nombre d'autres ProTeams, organiseront leurs camps d'entraînement à Majorque ou le long de la côte méditerranéenne espagnole en décembre.

Ineos Grenadiers et Bora-Hansgrohe ont opté pour Majorque, tandis que 13 équipes seront entre Benidorm et Gandia sur la Costa Blanca. Movistar sera en bas de la côte à Almeria, Alpecin-Deceuninck sera un peu plus au nord à Benicassim, tandis que EF Education-EasyPost restera près de son Girona Service Course en Catalogne.

Les équipes ont largement délaissé l'Italie et le sud de la France pour les routes plus tranquilles et plus sûres de l'Espagne et le temps plus doux. La Costa Blanca est l'un des endroits les plus secs d'Europe en hiver, avec des températures moyennes de 12-15°C, parfaites pour de longues sorties d'entraînement.

Des équipes comme Trek-Segafredo réuniront leurs équipes masculines et féminines, ce qui signifie que certaines équipes rassembleront plus de 100 coureurs et membres du personnel. Les équipes recherchent des offres spéciales avec les hôtels, mais La Gazzetta dello Sport suggère qu'une équipe WorldTour peut encore dépenser environ 100 000 euros pour un camp en décembre. C'est beaucoup d'argent pour un moment important de la pré-saison.


Dernières publications

En haut